Malgré la pluie de la nuit précédente, la météo clémente de samedi matin laissait présager une première journée de course au sec. Mais, alors que le public est au rendez-vous, de gros orages se manifestent dès la fin du second tour changeant totalement la configuration d’une course… Entre liaisons encore plus techniques et de nombreuses déviations en spéciales, les pilotes ont connu une seconde partie de journée très harassante physiquement et mentalement…

A en perdre la tête !
Dans la catégorie Enduro 1, Jérémy TARROUX (F – Sherco) augmente son avance gagnée lors du KTM Super Test de vendredi soir dès les premières spéciales. Le pilote officiel Sherco voit une meute de Français composée de BOISSIERE, DEPARROIS, MEO et JOLY se ruer à sa poursuite. Mais la pluie change toute la donne. Anthony BOISSIERE (Sherco – 11) part en premier à la faute et est relégué en fin de classement, puis tour à tour Nicolas DEPARROIS (Yam – 8) et Jérémy TARROUX (6) perdent tout espoir de terminer sur le podium. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, Antoine MEO commet peu d’erreurs au guidon de sa KTM 125 EXC-F et empoche une nouvelle victoire. De son côté, Jérémy JOLY (F – Honda) préfère ne pas tenter le diable pour dominer Eero REMES (SF – TM) et se contente de la 3e place. Longtemps hors du coup, Juha SALMINEN (SF – HVA) échoue finalement à 5 secondes du podium. Il conforte ainsi un peu plus sa seconde place convoité par son coéquipier Matti SEISTOLA (SF) qui prend la dernière place du Top 5. A noter la blessure à la cheville de l’Espagnol Cristobal GUERRERO (KTM – Entorse) et la 9e place de Jonny WALKER (GB – KTM)…

Alex SALVINI (I – HM Honda) savoure de son côté la victoire. Au terme d’une course folle, il remportait son premier titre mondial en Enduro en s’imposant à St Flour dans des conditions exécrables et devient le premier Italien depuis Gio SALA en 1999 à remporter une couronne mondial. Pourtant, Pierre-Alexandre RENET (F – Husaberg) et Johnny AUBERT (F – KTM) ont pris un excellent départ devant leur public mais les deux trébuchent dans l’Enduro Test et terminent respectivement à la 4e et 7e place. Antoine BASSET (F – Yam) et David KNIGHT (GB – Honda) se sont battus pour le gain de la journée. Mais le pilote de l’Armée de Terre a joué de malchance tout comme Knighter, qui pointe 3 minutes en avance au CH et écope d’une pénalité. SALVO, bien que déjà assuré d’être titré, s’est retrouvé aux commandes de la catégorie E2 et a assuré le coup jusqu’au moment de l’exaltation sous le auvent HM Honda. Derrière lui, Ivan CERVANTES (E – KTM) a profité des chutes pour s’adjuger la place de dauphin. De son côté, malgré sa malchance, Antoine BASSET monte sur la 3e marche et signe son tout premier podium mondial tandis que Oriol MENA (E – Husaberg) accroche la dernière place du Top 5.

Chez les «grosses cylindrées», Christophe NAMBOTIN (F – KTM) a décroché une nouvelle victoire. Pourtant la tâche est ardue durant la moitié de la course. Mathias BELLINO (F – Husaberg) est très vite dans le rythme et menace le double Champion du Monde E3. Mais les intempéries ont raison du pilote Husaberg qui abandonne. S’ensuit alors une véritable démonstration de la part du pilote officiel KTM qui se permet même de coller 50 secondes à son second Joakim LJUNGGREN (S – Husaberg) dans l’Enduro Test du dernier tour. Derrière ce duo, c’est Fabien PLANET (F – Sherco), très friand des terrains gras, qui sort son épingle du jeu, deux minutes devant l’Italien Deny PHILIPPAERTS (I – Beta) et Benoit FORTUNATO (F – HM Honda). A noter que pas moins de 6 pilotes (KEHR, LEOK, MONNI, ROBERT, CORREIA et BELLINO) ont écopé de pénalités…

Matthew PHILLIPS nouveau Champion du Monde Junior
En assurant une excellente deuxième place sous la pluie, Matthew PHILLIPS (AUS – HVA) devient Champion du Monde Junior… «Quel sentiment fabuleux ! J’en ai rêvé ! Débuter une carrière sur l’EWC sur un titre Mondial c’est parfait. Et j’espère que ce titre va aussi ouvrir la voie à d’autres Australiens» confie le «Minotaure». Côté course, les nombreux spectateurs ont pu assister à une magnifique passe d’arme entre l’officiel HVA et les frères Dany et Jamie MCCANNEY (GB). Mais au terme du suspense et après décision du jury, c’est le grand frère Dany qui s’imposait au guidon de sa Gas Gas. Pour sa part, le Champion du Monde FIM Youth Cup 125cc a été contraint à l’abandon et c’est Nicolo MORI (I – Beta) qui en profite pour amener sa Beta sur le podium pour quelques secondes d’avance sur Mario ROMAN (E – Husaberg) et Luis OLIVEIRA (P – Yam). En FIM Youth Cup, c’est Albin ELOWSON (S – Husaberg) qui s’impose devant le local Jérémy MIROIR (F – Yam) et l’Italien Davide SORECA (I – Yam).

Enfin chez les féminines, elles n’étaient que quatre à la fin de cette journée harassante. Dès le départ, Laia SANZ (E – Honda) prend les devants mais une chute dans la dernière Cross Test lui fait perdre près de deux minutes et elle ne peut empêcher la Britannique Jane DANIELS (Husaberg) de glaner sa première victoire en Mondial. Géraldine FOURNEL (F – Husaberg) complète le podium et Valérie ROCHE (F – Beta) échoue au pied de ce dernier de très peu. A noter que Jessica GARDINER (AUS – Sherco) a abandonné et a donc perdu tout espoir de titre. Abandon également pour Juliette BERREZ (F-Yamaha) et Audrey ROSSAT (F-KTM).

Aujourd’hui, le parcours est remanié et les pilotes effectueront 4 tours, et seule la Cross Test comptera pour le classement

D’après une info ABC Communication, en photo Podium E2 © ABC Communication

Les classements de la journée
Enduro 1
Enduro 2
Enduro 3
Enduro Junior
Enduro Young
Enduro Women

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici