val de lorraine

La Val de Lorraine Classic ouvrait la saison des classiques, justement, ce week-end. Une nouvelle superbe organisation du Foyer rural de Faulx (54), tout près de Nancy, qu’il convient de mettre en lumière après deux ans d’annulation consécutive à cause du Coronavirus. Cette fois, la 21e édition a pu avoir lieu comme il faut, et sous un soleil printanier qui plus est, ce qui n’est pas si souvent pour la Val de Lorraine Classic, parfois soumise aux caprices de la météo. Pas cette fois !

Les quelques 650 pilotes se sont donc régalés tout au long des 320 kilomètres parcourus, avec des spéciales en herbe plus appétissante les unes que les autres. Une vraie réussite, saluée par les compétiteurs sur place comme les accompagnateurs. La « Val » est à faire au moins une fois dans sa vie d’enduriste, pour le terrain de jeu autant que la qualité de l’accueil !

Niveau sportif, on attendait beaucoup de l’Italien Andrea Verona, cador de l’EnduroGP et pilote officiel GASGAS. Déjà mordu au classiques depuis son passage par l’Aveyronnaise, Verona apprécie ce style de course et ça se voit. L’Italien a logiquement dominé les deux jours et s’impose ainsi pour sa première participation, devant un excellent Valerian Debaud sur sa TM. Une grosse performance, puisqu’il devance sur le podium le toujours redoutable Jérémy Tarroux, coach de la Sherco Academy mais pas seulement, la preuve avec ce nouveau podium ! Julien Gauthier prend la quatrième place devant Léo Le Quéré et le vétéran le plus affûté du plateau Marc Germain, plus que jamais à l’aise sur cette course qu’il a remporté en 2016.

val de lorraine

Les résultats complets ici.