finale de l'endurogp au portugal

Quelle finale de l’EnduroGP au Portugal ! Pour la deuxième fois en deux semaines, le Championnat du Monde FIM Borilli d’Enduro s’est donné rendez-vous à Marco de Canaveses au Portugal. A l’occasion du premier jour de cette finale 2020, nous aurons eu droit à quatre titres et surtout un magnifique renversement de situation en EnduroGP…

pic 1

En effet, la victoire semblait promise à Steve HOLCOMBE (GB – Beta) à la fin du deuxième tour puisque le Britannique comptait près de 20 secondes d’avance sur son rival pour le titre Brad FREEMAN (GB – Beta). Sauf qu’en EGP, les choses ne sont jamais terminées jusqu’au dernier virage de la dernière spéciale… La preuve en est puisque c’est au final FREEMAN qui a repris 24 secondes à son coéquipier et remporté la victoire aujourd’hui ! L’écart se resserre donc entre les deux puisqu’ils ne sont séparés que de 4 points en faveur d’HOLCOMBE. De son côté, HOLCOMBE a commis trop d’erreurs dans les deux dernières spéciales alors qu’il cherchait avant tout à assurer la victoire…

Pic 2

VERONA prend un avantage significatif !

L’arbitre tant attendu de ce duel n’aura pas eu l’importance escompté ce Samedi puisque Josep GARCIA (E – KTM) n’a réellement jamais été en mesure de se battre aux avant-postes avec les deux Britanniques. Il doit donc se contenter de la 3ème place et d’un troisième podium en trois journées.
Andrea VERONA (I – TM), Thomas OLDRATI (I – Honda) et Jaume BETRIU (E – KTM) ont aussi offert un beau spectacle pour savoir qui prendra les deux dernières postes du Top 5. Malheureusement, l’Espagnol n’a jamais réussi à trouver la faille et a dû laisser les deux protagonistes de l’E1 prendre la 4ème (VERONA) et la 5ème (OLDRATI).
A noter la journée difficile du « Rookie » du weekend, Manuel LETTENBICHLER (D – KTM) qui doit se contenter de la 23ème place au général…

En Enduro 1, la victoire d’Andrea VERONA (I – TM) lui permet de « souffler » un peu et de pouvoir être en mesure de gérer les attaques de son rival Thomas OLDRATI (I – Honda) demain. Le Champion Junior 2020 compte 7 points d’avance désormais sur le Champion Junior 2008. Demain sera haletant en E1 aussi. Antoine MAGAIN (B – Sherco) montre pour la quatrième fois d’affilée sur le podium au détriment du malheureux du weekend dernier Christophe CHARLIER (F – Beta). Eero REMES (SF – Yamaha) complète le Top 5.

Du côté de l’E2, la 6ème victoire de Steve HOLCOMBE de la saison est synonyme de 6ème titre Mondial, une journée avant la fin. L’officiel Beta n’a laissé aucune chance à Josep GARCIA, qui a été le seul à lui prendre une victoire… Derrière eux, c’est Matteo CAVALLO (I – Sherco) qui monte sur la dernière marche du podium pour 14 secondes devant Danny MCCANNEY (GB – Honda). Le Champion E2 2019, Loïc LARRIEU (F – TM) prend les 11 points de la 5ème position.

Chez les grosses cylindrées, Brad FREEMAN est lui aussi titré Champion du Monde E3 2020 et reste toujours invaincu dans la catégorie. Encore une fois, il remporte la journée avec une avance de plus d’1 minute 30 sur son dauphin Jaume BETRIU (E – KTM), qui se rapproche de la place de Vice-Champion. Cette fois-ci, c’est David ABGRALL (F – Beta) qui goûte aux joies du podium devant son compatriote Antoine BASSET (F – Beta) et l’Espagnol Marc SANS SORIA (E – KTM).

MACDONALD Champion du Monde Junior 2020 !

Il fallait seulement finir devant son coéquipier Théo ESPINASSE (F – Sherco) pour que le Néo-Zélandais Hamish MACDONALD (Sherco) soit couronné Champion du Monde Junior 2020… Chose qu’il a accompli avec brio puisqu’en plus de terminer devant le Français, il remporte une nouvelle fois la journée, sa 4ème d’affilée, avec plus de 15 secondes d’avance.
ESPINASSE aura eu beau tout tenté durant la journée, rien n’y a fait, le Champion Youth 2019 aura été très solide mentalement et continue à écrire l’histoire de son pays dans notre chère discipline.
Aux avant-postes toute la journée, Wil RUPRECHT (AUS – Beta Boano) a chuté lourdement dans la dernière spéciale et semble s’être sérieusement blessé au bras gauche. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, c’est Roni KYTÖNEN (SF – Honda) qui rejoint les deux officiels Sherco sur le podium de la catégorie des moins de 23 ans.
Lorenzo MACORITTO (I – Beta Boano) prend les 13 points de la 4ème place tandis que RUPRECHT a tout de même serré les dents pour terminer 5ème !

Avec cette nouvelle victoire en Junior, MACDONALD remporte aussi le Junior 2 World Cup avec une nouvelle victoire devant ESPINASSE et RUPRECHT tandis que Roni KYTÖNEN se rapproche un peu plus de la Coupe du Monde J1 avec cette nouvelle victoire devant MACORITTO et Bruno CRIVILIN (B – Honda).

En Youth 125cc aussi, on aura droit à un dernier jour à suspense puisque Sergio NAVARRO (E – Husqvarna) remporte la journée et surtout que Claudio SPANU (I – Husqvarna) et Alejandro NAVARRO (E – Husqvarna) se sont intercalés entre lui et le leader au provisoire, Jed ETCHELLS (GB – Fantic), 4ème… Il n’y a plus que 4 points d’écart entre le Britannique et l’Espagnol !
NAVARRO vainqueur, c’est donc SPANU qui prend le 2ème rang tandis que le frère NAVARRO signe son premier podium de la saison. Harry EDMONDSON (GB – Fantic) complète le Top 5 et échoue à 5 secondes de son compatriote.

Pic 3

La Championne 2019 Jane DANIELS (GB – Husqvarna) remporte la première journée de la Women World Cup devant la Française Justine MARTEL (F – KTM) et l’Espagnole Mireia BADIA (E – Husqvana). Sandra GOMEZ (E – Husqvarna) et Nieve HOLMES (GB – Gas Gas) complètent le Top 5.

Enfin, en Champion Lubricants Enduro Open World Cup, cette première journée n’a offert le premier vainqueur de la saison puisque Gonçalo REIS (P – KTM) a signé une 7ème victoire de rang et remporte donc pour la deuxième fois d’affilée l’Open 2-stroke. Le Suédois Arvid MODIN (Yamaha) prend encore la 2ème place devant le Portugais Gonçalo SOBROSA (Beta).
En Open 4-stroke, avantage Mathias VAN HOOF (B – Husqvarna) avant la dernière journée. Le Belge s’impose devant son compatriote Damiaens DIEGTER (KTM) et compte donc 3 points d’avance désormais au provisoire. Jorge PARADELLO (E – KTM) monte encore sur le podium au détriment d’Andrea BELOTTI (I – KTM).
Du côté de l’Open Senior, Alessio PAOLI (I – Husqvarna) signe une 5ème victoire et pourrait remporter la Coupe du Monde demain s’il gagne encore. David MARTINEZ (E – KTM) et Duccio GRAZIANI (I – Beta) complète. Une nouvelle fois le podium.

Si les titres E2, E3, Junior et Open 2-stroke sont déjà décernés, la catégorie reine reste encore indécise sur son vainqueur, tout comme l’E1 ou encore le Youth. Demain devrait donc être une journée pour l’histoire ! Rendez-vous à 8.00 pour cette grande finale d’une saison 2020 si spéciale !

Ils ont dit : 

Brad FREEMAN : « Vraiment très heureux de remporter l’E3. C’était un de mes gros objectifs de la saison. La 300 est un véritable bijou. J’ai tout donné aujourd’hui pour montrer aussi qu’il ne faut jamais abandonner. C’était important pour moi. Demain est un autre jour. 4 points entre nous et je sais que je vais avoir besoin d’un peu d’aide pour être Champion mais je vais tout donner ! »

Steve HOLCOMBE : « Honnêtement, remporter l’E2 était mon objectif principal cette année donc être titré une journée avant la fin, c’est cool ! C’était un bon jour pour moi mais malheureusement je suis tombé deux fois dans la dernière Cross Test et Brad a été trop fort dans la dernière Enduro Test et m’a volé la victoire en GP. Demain, ça va être bon ! J’avais pas mal de doutes avec ma blessure au pouce mais je me sens bien et on verra donc ce qu’il se passera demain ! »

Josep GARCIA : « Je dormais un peu dans le premier tour et Steve était très fort ! Plutôt content tout de même de finir sur le podium encore aujourd’hui. Je ne me préoccupe pas du duel entre FREEMAN et HOLCOMBE mais une chose est sûre, je compte faire ma course et tout donner pour goûter encore à la victoire. »

Hamish MACDONALD : « C’est fabuleux ! Remporter deux Championnats d’affilée, c’est magique ! L’année dernière j’ai énormément appris et je suis vraiment satisfait de ma constance dans les résultats cette année ! C’était même mon point fort cette saison. Je sais que je suis vite mais d’autres sont plus rapides que moi selon le type de terrain… Désormais je dois annoncer à ma famille de l’autre côté de la planète que je suis Champion ! »

DIMANCHE

Pour ceux qui aiment le suspens, le drame et les renversements de situation, cette toute dernière journée du Championnat du Monde FIM Borilli d’EnduroGP 2020 était faite spécialement pour eux ! Une pluie présente toute la journée, des spéciales de plus en plus dégradées, le cadre était planté pour qu’on ait une finale dantesque…

Et c’est ce que l’on a eu dans la catégorie reine ! Brad FREEMAN (GB – Beta) prenait une avance dès les premières spéciales en semblait bien décider à n’avoir aucun regret même si 4 points le séparaient de son coéquipier Steve HOLCOMBE (GB – Beta). Tout semblait parfaitement se mettre en place pour le Champion du Monde EGP 2019 puisque Josep GARCIA (E – KTM) s’intercalait entre les deux et qu’HOLCOMBE commettait de nombreuses erreurs… Sauf que tout s’est déréglé avant la dernière spéciale ! Plus de 30 minutes de retard à cause de pilotes nationaux toujours dans la dernière spéciale et surtout une forte interrogation sur la quantité d’essence qu’il restait dans la Beta Factory de FREEMAN ! 

EGP

 

Les pleurs de FREEMAN !

La réponse ne s’est pas fait attendre puisque le malheureux Britannique est sorti de la dernier Champion Enduro Test avec plus de 1 minute 20 de retard sur le vainqueur de la spéciale Danny MCCANNEY (GB – Honda). Plus d’essence dans le moteur ! Ce qui a profité dans un premier temps à GARCIA pour aller chercher sa seconde victoire de l’année et surtout à HOLCOMBE qui ne croyait presque plus au titre et qui pourtant se voyait couronner Champion du Monde EnduroGP 2020 !
Une Finale… au bout du drame qui clôture une saison 2020 magnifique même si assez spéciale !
Danny MCCANNEY termine 4ème de la journée tandis que la 5ème position d’Andrea VERONA (I – TM) lui permet d’assurer sa place sur le podium final du Championnat !

Le dénouement a été tout de même moins dramatique en Enduro 1 puisque très rapidement Andrea VERONA a vu la victoire se profiler devant lui ! En effet, son rival Thomas OLDRATI (I – Honda) partait à la faute dès la première spéciale et ressortait avec plus de 30 secondes de retard. Par la suite, l’officiel TM n’a eu qu’à gérer son avance tandis que le pilote Honda RedMoto tentait tout pour ne rien regretter… en vain.
VERONA devient donc Champion du Monde E1, un an seulement après son titre Junior comme l’on fait avant lui PHILLIPS (AUS), HOLCOMBE et FREEMAN !
Christophe CHARLIER (F – Beta) signe son deuxième podium de l’année tandis que le Belge Antoine MAGAIN (4ème – Sherco) assure la 3ème place au général et qu’Eero REMES (SF – Yamaha) signe un nouveau Top 5.

En E2, c’est donc Josep GARCIA qui remporte la journée devant Steve HOLCOMBE et Danny MCCANNEY. Loïc LARRIEU (F – TM) et Joe WOOTTON (GB – Husqvarna) ferment la marche.

Du côté de l’E3, les déboires de FREEMAN ne l’ont pas empêché de signer la saison parfaite et de rester invaincu. Jaume BETRIU (E – KTM) s’adjuge la place de Vice-Champion avec une nouvelle deuxième place tandis que cela fait très plaisir de revoir Cristobal GUERRERO (E – Beta) monter sur un podium ! David ABGRALL (F – Beta) et Antoine BASSET (F – Beta) s’adjugent la 4ème et 5ème place !

EGP3

NAVARRO, Champion Youth 125 !

La catégorie Youth 125cc nous a offert aussi pas mal de « drama » et ce dès le premier tour puisque le leader du Championnat, Jed ETCHELLS (GB – Fantic) perdait plus de 20 minutes dans la Cross Test pour cause de soucis mécanique ! A partir de ce moment-là, ses rêves de titre s’envolait et il a été contraint de laisser Sergio NAVARRO (E – Husqvarna) et Claudio SPANU (I – Husqvarna) se battre pour la couronne !

Du côté du Junior, Champion la veille, Hamish MACDONALD (NZ – Sherco) a mis un point à celui-ci en remportant à nouveau la journée devant Roni KYTÖNEN (SF – Honda) et Matteo PAVONI (I – Beta Boano). Ruy BARBOSA (CL – Husqvarna) et Théo ESPINASSE (F – Sherco) complètent le Top 5 !

En J1, Rony KYTÖNEN remporte une nouvelle journée et la Coupe du Monde J1 devant Ruy BARBOSA et Pau TOMAS (E – Husqvarna) tandis que Hamish MACDONALD (NZ – Sherco) gagne encore en J2 devant Matteo PAVONI et Théo ESPINASSE.

Deuxième couronne d’affilée pour la reine Jane DANIELS (E – Husqvarna) qui n’a laissé aucune chance à ses rivales encore aujourd’hui ! Elle est suivie sur le podium de la journée par le duo Ibérique Mireia BADIA (Husqvarna) et Sandra GOMEZ (Husqvarna). Podium presque pareil pour la Women World Cup puisque que c’est la Française Justine MARTEL (KTM) qui monte sur la 3ème marche au détriment de GOMEZ!

EGP4

Drama encore en Open 4-stroke puisqu’après avoir pris l’avantage la veille, Mathias VAN HOOF (B – Husqvarna) doit finalement laisser la couronne au vainqueur du jour Damiaens DIEGTER (B – KTM) ! Pourtant à égalité, c’est DIEGTER qui s’offre la dernière victoire et remporte donc l’Open 4-stroke
En Open Senior, avec une 6ème victoire en autant de participation, Alessio PAOLI (I – Husqvarna) succède à David KNIGHT (GB) au palmarès ! Duccio GRAZIANI (I – Beta) termine second du jour devant David MARTINEZ (E – KTM).
Enfin, en Open 2-stroke, saison parfaite pour Gonçalo REIS (P – KTM) devant Arvid MODIN (S – Yamaha) et Robert FRIEDRICH (CZ – KTM) !

Avec cette finale de l’EnduroGP au Portugal le rideau vient donc de tomber sur la 31ème saison du Championnat du Monde FIM Borilli d’Enduro avec du suspense et du drame qui font la beauté du sport ! Rendez-vous désormais en 2021 pour une nouvelle saison et une nouvelle ère d’Enduro !

Ils ont dit :

Steve HOLCOMBE : « Tellement heureux de ce titre même si j’ai encore du mal à réaliser ! La preuve que rien n’est terminé tant que l’on n’a pas passé la ligne d’arrivée… J’ai eu du mal toute la journée et je profite des déboires de Brad dans cette dernière spéciale mais c’est le sport ! Grosse pensée tout de même pour Brad qui a vraiment tout donné avec qui on s’est battu toute l’année pour ce titre ! »

Andrea VERONA : « C’est une belle année qui se termine parfaitement pour moi ! Un titre en Enduro 1, ce n’était pas vraiment mon objectif cette saison mais qu’est-ce que je suis heureux ! Ma constance a été vraiment la clef de ma réussite et j’espère continuer dans cette lignée et continuer à apprendre aussi… »

Sergio NAVARRO : « Comme quoi, il faut y croire jusqu’au bout ! Lorsque j’ai vu ETCHELLS aussi, je savais qu’il ne fallait pas que je lâche mais la journée a été très difficile avec cette météo. En plus, SPANU m’a mis une énorme pression à chaque spéciale… Mais nous y sommes arrivés ! Je suis tellement content pour mon équipe et mes parents ! »

EGPCommuniqué ABC Communication