Rand'Auvergne 2022

Cette Rand’Auvergne 2022, 31e du nom, a proposé aux quelques 500 pilotes présents un double défi : du beau temps le samedi, et beaucoup de pluie le dimanche.

Sportivement, Till De Clecq s’impose pour la première fois sur une grande classique française. Un évènement pour le pilote Dafy, très présent sur les podiums depuis le début de saison. Il confirme ainsi sa monyée en puissance dans le domaine de l’enduro français et succède à Jérémy Tarroux et inscrit son nom sur une liste qui compte les meilleurs enduristes que l’hexagone ait connu. Un bel honneur pour le jeune, qui devance deux anciens sur le podium. Le presque local Julien Gauthier a même pu croire un temps en la victoire, en reprenant beaucoup de secondes dès la première spéciale humide du dimanche matin, mais Till De Clercq a su resserrer les boulons au bon moment pour conserver son avantage jusqu’au bout.

Rand'Auvergne 2022
L’inusable Marco Germain monte sur le podium d’une course qu’il a remporte sept fois.

Encore plus surprenant, la troisième place de cette Rand’Auvergne 2022 revient à un ancien vainqueur de l’épreuve, et sept fois, en la personne de Marc Germain ! Dont la première en 2004, quand même. Désormais simple amateur qui roule le dimanche, Marco possède toujours ce coup de guidon et cette science de la trajectoire qui lui permettent de surprendre les plus jeunes quand les conditions sont difficiles, comme ce dimanche. Avec notamment cette dernière spéciale où il vole le podium au jeune Antoine Alix. Chapeau l’artiste !

Antoine Alix se consolera donc avec la victoire en Junior, même si ça doit un peu le piquer d’avoir perdu ce podium au profit d’un vétéran. C’est le métier qui rentre… Alexis Beaud, cinquième, gagne en National, Clément Clauzier (11e scratch) en Espoir, Louis Salques en Gentleman.

Tous les résultats ici.