Après une longue semaine pluvieuse de repérages, les stars de l’EWC ont pris le départ de la première journée de course sous un temps plutôt clément malgré le vent. De quoi faire sortir les habitants de Torres Vedras et des alentours qui se sont précipités sur les spéciales de ce Grand Prix Cross Pro du Portugal… Côté course, les pilotes du Championnat du Monde FIM Maxxis d’Enduro mettaient très peu de temps à se mettre en jambes et à donner des frissons aux spectateurs…
Journée du Samedi E1
E1 Samedi : Meo reprend la main (en photo)
En effet, Juha SALMINEN (SF – HVA), en Enduro 1, fort d’un excellent chrono la veille lors du Super Test cherchait à asphyxier un Antoine MEO (F – KTM) qui, une fois n’est pas coutume, eut du mal à se mettre dans le rythme dans le premier tour. L’octuple Champion du Monde allait même jusqu’à compter près de 18 secondes d’avance sur son grand rival à la mi-course, laissant l’officiel KTM lutter avec Eero REMES (SF – TM) et Matti SEISTOLA (SF – HVA). Mais l’enfant de Digne monta progressivement en régime et entreprit une remontée fantastique sur SALMINEN au point de ne compter que 3 secondes de retard à la fin du troisième tour. Sous la menace d’une pénalité d’une seconde, le Dignois ne relâchait pas la poignée de gaz jusqu’à la fin de la dernière boucle. «J’ai fait beaucoup d’erreurs et une nouvelle fois j’ai manqué mon début de journée…» explique Meo. «Du coup, Juha a fait le travail et s’est retrouvé avec 17 secondes d’avance. Dans le 3e tour, j’ai commencé à vraiment attaquer et j’ai eu la chance qu’il fasse quelques erreurs !» Derrière ce duel de feu, REMES a  parfaitement résisté à SEISTOLA et accroche les 15 points de la 3e place. Après un Grand Prix d’Espagne décevant, Jérémy TARROUX (F – Sherco) rectifie le tir en signant une encourageante 5e position tandis qu’Anthony BOISSIERE (F – Sherco) continue sa progression (6e). A noter la journée décevante de Cristobal GUERRERO (E – KTM), 9e, Nicolas DEPARROIS (F – Yam), 10e, et Simone ALBERGONI (I – HM Honda), 11e.
Journée du Samedi E2
E2 : et de 4 pour SALVINI !
La bataille SALVINI – CERVANTES a une nouvelle fois bien eu lieu dans la catégorie Enduro 2 mais avec un épilogue différent cette fois ci. En effet, fort d’un Super Test supersonique, Alex SALVINI (I – HM Honda) accentua encore un peu plus son avance tout au long de la journée jusqu’à compter 15 secondes d’avance… «J’ai poussé très fort dès le début et lorsque j’ai eu 15 secondes d’avance j’ai voulu assurer mais je ne pouvais pas tellement Ivan poussait  très fort derrière ! » En effet, malgré un écart assez conséquent à la fin de l’avant-dernier tour, Ivan CERVANTES (E – KTM) jetait  toutes ses forces dans la bataille pour finalement terminer à 6 secondes de l’Italien. «Alex a simplement été plus fort que moi aujourd’hui mais demain est un autre jour et je compte bien rendre coup pour coup !» avouait l’officiel KTM. Malchanceux en début de journée, Pierre-Alexandre RENET (F – Husaberg) et Johnny AUBERT (F – KTM) chutaient tous les deux dans l’Enduro Test 1. L’officiel KTM se relevait avec de violentes douleurs aux côtes mais serrait les dents et repartait. Cette persévérance paiera car Johnny AU’ au coude à coude avec le pilote Husaberg toute la journée, accroche une belle 3e position au courage et ne s’avoue toujours pas vaincu. Dans la bataille pour la dernière place du Top 5, c’est Victor GUERRERO (E – KTM) qui s’impose enfin tandis que David KNIGHT (GB – Honda) a été contraint d’abandonner à cause de sa blessure au pouce contractée en Espagne… Mais incontestablement Pierre Alexandre RENET perd de précieux points dans la lutte pour le titre qui semble devoir se circonscrire à un duel SALVINI/CERVANTES.
Journée du Samedi E3
Nambotin menacé mais pas trop 
«Le résultat est bon ! J’ai mené les trois quarts de la course mais au final NAMBOT’ m’a volé la place et repart avec la victoire…» avouait un Aigar LEOK (EST – TM) qui a longtemps cru à la gagne. En effet, en tête dès les premiers tours de roues, l’Estonien tentait d’accentuer son écart sur Christophe NAMBOTIN (F – KTM) tandis que le Français peinait à trouver le rythme et avait fort à faire avec le local de l’étape Luis CORREIA (P – Beta). Mais, le scénario de l’E1 se répétait en Enduro 3 et le Champion du Monde E3 2012 reprenait sa marche en avant en début du 3e tour pour au final s’emparer de la victoire dans les deux dernières spéciales, laissant un goût amer dans la bouche de «The Annoying LEOK». «Ça fait du bien de remporter une nouvelle victoire surtout que je n’ai pas arrêté de chuter dans le premier tour.»  De son côté, le Portugais CORREIA poussé par la foule accroche son deuxième podium de la saison et relègue Manuel MONNI (I – KTM), 4e, à près d’une minute. Pour sa part, Mathias BELLINO (F – Husaberg) signe un nouveau Top 5 en Sénior et a fait forte impression par son pilotage toujours aussi agressif. Le grand perdant de la journée se nomme Joakim LJUNGGREN (S – Husaberg) qui termine seulement 6e et voit NAMBOTIN s’éloigner un petit peu plus en tête du championnat.
Journée du Samedi Junior 
Matthew Phillips dominateur
Dans la catégorie Junior, Matthew PHILLIPS (AUS – HVA) n’a laissé aucun espoir à ses concurrents et par la même occasion prend un peu plus le large au classement pendant que Giacomo REDONDI (I – KTM) ne prenait que la 5e place .Une lutte sous haute tension avait lieu pour la deuxième place entre Mario ROMAN (E – Husaberg), Loïc LARRIEU (F – Husaberg), Robert KVARNSTROM (S – Beta) et Luis OLIVEIRA (P – Yam)… Et au terme de plus d’une heure de spéciales, c’est Luis OLIVEIRA poussé par «tout un peuple » qui accroche son premier podium en Junior et coiffe sur le fil (68 centièmes) Mario ROMAN, 3e, et Loïc LARRIEU, 4e. Une fois n’est pas coutume, la folle attaque du Suédois KVARNSTROM lui a porté tort car il ne termine au final que 6e… En FIM Youth Cup, l’abandon de Benjamin HERRERA (CL – TM) sur problème mécanique a laissé la voie libre à Jamie MCCANNEY (GB – Husaberg) qui s’impose devant Albin ELOWSON (S – Husaberg) et Nelson OLIVER (S – Husaberg). C’est donc un podium 100% Husaberg !
Journée du Samedi Women 
Enfin, chez les Féminines, Laïa SANZ (E – KTM) absente pour la journée pour cause d’X-Games à Barcelone, a laissé le champ libre aux autres pilotes de la catégorie. Et c’est peu dire que ce fut une véritable foire d’empoigne… En effet, tour à tour, Jane DANIELS (GB – Husaberg), Juliette BERREZ (F – Yam), Audrey ROSSAT (F – KTM) et Géraldine FOURNEL (F – Husaberg) prenaient l’avantage tandis que l’Australienne Jessica GARDINER (Sherco) se battait pour reprendre la minute de retard du KTM Super Test. Mais la pilote Sherco perdait rapidement tout espoir de remontée impossible en perdant 3 minutes dans la toute première spéciale de la journée. Au terme des trois tours, c’est l’expérimentée ROSSAT qui s’impose devant la Britannique DANIELS et Géraldine FOURNEL… mais après décision du jury, l’Enduro Test du premier tour ne fut pas comptabilisé et s’est finalement l’Australienne GARDINER qui s’impose et prend la tête du classement provisoire (un classement modifié le lendemain !). Géraldine FOURNEL, 2e, et Jane DANIELS, 3e ont-elles aussi remporté de précieux points.
Une info www.enduro-abc.com Photo ABC
Les résultats :
GP Portugal Jour 1 E1
GP Portugal Jour 1 E2
GP Portugal Jour 1 E3
GP Portugal Jour 1 Junior
GP Portugal Jour 1 Youth 125
GP Portugal Jour 1 Women

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici