samedi, juillet 20, 2024
AccueilA LA UNEEnduroGP 2023 : l'Italie ouvre le bal ce week-end

EnduroGP 2023 : l’Italie ouvre le bal ce week-end

endurogp 2023
Andrea Verona, le champion 2022, peut-il enchainer en EnduroGP 2023 ?

Le championnat EnduroGP 2023 s’ouvre ce week-end à Arma di Taggia, tout près de San Remo et donc de la frontière française, à moins d’une heure de Menton. Une ouverture attendue, tant cette saison s’annonce une fois de plus passionnante et ouverte, avec quelques changements de cylindrée et de catégorie chez les favoris.

Ainsi, Andrea Verona, le champion EnduroGP en titre, a troqué sa petite 250F GASGAS pour passe en E2 sur une 350. L’Italien et semble déjà rapide, comme en attestent ses victoires de journée en Assoluti d’Italia, devant quelques uns de ses principaux rivaux au championnat.

Son collègue de travail Josep Garcia, lui, a fait le chemin inverse en redescendant en catégorie E1 sur la 250 KTM cette année, lui qui évoluait sur une 350 l’an dernier. Fringuant en championnat d’Espagne, on a hâte de voir le petit espagnol mettre la deux et demi au rupteur !

Très rapide lors des deux premières courses italiennes, le champion du monde E3 Brad Freeman s’est enfin remis complètement d’une année 2022 marquée par les blessures et la maladie, et semble déterminé à retrouver son statut.

Son coéquipier Steve Holcombe est passé à la 350 Beta légèrement plus petite cette saison. Lui aussi a réalisé de bons chronos lors des courses italiennes de pré-saison, après avoir également mis de côté ses soucis physiques des dernières saisons.

Le champion du monde en titre de E2, Wil Ruprecht, arrive quant à lui sans avoir montré de quoi il était capable sur sa nouvelle Sherco. On lui fait confiance, l’Australien étant un solide qui s’est toujours adapté plutôt vite aux différentes motos et catégories depuis son arrivée en Europe ! Hugo Blanjoue, de plus en plus redoutable en mondial, sera ausi à surveiller en E2, pas si loin de ses bases.

Le team Sherco arrive d’ailleurs avec de grandes ambitions, grâce à des pilotes à gros potentiel. Parmi lesquels notre Français champion du monde Junior en titre Zach Pichon. L’EnduroGP 2023 verra les débuts du jeune dans la catégorie reine, en E1 sur son habituelle 250 2T. Zach a montré de belles choses en championnat d’Espagne en ce début de saison, qu’il aura à coeur de confirmer en mondial. Théo Espinasse et Anthony Geslin seront également à surveiller en E1.

EnduroGP 2023
Première année chez les grands en EnduroGP pour Zach Pichon.

Un autre pilote Sherco, Hamish Macdonald, est également de retour de blessure et, bien qu’il admette manquer de condition physique, le Kiwi a été bon sur les premières courses italiennes aux côtés de Freeman, Verona et Holcombe.

L’Australien Daniel Milner, qui semble s’être bien intégré dans la famille TM Racing/Boano, les a suivis de près en Italie. Ses coéquipiers, les deux Matteos Cavallo et Pavoni, seront également à surveiller sur leur terre natale.

La pré-saison s’est bien déroulée pour l’équipe italienne Honda RedMoto, qui compte deux podiums potentiels (au moins) en la personne de Nathan Watson et Thomas Oldrati.

Surveillez également les deux-temps d’usine de Mikael Persson et Jaume Betriu, qui ont tous deux un rôle de développement sur les TBI 300 2024 et font partie d’une classe E3 enrichie cette saison. Toujours en E3, on attend aussi beaucoup de notre Corse préféré Christophe Charlier, rapide en Assoluti en ce début de saison ou encore du nouveau pilote Rieju Léo Le Quéré ou du néo E3 Luc Fargier.

On gardera aussi un œil sur Billy Bolt et sa 350 Husqvarna. Le vainqueur du championnat du monde de SuperEnduro, avant le début de la saison du championnat du monde de Hard Enduro en mai, vient se faire plaisir mais aussi claquer de la pendule On se souvient qu’il y a deux ans, Billy est venu, a vu et a conquis le SuperTest du vendredi, avant de monter sur le podium le lendemain.

EnduroGP 2023 Junior : vers une guerre de succession ?

Zach Pichon, la terreur de la catégorie l’a dernier parti, qui pour prendre sa place ?

Max Ahlin, Jed Etchells, Albin Norrbin, Harry Edmondson, champion du monde d’enduro Youth en 2022, Samuli Puhakainen, Jeremy Sidow ou les frères Navarro ne sont que quelques-uns des candidats potentiels au podium.

Kevin Cristino, vice-champion du monde d’enduro Youth en 2022, part favori cette année de la catégorie, devant plus de 30 pilotes inscrits à cette manche d’ouverture du championnat du monde 2023. Nos couleurs seront bien représentées également, avec notamment Thibault Giraudon, Léo Joyon ou encore les Clauzier’s bros.

La liste des engagés ici complète ici. 

 

 

Retrouvez notre magazine

A Lire aussi

EnduroGP de Slovaquie

EnduroGP de Slovaquie : Verona et Garcia une journée chacun

0
Le résumé de l’EnduroGP 2024 en Slovaquie vous est présenté par 50factory.com, le spécialiste en pièces détachées neuves et d’occasion pour motos et scooters 50...