Le GNCC US de Dunlop Tires Tiger Run (bah oui, c’est comme ça qu’il s’appelle…) a une nouvelle fois couronné le même pilote que lors des deux courses précédentes, à savoir Stew Baylor. L’enfant terrible de l’off-road US est décidément en pleine possession de ses moyens depuis son passage chez les bleus de Yamaha, et a semblé avoir trouvé une moto à sa (dé)mesure avec la 450 YZF. Après avoir été contraint à faire l’impasse sur l’ouverture sur blessure, remportée par son jeune frère Grant, l’aîné des Baylor est en effet intenable, avec trois victoires de suite en quatre courses ! De quoi évidemment se rapprocher au classement provisoire du championnat, qui se resserre au fur et à mesure. Car si Ben Kelley, l’officiel KTM, tient toujours la tête grâce à sa régularité, avec par exemple une belle troisième place ici, il voit fondre sur lui Stew Baylor, qui n’est plus qu’à dix points de la tête. 

Ricky Russell, l’officiel GASGAS, signe sa meilleure performance de la saison avec une belle seconde place. C’est même son premier podium depuis sa blessure l’an dernier, quand il se battait pour la victoire avec son homonyme Kailub. 

Troisième marche du podium, donc, pour Ben Kelley. Le jeune pilote KTM a fait la course esseulé, en contenant la GASGAS de Grant Baylor, quatrième final. 

Enorme déception, par contre, pour le vétéran australien Josh Strang, qui a chuté et a dû repasser par les pits. 11e seulement, il perd gros au championnat, lui qui était dans la lutte pour le titre. Derrière lui, une autre déception, Thad Duvall, qui faisait son retour à la compétition mais a été contraint également à un long arrêt au stand pour réparer son arrivée d’essence coupée par une branche. 

Les résultats complets du GNCC US ici