AccueilA LA UNEInterview : Steve Holcombe prêt à défendre son titre

Interview : Steve Holcombe prêt à défendre son titre

steve holcombe

A quelques heures du début du championnat du monde EnduroGP ce soir même, Steve Holcombe, le champion EnduroGP en titre, a accepté de répondre à quelques questions du promoteur pour savoir où il en était. Visiblement, tout va bien !

Steve, enfin le début de la saison EnduroGP 2024 dans quelques heures. Vous avez déjà Comment te sens-tu ?
Steve Holcombe : Je me sens bien sur la nouvelle moto ! Le championnat italien s’est très bien passé. Honnêtement, même un peu mieux que ce à quoi je m’attendais. Je me sentais bien dans ma préparation, mais avec une toute nouvelle moto et une nouvelle équipe, il y avait beaucoup de points d’interrogation sur nos performances. C’était cool d’arriver au premier tour et d’avoir une telle performance contre mes concurrents prinicpaux pour cette saison et ça a augmenté ma confiance pour la saison.

Comment va la nouvelle moto et et qu’est-ce que ça fait de faire partie d’une nouvelle équipe ?
Steve Holcombe : Nous sommes déjà bien avec la moto, nous avons fait quelques petites améliorations après la première course. En reprenant le rythme et en roulant sur une piste défoncée, nous avons changé un peu les suspensions pour m’aider. L’équipe a été incroyable, vraiment accommodante, surtout avec notre camp de pré-saison et en passant beaucoup de temps avec les gars à l’entraînement en Italie. J’ai vraiment apprécié ma pré-saison et je me sens bien sur la moto, avec l’équipe et je suis dans de bonnes dispositions mentales pour cette année.

Quels sont tes objectifs pour le Championnat du Monde FIM EnduroGP en 2024 ?
Steve Holcombe : Mon objectif principal est de défendre ma plaque de numéro un. Ce n’est jamais une tâche facile. J’ai pu défendre mes titres lors des saisons 2017 et 2018, mais il y a une pression supplémentaire quand on roule avec le numéro un. C’est pourquoi je pense que certains avant moi ont choisi de ne pas rouler avec ce numéro. Pour moi, je considère la pression comme un privilège. J’ai gagné le droit de porter ce numéro et je suis fier de l’afficher sur ma moto et sur mon maillot. Le championnat E1 est important pour moi cette année aussi. Cela a été une véritable motivation pour passer à une moto plus petite.

steve holcombe

Selon toi, qui seront vos rivaux les plus coriaces cette année ?
Steve Holcombe : Dans ma catégorie, c’est le champion E1 en titre, Josep [Garcia]. Pour le championnat EGP, ce sont les deux mêmes gars qui se battaient semaine après semaine l’année dernière avec moi et Josep, à savoir Brad [Freeman] et Andrea [Verona]. C’est clair, il y a d’autres gars qui peuvent gagner des courses et il sera intéressant de voir si certains ont fait un pas en avant par rapport à l’année dernière. Nous avons du sang neuf qui arrive dans la catégorie EnduroGP et ça va être intéressant de voir où ils s’intègrent.

Quelle course d’EnduroGP attends-tu avec le plus d’mpatience cette année ?
Steve Holcombe : C’est évidemment le GP du Pays de Galles, au Royaume-Uni. Mais en général, le calendrier s’annonce vraiment bien cette année. Je pense que c’est un championnat qui correspond vraiment à mon style et à ma moto. Avec un double rendez-vous au Portugal pour ouvrir le championnat, et le Portugal étant un pays dans lequel je roule habituellement bien, je suis impatient de voir comment se dérouleront ces deux manches. Les courses en Europe de l’Est ont tendance à être des terrains d’enduro plus traditionnels, dans la forêt, donc je pense qu’elles devraient être bonnes pour moi. Avec la finale en France cette année, ça va être une belle saison !

Dirais-tu que ton expérience de l’enduro au Royaume-Uni, plus ton expérience avec des équipes italiennes et à l’entraînement là-bas, t’a aidé à gagner autant ?
Steve Holcombe : Je dirais que cela m’a vraiment aidé, oui, surtout en grandissant au Royaume-Uni et en étant obligé de courir dans des conditions pas toujours idéales. Personnellement, je pense qu’être bon dans la boue est le signe d’une bonne technique et ça te donne une excellente base pour rouler sur n’importe quel terrain. Parce que si tu sais rouler dans la boue, tu peux généralement t’adapter à n’importe quoi. La majorité des terrains italiens étant durs et rocailleux, passer du temps à m’entraîner là-bas m’a aussi aidé à diversifier mon pilotage. Il existe de très bons spots pour rouler en Italie et il est généralement plus facile de trouver des pistes d’enduro que chez moi. Une chose qui m’a vraiment aidé cette pré-saison, c’est de rouler avec les gars et les filles de l’équipe et de m’entraîner sur de superbes pistes. Cela m’a aidé à élever mon niveau et nous nous poussions tous à l’entraînement.

En repensant à l’année dernière, qu’as-tu ressenti en ajoutant un autre titre mondial d’EnduroGP et d’Enduro2 à ta collection ?
Steve Holcombe : Je suis vraiment fier de que j’ai pu accomplir l’année dernière. Je dirais que c’est l’une des plus grandes réussites de ma carrière. Après quelques années frustrantes avec des blessures, c’était formidable de prouver à tout le monde qu’ils avaient torts et de revenir à mon meilleur niveau. Je ne peux pas décrire à quel point c’était agréable de monter sur la plus haute marche du podium au Portugal et de soulever la plaque de numéro un. C’était un moment énorme pour moi.

Et enfin, qu’est-ce qui te motive saison après saison ?
Steve Holcombe : Je dois admettre qu’il y a eu des moments au cours des dernières années où c’était difficile de trouver la motivation. Quand les choses ne vont pas bien et que tu n’apprécies pas sur les courses, tu te demandes ce que tu fais là. Avoir un grand changement cette année m’a donné une nouvelle motivation et m’a aidé à raviver la flamme. Sauter sur la Honda est une sensation formidable. J’ai pu recommencer à rouler comme j’aime rouler, en étant joueur. C’est très rafraîchissant. Travailler avec l’équipe Honda Racing RedMoto Enduro est également génial. Je suis excité pour 2024 !

Par EnduroGP et Rich’.

 

A Lire aussi