Le championnat de France d’enduro, et notamment la catégorie E1, prend des airs de Mondial cette année, avec l’arrivée de Johnny Aubert et Antoine Méo. Du beau temps, un plateau digne d’un Mondial, du public… l’ouverture du Championnat de France à Champagne-Mouton en Charente est une vraie réussite. D’un point de vue sportif, les pilotes ont placé la barre très haut !

Elite E1 : Mondial replica
La catégorie des petites cylindrées est clairement la plus relevée, avec l’arrivée sur le “France” du champion du monde Johnny Aubert (KTM) et d’Antoine Meo (Husqvarna), vice-champion du monde. Samedi, Marc Germain (Yamaha), champion de France en titre, a cueilli tout le monde à froid en remportant les trois spéciales du premier tour, sur un terrain vierge. Johnny Aubert et Antoine Meo, fâchés et plus à leur aise sur des spéciales déjà marquées, ont repris l’avantage au fil des tours. C’est l’officiel Husqvarna, sous l’œil bienveillant de Fabrizio Azzalin himself, qui a fait finalement la différence…  Marc Germain doit se contenter de la 3e marche, tandis que les outsiders réalisent quelques coups d’éclats. Julien Gauthier (HM-Honda) score un 2e temps dans la SP1, Nicolas Deparrois (Kawasaki) claque quatre fois de suite des 3e places et Sylvain Lebrun (EC2M HM-Honda) un 2e chrono dans la SP3. Le dimanche, il y a le duo de tête “Aubert-Meo” et les autres… Aubert gagne 5 spéciales sur 10, Meo en remporte 3, Germain une seule. Les appuis se sont formés, les ornières creusées, les ex cross men sont dans leur jardin !
Résultats E1 :
Samedi : Meo (48’53”) • Aubert (49’00”) • Germain (49’14”)
Dimanche : Aubert ( 52’11”) • Meo (52’16”) • Germain (53’07”)
Elite E2 : nouvelle recrue 
La catégorie des 450 4T est la plus ouverte cette année… Fabien Planet, qui vise le titre au guidon de la 4.5i sherco, se retrouve face à un adversaire de taille : Pierre-Alexandre Renet, nouveau transfuge du motocross (titré en MX3), recruté par Eric Bernard au sein du team KTM France. Fabien ne garde pas longtemps l’avantage du premier tour, le privilège des enduristes ! Pela remporte 4 spéciales et s’impose devant l’officiel Sherco et le pilote de l’Armée de terre, Romain Dumontier (EEAT-Husqvarna). David Frétigné (Yamaha), à 39 ans, n’a pas dit son dernier mot et régale le public de son style impeccable et en profite pour gagner la dernière spéciale. La catégorie E2 est décimée par des blessures et des casses : Yannick Bossi (Gas Gas) se blesse dans le CH serré et est transporté à l’hôpital, Xavier de Soultrait (Enduro Académie Gas) est victime d’une casse, Paganon (Kawasaki) idem… Le dimanche Pierre-Alexandre Renet confirme ses prédispositions pour l’enduro en arrachant 9 chronos sur 10 à Fabien Planet, relégué à presque une minute et menacé par un Romain Dumontier très régulier.
Résultats E2
Samedi : Renet (49’50”) • Planet (50’03”) • Dumontier (50’18”)
Dimanche : Renet (53’04”) • Planet (53’57”) • Dumontier (54’02”)

Elite E3 : la bourde de Nambot’ 
Avec 9 spéciales gagnées haut la main et presque 2mn d’avance sur le second, Christophe Nambotin (Gas Gas) se balade… Les enjeux sont pour les places suivantes : Manu Albepart (Gas), Rudy Cotton (Beta), Pierre Pallut (KTM) Antoine Basset (EEAT-Husqvarna) se disputent les chronos. Pourtant, Nambotin a perdu samedi 25 points pour une bévue de débutant…  Un pointage pris à l’envers lui a coûté la mise hors course, et c’est Pierre Pallut qui gagne la première journée ! Le dimanche, Nambot’ a mis tout le monde d’accord en reléguant le second, Manu Albepart cette fois, à trois minutes et en s’offrant par la même occasion le scratch officieux devant Aubert ! Une chute empêche Pierre Pallut de rééditer sa perf de la veille.
Résultats E3
Samedi : Pallut (51’09”) • Albepart (51’30”) • Basset (51’51”)
Dimanche : Nambotin (52’10’) • Albepart (55’06”) • Cotton (55’57”)
Junior  : ça va ça vient 
Chez les “djeuns”, c’est très ouvert avec le départ de ceux qui ont animé le championnat ces dernières années. Seul “l’ancien” Romain Boucardey (Sherco) reste en lice pour sa dernière saison en Junior. Le samedi, c’est une nouvelle tête, l’Alsacien Kévin Rohmer (KTM) qui prend l’avantage, devant l’officiel Sherco. Alexandre Queyreyre (Husaberg) parvient le lendemain à tenir à distance Romain Boucardey et remporte la journée.

Résultats Junior
Samedi : Rohmer (51’47”) • Boucardey (51’53”) • Carrier (52’11”)
Dimanche : Queyreyre (55’08”) • 55’09”) • Rohmer (55’40”)
Prochaine épreuve à Issoire (63) les 24 et 25 avril 
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici