AccueilA LA UNEL'Husqvarna TE 300 de Billy Bolt : proto 2024 ?

L’Husqvarna TE 300 de Billy Bolt : proto 2024 ?

Husqvrana te300

L’Husqvarna TE 300 de Billy Bolt que pilotera Billy Bolt a été dévoilée partiellement en photo, à l’occasion de la communication pour le championnat du Monde FIM Hard Ennduro qui commence bientôt avec le XRoss Hard Enduro Rally en Serbie du 17 au 20 mai prochains.
Husqvarna te300

Sobre et classe, la déco.

Si BB57 a évolué avec un 4T pour remporter pour la troisième fois d’affilée le championnat du monde de SuperEnduro cet hiver, c’est bien évidemment avec une Husqvarna TE 300 2T qu’il va se lancer à l’assaut du mondial extrême. Et c’est là que ça devient intéressant, puisque cette moto préfigure, en version usine, ce à quoi vont ressembler les Husqvarna enduro 2024 qui devraient évoluer radicalement, en se rapprochant de ce qu’on connait sur les modèles cross depuis 2023. A savoir une nouvelle injection, un châssis et des plastiques retravaillés, un nouveau bras oscillant… Bref, pas grand chose de commun.

Billy Bolt : « La saison 2023 s’est bien déroulée pour moi jusqu’à présent. J’ai conclu la saison de SuperEnduro avec une nouvelle victoire, et bien que cela ne se traduise pas directement en extrême, c’est toujours bon de commencer l’année en dominant de la sorte. Je suis très enthousiaste à l’idée de revenir sur la scène extrême et de montrer ce dont je suis capable. J’ai remporté ce titre mondial Hrad Enduro en 2021 et pour être honnête, c’est la dernière fois que j’ai fait le championnat complet. Ma saison 2022 a été interrompue par une blessure, ce qui me donne encore plus de motivation pour gagner en 2023. Je pense que lorsque vous avez remporté un titre par le passé, si vous abordez ce championnat avec un autre objectif que celui de gagner, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas. La moto 2023, une Husqvarna TE 300 est superbe, et elle correspond vraiment à mon style. Dès que je l’ai enfourchée, je me suis senti à l’aise et c’est bon pour ma confiance à l’approche du Championnat du monde de Hard Enduro. Je ne pourrais pas non plus faire ce que je fais sans une équipe aussi forte autour de moi. Tous les championnats que j’ai remportés sont le fruit d’un énorme travail d’équipe. Cela m’a aidé à arriver là où je suis et même s’il y a encore beaucoup de travail à faire cette année, je pense qu’ensemble nous pouvons y arriver et finir la saison devant. »

A Lire aussi

Anthony Geslin

Interview : Anthony Geslin, passioné avant tout

0
Champion de France en titre de cross-country et animateur du championnat de France d'enduro depuis des années, Anthony Geslin est le genre de pilote...