gncc

Le GNCC US de Big Buck a marqué l’ouverture de la saison. Comme indiqué dans notre article ici, c’est le tenant du titre Ben Kelley qui s’est imposé, devant Josh Strang et Jordan Ashburn, pendant que nos stars de l’EnduroGP Josep Garcia et Steve Holcombe souffraient quelque peu. Rien de plus normal à ça. Le GNCC est une affaire de spécialistes, avec des pilotes d’usine compétents dans ce qu’ils font, et des épreuves qui sont les mêmes d’année en année. il faut bien comprendre que Ben Kelley dispute cette épreuve de Big Buck depuis qu’il est en 65 cm3… Difficile dans ces conditions pour nos européens de lutter sans expérience. Les Américains ont énormément progressé en off-road, au point de rivaliser avec nos pilotes d’EnduroGP dans les spéciales, il n’y a qu’à voir les résultats aux ISDE pour s’en convaincre.

En France, le format cross-country du GNCC avait bien pris lors de son adaptation par David Castera, promoteur à l’époque avant de devenir une star de la télé. La série a ensuite été abandonnée, avant d’être reprise par Thierry Chevrot. D’abord Trophée puis championnat de France, elle est entrain de reconquérir ses lettres de noblesses. Mélange très intéressant entre motocross et enduro, le XC est à la fois un super coup de moto et un parfait entraînement tant pour les pilotes de MX que pour les enduristes. Notez que l’ouverture du championnat de France a lieu de week-end à Couiza, en même temps d’ailleurs qu’une autre course sur le même format, une certaine Enduropale du Touquet.