ISDE jour 6

ISDE Jour 6, et les Anglais n’ont pas craqué à l’issue de cette dernière journée des ISDE, le traditionnel Cross Final. Avec une large avance, ils n’avaient d’ailleurs qu’à rallier l’arrivée sans encombre pour décrocher le titre, une première depuis… 1953 !

Un grand bravo, donc, à Jamie McCanney, Jed Etchells, Steve Holcombe et Nathan Watson, qui sont allés chercher cette victoire avec juste ce qu’il faut de panache mais, surtout, de régularité. Une belle récompense pour un pays qui domine l’enduro mondial depuis quelques années maintenant, et se permet de gagner en laissant à la maison des pilotes comme Brad Freeman ou Daniel McCanney, entre autres. Respect ! D’autant que le Royaume-Uni a doublé la mise en remportant également la course féminine avec Jane Daniels, Rosie Rowett et Nieve Holmes. Sur un abandon des intouchables américaines, mais ça fait partie du jeu !

Tenante du titre, l’Italie d’Andrea Verona, qui a tiré son équipe vers le haut toute la semaine, arrache finalement pour moins d’une demi-seconde la deuxième place aux Espagnols, après six jours de course à quatre pilotes ! Arrivés avec 45 secondes d’avance, les ibériques se sont en effet effondré lors du Cross Final avec trop de crashs. Ils échouent donc à la troisième place, malgré la victoire au scratch de Josep Garcia, sa deuxième consécutive !

Nos Français terminent donc ces ISDE à la quatrième place. Ce qui est à peu près la leur, à vrai dire. Belle performance individuelle pour Hugo Blanjoue (6e scratch) et Léo Le Quéré (10e scratch). Christophe Charlier, appelé de dernière minute, sauve parfaitement la Patrie une fois de plus avec la 20e place, Till De Clercq prenant la 23e.

En Junior, l’Italie gagne devant la Finlande et l’Australie. On regrettera surtout encore longtemps la casse d’Antoine Alix dès la SP1 du premier jour, avec un Zach Pichon totalement déchaîné, dans le top 5 au scratch, et un excellent Luc Fargier également, 30e scratch. L’EDF avait clairement son mot à dire pour la victoire.

Enfin, nos Françaises ont profité des malheurs américains pour s’offrir une belle deuxième place, à la régularité. Bravo, donc, à Justine Martel, Elodie Chaplot et Marine Lemoine qui terminent devant la Suède sur le podium.

Enfin, en Club, ce sont les Tchèques qui gagnent devant une équipe américaine et, surtout, l’Enduro Dream Team d’Antoine Méo, Christophe Nambotin et Pela Renet. Les trois stars ont régalé le public, et c’est bien ce qui comptait le plus !

L’an prochain, rendez-vous en Argentine pour les ISDE 2023. L’ambiance devrait être sensiblement différente !

ISDE Jour 6 : les résultats complets ici.