gncc us à palakta

Le GNCC US à Palakta, en Floride, a réussi aux pilotes de l’équipe KTM Factory Racing. Ben Kelley s’impose en effet devant l’Espagnol Josep Garcia, pour sa deuxième participation seulement en GNCC. Ce dans les conditions brutales de la Floride, un contraste frappant avec celle de la première manche à Big Buck il y a deux semaines pour le Wild Boar GNCC Le GNCC US à Palakta, ce sont des températures élevées, autour des 30°, une humidité à couper au couteau, des whoops de sable insondables aussi profonds l’âme humaine et trois heures à fond !

C’est Jordan Ashburn qui a pris la tête en début de course, suivi de Josep Garcia. Il n’a pas fallu longtemps pour que le vainqueur de la première manche, Ben Kelley, soit sur le coup et à la moitié du premier tour, il était déjà deuxième. Après une heure de course, Kelley a pris la tête et a creusé un écart de quatre minutes avec le reste du peloton.

« La Floride est l’une des courses les plus difficiles de l’année et quand on y arrive, on ne sait jamais si on ne va pas craquer, mais je me suis senti fort pendant toute la course ». a dit Kelley.

« J’ai pris un départ dans les cinq premiers, ce dont je suis content, et la poussière était épouvantable, ce qui m’a permis de me hisser à la deuxième place. J’ai suivi un peu Jordan et Josep était tout près derrière, mais j’ai juste essayé de rester propre et de ne pas tomber. Cette piste est très dure, je suis vraiment heureux d’avoir gagné ! ».

La chaleur met Holcombe hors-jeu
Steve Holcombe était présent également et se battait dans le top 10, tout en gérant son rythme, quand « chute stupide » est arrivée, et il n’a pas pu redémarrer sa Beta avant… 10 minutes ! Holcombe n’était pas seul et a rejoint Josh Strang, Josh Toth, Ricky Russell et Todd Kellet (le pilote de sable anglais de Yamaha Motor France) dans la liste des abandons.

Photo Ken Hill/GNCCRacing.com