endurogp d'italie

Cette première journée de l’EnduroGP d’Italie s’est disputée sous un soleil éclatant. Les pluies et les orages de la veille avaient pourtant fait croire que les conditions en spéciales allaient être ultra délicates. C’est un tracé séchant que les concurrents du Championnat du Monde Borilli FIM d’EnduroGP ont dévalé à trois reprises. Une foule compacte, mais respectueuse des normes sanitaires, s’est déplacée sur les différents secteurs chronométrés. 

Le champion du monde en titre Brad FREEMAN (GBR-Beta) a livré une copie parfaite dans cette première journée du de l’EnduroGP d’Italie. Le pilote officiel Beta s’est dès le début de la journée porté aux avants- postes pour ne plus les lâcher. Constant et rapide toute la journée, le Britannique a toujours contenu ses adversaires à plus de 30 secondes.  Il remporte les 3 spéciales de la première boucle et se maintient toujours dans le top 3 des suivantes. FREEMAN remporte cette journée avec plus de 45 secondes d’avance sur Steve HOLCOMBE (GBR-Beta). HOLCOMBE très intelligemment a construit sa journée avec patience. Dans le top 5 pendant 1 tour et demi, il monte tranquillement sur le podium au début du 2ème. Se sachant pas en mesure de suivre le rythme de son coéquipier, l’Anglais préfère assurer les points de la seconde place. Ce résultat est un excellent calcul en vue du classement général. 

freeman italy
Brad Freeman, solide.

La lutte pour la 3ème place sur le podium fut absolument superbe. 3 pilotes se sont rendus coup pour coup pour le gain de la dernière place sur la boite. Andrea VERONA (ITA-TM), Thomas OLDRATI (ITA-Honda) et Loïc LARRIEU (FRA-TM) ont chacun à leur tour occupé cette position si convoitée. OLDRATI est finalement le 1er Italien de cette journée du Grand Prix D’Italie. Il termine devant VERONA et LARRIEU.

Jaume BETRIU (ESP-KTM) confirme ses bonnes performances françaises en signant la 6ème place du jour au général.  Il devance Christophe CHARLIER (FRA-Beta), Danny MCCANNEY (GBR-Honda) et Antoine BASSET (FRA-Husqvarna). La déception du jour revient à Matteo CAVALLO (ITA-Sherco) qui a commis trop de fautes et termine seulement 12ème.  Alex SALVINI (ITA-Honda) toujours souffrant de son épaule n’a pas fini la journée.

En E1 c’est Thomas OLDRATI (ITA-Honda) qui l’emporte devant Andrea VERONA (ITA-TM) et Christophe CHARLIER (FRA-Beta). 

En E2, Steve HOLCOMBE (GBR-Beta) signe un 3ème succès en autant de départ, il devance Loïc LARRIEU (FRA-TM) et Danny MCCANNEY (GBR-Honda). 

L’E3 tombe dans les bras de Brad FREEMAN (GBR-Beta) qui devance Jaume BETRIU (ESP-KTM) et un combatif Antoine BASSET (FRA-Husqvarna). 

podium E1 italy
Que fait la Police ? Elle gagne en E1.

Junior: Theo ESPINASSE maîtrise l’hémisphère Sud 

En Junior, Théo ESPINASSE (FRA-Sherco) a parfaitement contrôlé les assauts de Hamish MACDONALD (NZ-SHerco). MACDONALD fut le premier leader de la journée mais il perd 40 secondes dans la 2ème Xtreme du jour. Il ne rattrapera jamais ce temps perdu. Matteo PAVONI (ITA-Beta) place une seconde Beta Boano sur le podium. Ruy BARBOSA (CHL-Husqvarna) termine 6ème. Wil RUPRECHT (AUS-Beta) a connu une journée infernale, l’Australien en lice pour le podium a lourdement endommagé sa Beta dans la première Xtrem du jour, il termine 16ème de la catégorie. 

En Youth Cup, Jed ETCHELLS (GBR-Fantic)  joue le suspense jusque dans les dernières spéciales. Il remporte la catégorie face à un impressionnant Sergio NAVARRO (ESP-Husqvarna), le pilote Fantic s’impose pour 4 secondes 4 face à l’Espagnol. Claudio SPANU (IT-Husqvarna) les accompagne sur le podium. 

Dans la Champions Enduro Open World Cup, le belge Mathias VAN HOOF (Husqvarna) s’impose en 4 temps devant son compatriote Damiaens DIETGER (KTM) et Jorge RODRIGUEZ PARADELO (ESP-Husqvarna). Dans la catégorie 2 Temps le Portugais Goncalo REIS (PRT-KTM) l’emporte une nouvelle fois. Il s’impose devant un autre Portugais Goncalo SOBROSA (Beta) et Robert FRIEDRICH (CZE-KTM). En Senior, Alessio PAOLI (ITA-Husqvarna), signe son retour en l’emportant devant Duccio GRAZIANI (ITA-Beta) et David MARTINEZ CORBALAN (ESP-KTM).

endurogp d'italie
Un français devant un néo-zélandais et un italien en Junior.

La deuxième journée du Grand Prix d’Italie pourrait avoir un visage bien différent.  Les fortes tempêtes attendues pourraient venir jouer un rôle dans le classement de la course. Nous souhaitons à tous nos pilotes une bonne nuit de sommeil avant d’attaquer cette dernière journée transalpine du Championnat du Monde Borilli FIM d’EnduroGP. 

Ils ont dit: 

Brad FREEMAN (GBR-Beta):La journée ne fut pas aussi qu’elle le semblait. J’ai voulu mettre à l’abri dès le premier tour c’est pour cela que j’ai attaqué fort dans chaque test. Je suis vraiment satisfait de ma journée, le terrain était vraiment parfait, je pense pas que nous aurons ce genre de conditions demain.” 

Steve HOLCOMBE (GBR-Beta): je suis parti avec les mauvais réglages, je ne suis donc pas parvenu à me lâcher et mon style de pilotage n’était donc pas adapté. J’assure les points de la deuxième  place et ce qui est intéressant c’est que pour demain je suis plus en confiance avec la moto.” 

Theo ESPINASSE (FRA-Sherco): “C’était une bonne journée, je suis content d‘avoir pu maintenir Hamish derrière moi. Ce qui compte le plus c’est que je n’ai pas souffert physiquement. La journée fût dure mais elle est bien récompensée.” 

DIMANCHE : 

Elle était promise, elle est enfin arrivée. La pluie tant redoutée, par l’ensemble des pilotes du Championnat du Monde FIM Borilli d’EnduroGP, est apparue ce dimanche matin. Comme on pouvait le pressentir, les organisateurs et les commissaires sportifs du Grand-Prix d’Italie, ont fait des modifications sur le parcours afin de garantir la sécurité de tous les concurrents. Steve HOLCOMBE (GBR-Beta) a parfaitement dominé cette journée pourtant remplie de pièges. 

endurogp d'italie
Deux Beta et une TM sur le podium, jour de gloire rital !

Le pilote Beta Factory s’est joué des conditions météorologiques de la deuxième journée du GP Transalpin. Que cela soit sous la pluie fine du matin ou le déluge de l’après-midi, Steve HOLCOMBE est resté maître de son sujet. Ses problèmes de réglages de la veille sont oubliés, Steve a pu dérouler. Il a néanmoins dû surveiller de près son équipier chez Beta Factory: Brad FREEMAN (GBR). Le champion du monde 2019 fut très menaçant pendant le premier tour, l’écart descendant même sous la demie-seconde par moment. Brad a rendu les armes progressivement dans l’après-midi perdant quelques secondes à chacunes des tests des derniers tours. FREEMAN et HOLCOMBE peuvent quitter l’Italie satisfaits de leur domination. Un monde sépare les deux Britanniques du reste du plateau. Le troisième du jour Loïc LARRIEU (FRA-TM) termine à plus d’une minute du duo de sa majestée. 

LARRIEU peut s’estimer heureux de ce résultat tant il a dû cravacher pour arracher ce podium. 6ème à l’issue du premier tour, Loïc est passé à l’offensive et s’est montré conquérant toute la journée. Il remonte sur le podium à l’issue du 2eme tour en signant des chronos proches des pilotes Beta. Plus à l’aise sous la pluie torentielle, le Francais a mieux fini la journée. 

Thomas OLDRATI (ITA-Honda) échoue au pied du podium pour 6 petites secondes mais sa performance générale du week-end satisfait le pilote Honda. Andrea VERONA (ITA-TM) pas aussi à son aise que la veille termine dans le top 5. 

Antoine MAGAIN (BEL-Sherco) aura été la belle révélation de la journée. Le Belge a joué placé pendant les 3 tours. Une chute dans la dernière Enduro test a calmé un peu ses ardeurs. Antoine repart confiant en son potentiel. 

Endurogp d'italie
Thomas Oldrati, intraitable au pays.

Hamish MACDONALD première victoire en Junior 

Très déçu suite à sa 2e place de la veille le Néo-Zélandais, Hamish MACDONALD (Sherco) a pris sa revanche sur Théo ESPINASSE (FRA-Sherco). Le pilote de l’hémisphère sud y a mis la manière. Il colle plus d’une minute au 2ème de la course.  Heureux d’avoir franchi toutes les difficultés sans erreurs MACDONALD signe sa première victoire dans la catégorie Junior après seulement 2 GP. 

Wil RUPRECHT (AUS-Sherco) s’est remis des émotions de la veille et signe un beau podium avec la 2ème place de la catégorie. L’Australien devance Théo ESPINASSE (FRA-SHerco) pour un petit peu moins de 2 secondes. Le Français peut se consoler, il est toujours en tête du classement général de la catégorie.  

Ruy BARBOSA (CHL-Husqvarna) a haussé son jeu par rapport à samedi. En manque de compétition, le Chilien est encore un peu court pour suivre le rythme des pilotes Sherco et RUPRECHT. Cette quatrième place devrait lui donner la confiance nécessaire pour viser plus haut. 

En Youth Cup, Jed ETCHELLS (GBR-Fantic) n’a pas fait dans le détail également. Il colle plus d’une minute à Sergio NAVARRO (ESP-Husqvarna) encore deuxième. Ce dimanche, c’est Harry EDMONDSON (GBR-Fantic) qui les accompagne sur le podium. Fantic peut se montrer satisfait de la performance de ses poulains pour son grand retour en EnduroGP cette saison.   

endurogp d'italie
Le podium Youth 125 cm3

En Champions Enduro Open World Cup, la catégorie 4 Temps a encore été dominée par Mathias VAN HOOF (Husqvarna) devant l’autre Belge Damiaens DIETGER (KTM). Les deux compatriotes sont accompagnés sur le podium un nouvelle fois par Jorge RODRIGUEZ PARADELO (ESP-Husqvarna). En catégorie 2 temps le podium est un copié/ collé de la veille à savoir Goncalo REIS (PRT-KTM) s’impose devant Goncalo SOBROSA (PRT-Beta) et Robert FRIEDRICH (CZE-KTM). En Senior, Alessio PAOLI (ITA-Husqvarna), confirme en signant un nouveau succès devant Duccio GRAZIANI (ITA-Beta) encore 2ème et David MARTINEZ CORBALAN (ESP-KTM) encore 3ème.  

Quel bonheur d’avoir pu disputer un deuxième Grand Prix en 2020. Les pilotes vont désormais pouvoir se tourner vers leurs différents championnats nationaux. Il faudra se re-concentrer sur le Championnat du Monde FIM Borilli d’EnduroGP au mois de novembre. Deux grand prix seront disputés dos à dos au Portugal dans la très belle région de Marco Canaveses à une soixantaine de kilomètres de Porto. 

Ils ont dit: 

Steve HOLCOMBE (GBR-Beta): “ Je voulais vraiment me mettre à l’abri dès le premier tour. J’ai vraiment attaqué très fort. J’ai poursuivi mon effort pendant le second tour. Je suis content parce que les choix techniques vont dans la bonne direction et le résultat d’aujourd’hui est la pour le prouver.”

Brad FREEMAN (GBR-Beta):Je ne peux pas dire que je suis satisfait de ma journée. Je n’ai simplement pas su me mettre dans le bon rythme. J’ai subi cette journée et je tire mon chapeau à steve qui a été stratosphérique.  La lutte continue il reste 4 jours de course tout peut encore arriver.” 

Hamish MACDONALD (NZ-Sherco): “ Je suis content parce que aujourd’hui je ne suis pas bloqué dans l’Xtreme. Je suis parvenu à dominer toutes les difficultés, la journée fut dure mais je suis content de ma vitesse et de remporter ma première course en Junior, maintenant il m’en faut d’autres…

Mathias VAN HOOF (BEL-Husqvarna): “ J’adore ce GP, je me suis régalé dans l’Enduro Test. Ces 2 journées furent absolument magiques, j’aurai bien aimé continuer pour un tour de plus.”  

MACDONALD junior italy 2020 day 2Communiqué ABC Communication