manuel lettenbichler

Manuel Lettenbichler est enfin de retour, après avoir passé plusieurs mois sur la touche. La faute à un genou qui s’est bloqué en décembre, et qu’il a fallu opérer dans la foulée. Après près de six mois de rééducation, l’ancien champion WESS 2019 va enfin effectuer son retour à la compétition ce week-end pour la deuxième épreuve du championnat du monde Hard Enduro en Serbie. KTM Racing nous a envoyé cette interview de Mani, pour voir dans quel état d’esprit il se trouve.

Mani, comment te sens-tu physiquement ?

Manuel Lettenbichler : « Je me sens bien, disons. Je ne suis certainement pas à 100 %, mais je veux essayer cette course et voir où nous en sommes. Je considère Xross comme un entraînement. J’espère qu’avec trois longues journées, ce ne sera pas trop dur, mais je ne suis pas sous pression pour obtenir des résultats, je veux juste passer du temps sur la moto, et si je peux gagner quelques points au championnat, ce sera un bonus. »

Parles-nous de votre genou : quand t’es-tu blessé, comment s’est déroulée l’opération, et comment s’est passée ta rééducation ?
Manuel Lettenbichler : « J’ai eu le ligament interne déchiré et le ménisque cassé il y a cinq ans. Ce n’était pas trop grave et à l’époque, il a été décidé d’essayer de le laisser guérir tout seul, sans opération. Vers la fin 2021, mon genou a commencé à se bloquer à plusieurs reprises, et en décembre, c’est devenu assez grave. C’est là que j’ai su que la chirurgie était la seule option. Au départ, les médecins pensaient qu’après avoir travaillé sur la blessure, je devrais être rétabli au bout de quelques semaines seulement, mais après un examen plus approfondi, les dommages se sont avérés bien plus graves et la récupération a donc été beaucoup plus longue. Les médecins m’ont dit qu’il fallait compter de trois à six mois au début, et pendant les six premières semaines, je n’ai rien pu faire. Ensuite, j’ai travaillé en étroite collaboration avec l’équipe du Red Bull Training Center de Salzbourg et, depuis, ma rééducation s’est extrêmement bien passée. J’avais espéré être de retour pour Israël et le premier round, mais je n’étais pas tout à fait prêt. J’espère que la Serbie se passera bien, et que je pourrai continuer à construire à partir de là. »

manuel lettenbichler Tu es en route pour Xross, comment tu te sens sur la moto, proche de 100 % ?
Manuel Lettenbichler : « Je ne suis pas à 100%, c’est sûr. Mon genou n’est pas trop mal, mais je manque beaucoup de temps sur la moto. Je voulais être là, mais je ne vais pas pousser les choses trop loin, je vais juste voir comment ça se passe. Pour ce qui est de l’avenir, je veux absolument être prêt pour Erzberg, c’est donc l’objectif principal pour le moment. »

Que penses-tu de Xross ? C’est similaire à la Romaniacs ?
Manuel Lettenbichler : « En fait, je suis très excité. Les paysages et le décor semblent incroyables, donc ça devrait être une bonne course avec du bon roulage là-bas. Je n’ai jamais été en Serbie avant, donc je suis curieux de voir le pays pour la première fois. Ce sera effectivement probablement un peu comme les Romaniacs, avec des journées moins longues bien sûr, et le terrain semble être un peu plus rocheux par endroits, mais le format est similaire. »

Au niveau du championnat, tu as manqué la première manche, penses-tu encore pouvoir te battre pour le titre ?
Manuel Lettenbichler : « Je veux vraiment tout donner à chaque course, mais ce sera difficile avec si peu d’épreuves de rattraper les points que j’ai perdus. Comme on le sait, tout peut arriver, donc je vais continuer à prendre chaque course une par une, continuer à attaquer jusqu’à la fin de la saison, et j’espère que nous serons en bonne position. Si je peux obtenir quelques podiums, je serai vraiment heureux. Les courses s’annoncent belles cette année, avec quelques nouvelles épreuves au calendrier. Je suis vraiment impatient de commencer. J’espère réaliser une année solide.

Communiqué KTM Racing.