Cette légende de l’enduro qu’est Giovanni Sala vient de rejoindre les rangs de l’équipe Gas Gas pour l’année prochaine, en qualité de team manager. A 53 ans, le sextuple champion du monde donne donc un nouveau tournant à une carrière entièrement vouée à l’enduro. Un choix qui entérine la volonté de la firme catalane de revenir au plus haut niveau. 
Les pilotes 2018 qui seront sous la responsabilité de Gio Sala ne sont pas encore connus officiellement, mais on peut parier qu’il y aura des gros noms tricolores parmi eux… A suivre. 

2 Commentaires

  1. Si ma mémoire est bonne, Giovanni Sala exerçait il y a encore peu de temps, un rôle très officiel au sein de la FIM.

    Je crois qu’il avait pour charge de valider à travers l’Europe (et le Monde !)les parcours des clubs qui organisaient les différentes manches de l’EWC ?

    A ce jour, abonné à Enduro mag mais aussi au crémier d’en face qui consacre de même sa revue au plaisir de pratiquer la moto verte, je perçois des signes très inquiétants quant à notre passion commune qu’est l’enduro :

    • La colonne vertébrale KTM-HUSQVARNA qui se retirerait de l’EWC ?
    • HONDA RED MOTO tenté par la même démarche
    • Un Nambotin ayant visiblement senti le vent tourner et en partance aussi pour GASGAS
    • Un Bellino bras dans le plâtre qui se demande de quoi sera faite son année 2018 ?
    • Et cerise sur le gâteau, un Alain Blanchard aux abois, contraint d’aller faire la manche auprès des organisateurs de classiques afin qu’ils daignent bien vouloir éberger la manche française del’EWC. Petit rappel, la France serait une des nations phare de l’enduro en ce bas monde ! (nous aurions en effet gagné les ISDE à ce qu’il parait).

    Bref, lorsque j’assiste à une telle bérézina en cette fin 2017, je repense à ce dicton fameux qui voudrait que lorsque le bateau coule, les rats quittent le navire.

    Et je me réjouis donc pour Giovanni qu’il se soit retrouvé un nouveau job bien plus confortable que celui qu’il exerçait à la FIM avec je l’espère, l’assurance d’une bonne retraite.

    Mais tout cela me rend bien triste pour ce que j’estime être l’un des plus beaux sports au Monde !

  2. Parait même que Johnny irait rejoindre Nambot’ chez Gas Gas, sacrée équipe avec Antoine Basset !

    Oui très étrange en effet, qu’à ce jour personne ne se dévoue pour l’organisation du France…
    L’expression « faire la manche » est, on ne peut mieux trouver 😉 bravo à toi !

    Sympa de ta part de t’inquiéter de la retraite de Giovanni 😉

    Moi ce qui me rend triste c’est que personne ne prend position et personne ne parle de cette
    gangrène, que ce soit pilotes, organisateurs, journalistes, l’ormeta semble plus simple que de s’expliquer pour que ce sport avance…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici