Connexion catalane

Copies conformes des dernières GasGas made in Catalogne, les nouvelles Rieju 300 MR Racing perpétuent la tradition espagnole. Bien équipées, modernes et performantes, elles n’amènent certes rien de nouveau, mais ont le bon goût d’offrir une proposition de plus en matière d’enduro 2T à carburateur. Un choix cohérent pour les allergiques au Red Bull.

Les nombreux adeptes de la marque GasGas, la vraie, celle dont les racines fleurent bon la sangria, les matchs du Barça et les combinaisons moulantes de trial ne seront pas restés longtemps orphelins de la marque catalane. Les “anciennes” GasGas occupaient en effet une place singulière dans l’enduro, d’abord un poil “low cost” au début de l’aventure enduristique, avant de monter en gamme et de devenir une proposition évidente et cou- rue il n’y a pas si longtemps.

Si aujourd’hui, la marque existe toujours (plus que jamais ?). Sûr qu’elle a perdu le goût de la sangria pour celui du Red Bull. On peut s’en réjouir ou le déplorer, c’est comme ça. Mais c’est là que l’histoire se corse ! Les voisins catalans de chez Rieju (on prononce bien comme un “u”, c’est catalan on vous dit !) ont tout racheté, le savoir-faire, les moules et la chaîne de montage. Ainsi, si elles se nomment désormais Rieju, les anciennes GasGas vivent toujours bel et bien.

Deuxième tentative

Rieju, késako ? Une marque qui vend principalement et à la pelle des 50 cm3, plus qu’implantée depuis des décennies puisqu’elle est née en 1934. Cette dernière a un passé sportif en enduro comme en MX assez probant. On n’est pas sur une marque qui vient de se créer avec des capitaux offshore pour blanchir de l’argent. Mais sur une histoire familiale qui se bâtit depuis des années. Rieju avait déjà tenté un retour dans l’enduro il y a dix ans, avec une gamme Marathon 250 et 450 motorisée par Yamaha, avec des châssis de GasGas (oui, déjà) pour la 250, et de Sherco pour la 450. L’aventure s’était vite terminée, comme dirait Denis Brogniart, mais l’envie continuait de couver. L’occasion faisant le larron, le rachat de GasGas par le groupe KTM a ouvert l’opportunité.

Equipements haut de gamme

Et voici donc comment je me suis retrouvé au guidon d’une Rieju 300 MR Racing, soit, concrètement, la même moto qui s’appelait GasGas 300 EC en 2019, lors des derniers EMDays. Une machine moderne, puisque redesignée totalement en 2018. Et fichtrement bien équipée, avec notamment ses suspensions KYB à l’avant comme à l’arrière. Freins Nissin avec disques NG, guidon Neken sans barre, pneus Michelin d’origine avant/arrière montés sur des jantes Excel, échappement FMF… On est loin d’être sur du produit low cost, encore une fois. Une fois grimpé en selle, on retrouve avec plaisir un poste de pilotage tout ce qu’il y a de plus actuel. Le guidon sans barre est bien dessiné. La selle bien plate permet de se mouvoir aisément d’avant en arrière. Et le triangle formé par l’ensemble guidon/ repose-pieds/selle offre une position naturelle.

Le démarreur est à gauche, perdu au milieu d’un commodo un poil disgracieux, comme avant, qui ressemble à celui d’un mauvais scooter chinois. Pas un drame paysan, comme dirait le Rodo, mais ça tranche avec le reste de la bécane, plutôt classieuse. Mais au moins, le démarreur fait le boulot, dans un bruit certes un tantinet métallique, une marque de fabrique ! Parmi les dernières résistantes en 2T à garder un carburateur (avec Beta et Sherco), le fameux Keihin PWK, la Rieju donne tout de suite à voir, dès les premiers tours de roues, quelque chose que vous êtes nombreux à rechercher : du caractère. Vrai qu’avec 300 cm3 et un carburateur, on n’en attend pas moins d’elle. On retrouve ainsi le gros couple du bloc dès les bas-régimes.

 

Retrouvez l’essai complet de la RIEJU 300 MR RACING
dans le n°110 d’Enduro Magazine

RIEJU 300 MR RACING
7 949 €
Disponibilité immédiate : www.rieju.es/fr/

LA TECHNIQUE 
MOTEUR 
Cylindrée (cm 3 ) : 299,3 
Alésage x course (mm) : 72 x 72
Alimentation : Carburateur Keihin PWK 0 38 mm
Boîte : 6 rapports
Démarrage : Démarreur / kick 
PARTIE-CYCLE 
Cadre : Simple berceau dédoublé en acier chromoly 
Fourche : KYB 0 48 mm, déb. 300 mm
Amortisseur : KYB, déb. 315 mm
Freins à disque AV/AR (mm) : 0 260/220 mm

MESURES 
Empattement (mm) : 1480 
Garde au sol (mm) : n.c
Hauteur de selle (mm) : 960
Poids usine à sec (kg) : 105
Réservoir (l) : 10 litres