gncc us
gncc us 2
Josh Toth a tout donné mais s’est incliné dans les dernières minutes.

Les GNCC US se ressemblent course après course, avec au moins un dénominateur commun : la victoire du pilote officiel KTM Kailub Russell. Cette fois, il a pourtant eu du mal à se débarrasser de son jeune coéquipier Josh Toth, auteur du holeshot. Sur un terrain très poussiéreux, Toth a profité du leadership pour tenter de creuser l’écart, mais petit à petit Kailub Russell est parvenu à revenir dans sa roue à l’entame du dernier tour, malgré une machine qui connaissait des signes de faiblesse pour avoir avalé de la poussière. Qui plus est, le tenant du titre a chuté, tordant son sélecteur dans la manœuvre. Assez pour l’obliger à terminer la course sur le second rapport. La course paraissait donc pliée quand Josh Toth est parti lui aussi à la faute dans une des dernières montées du parcours, assez pour laisser s’envoler Kailub Russell vers une nouvelle victoire, la 67e de sa carrière et la septième de la saison sur huit courses disputées. De fait, Russell creuse un peu plus l’écart au provisoire, devant Josh Strang, troisième du jour derrière un Josh Toth qui signe sa meilleure performance dans la catégorie reine. 

gncc us 2
Josh Toth a tout tenté mais a du s’incliner dans les derniers mètres.

Orphelin de son championnat de motocross US, Zach Osborne était venu faire une pige en GNCC US, lui qui apprécie l’exercice et avait déjà terminé sur le podium en XC2 (250 4T). Cette fois, le pilote Husqvarna Rockstar Energy n’a pas brillé. Mal parti, destabilisé par la poussière omniprésente, Zacho a chuté à sept reprises et n’a jamais vraiment réussi à tenir le rythme des cadors du GNCC. Septième en XC1 mais 29e au scratch, Osborne s’est dit un peu déçu de son résultat, mais voit cette contre-performance comme une bonne excuse pour être obligé de revenir dès que possible. Ce qui pourrait bien arriver, le promoteur du championnat de MX, le même que le GNCC, d’ailleurs, ne cessant de repousser la date d’ouverture prévue. A suivre !