endurogp

Du public, des spéciales superbes, une météo qui a collaboré, l’EnduroGP 2021ng s’est offert une superbe finale en France pour ce dernier rendez-vous de la saison. Une belle réussite du savoir-faire à la française en matière d’enduro !

SAMEDI
EnduroGP – La lutte pour le titre se resserre avec la victoire de Garcia

La catégorie EnduroGP s’est resserée avec la victoire de Josep Garcia (KTM) lors de la première journée, qui lui permet de conserver ses chances de titre. Révélation de la seconde moitié de la saison, Garcia a confirmé sa victoire du week-end dernier au Portugal en s’imposant de justesse aujourd’hui.

Alors que Thomas Oldrati (Honda) a remporté la super test de vendredi, Garcia ne s’est pas facilité la tâche en chutant, ce qui l’a placé en 16e position au départ de la journée de samedi. Mais en signant les meilleurs temps des premières spéciales, Garcia est vite devenu menaçant pour le leader Brad Freeman (Beta).

Freeman a tenu bon et a gardé le contrôle de la journée jusqu’au dernier tour. Mais l’Espagnol Garcia est parvenu à renverser la tendance dans la dernière spéciale pour prendre la victoire du jour. La deuxième place de Freeman le positionne parfaitement avec 16 points d’avance sur Garcia avant la dernière journée.

Alors que les yeux étaient rivés sur Garcia et Freeman, le champion sortant EnduroGP Steve Holcombe (Beta) a réalisé l’une de ses meilleures courses cette année, montrant les signes d’un pilote qui revient en forme. Terminant sa journée à 10 secondes de Freeman, Holcombe a fait un retour bienvenu sur le podium de l’EnduroGP avec la troisième place. Jaume Betriu (KTM) a obtenu son meilleur résultat de la saison avec la quatrième place, tandis que Will Ruprecht (TM) était cinquième.

Enduro1 – Vérona couronné champion du monde d’Enduro1

Avec l’espoir de remporter le titre de champion d’Enduro1 à une journée de la fin, Andrea Verona (GASGAS) a commencé son GP de France déterminé. Il a d’ailleurs vite pris la tête, avant d’être confronté à une forte concurrence de Matteo Cavallo (TM) et Theo Espinasse (Honda) en milieu de journée. Espinasse a conservé la tête de à l’approche du dernier tour. Mais Verona a monté le rythme et est revenu dans la course pour remporter une victoire importante et, avec son plus proche rival Davide Guarneri (Fantic) en quatrième position, il prend le titre de champion du Monde E1 2021.
“C’est incroyable de gagner aujourd’hui pour devenir champion du monde – je ne m’y attendais pas vraiment”, a déclaré Verona. “C’était une journée difficile. Je ne pensais pas que j’obtiendrais la victoire, alors le fait d’y arriver et de remporter le titre avec un jour d’avance est fantastique. Un grand merci à GASGAS et à l’équipe. Cela a été une saison incroyable pour nous.”

Enduro2 – Garcia champion du monde E2

Avec sa victoire en EnduroGP, Garcia est également en tête de l’Enduro2. Mais pour couronner le tout, sa victoire lui permet de remporter le E2 à une journée de la fin. Après trois ans d’absence cette couronne est une étape importante dans la carrière de l’Espagnol.

“Une journée parfaite”, a déclaré Garcia. “Après avoir été éloigné de l’EnduroGP pendant trois ans, revenir cette saison et remporter la couronne E2 est un sentiment incroyable et un moment d’émotion à coup sûr. Bien sûr, il y a toujours une chance que je puisse aussi gagner en EnduroGP, mais ce titre signifie beaucoup et je ne peux pas remercier assez KTM pour son soutien. Nous verrons demain si le doublé est possible !”

Steve Holcombe, qui a retrouvé sa vitesse et sa forme, était en pleine forme en France. Appréciant manifestement les spéciales à la française, le pilote Beta a remporté trois tests pour terminer 13 secondes derrière Garcia en deuxième position. Will Ruprecht a pris la troisième place. Joe Wootton (Husqvarna), auteur d’une solide performance, a terminé sa journée à neuf secondes de Ruprecht en quatrième position, tandis que Thomas Oldrati (Honda) termine cinquième.

Enduro3 – Freeman défend sa couronne en Enduro3

Comme cela a été le cas toute la saison, Brad Freeman a dominé le E3. Le pilote Beta a été intouchable. Il a défendu avec succès sa couronne et prend ainsi un sixième titre mondial “C’est génial de remporter le titre Enduro3” a déclaré Freeman. “J’aime vraiment cette 300 2T et la moto ne m’a jamais déçu toute la saison. Je suis vraiment heureux d’avoir apporté un autre titre à l’équipe car ils travaillent si dur pour cela. J’espère que demain nous pourrons remporter la grande victoire et obtenir cette couronne d’EnduroGP.”

Jaume Betriu (KTM) termine deuxième derrière Freeman, tandis que Daniel McCanney (Sherco) prend la troisième place. Jamie McCanney (Husqvarna) et Antoine Basset (Beta) complètent le top 5.

Enduro féminin – Sanz se rapproche du titre

L’EnduroGP de France a vu les filles revenir en action pour la dernière fois de la saison. Reprenant là où elle s’était arrêtée en Suède, Laia Sanz (GASGAS) a remporté la victoire. Bien que deuxième derrière Jane Daniels (Fantic) dans la super test, Sanz a pris le contrôle dès le samedi pour remporter toutes les épreuves spéciales. Avec une marge de 54 secondes, Sanz possède désormais une confortable avance de 12 points sur Daniels à une journée de la fin.

Enduro Junior – La joie d’Etchells

L’Enduro Junior a vu la victoire de Jed Etchells (Fantic). Pour sa première victoire de la saison, le Manxman s’est battu jusqu’au test final avec Bernat Cortes (GASGAS) pour monter sur le podium avec un peu plus de deux secondes d’avance. Dans la lutte pour le titre, le leader du championnat Matteo Pavoni (TM) a connu une journée mitigée, terminant troisième. Mais avec son plus proche rival et coéquipier Lorenzo Macoritto qui s’est classé quatrième, Pavoni détient une avance de 17 points à une journée de la fin et semble être le bien placé pour le titre.

Enduro Youth – La série de victoires de Norrbin se poursuit

Après avoir remporté le titre d’Enduro Youth le week-end dernier au Portugal, Albin Norrbin (Fantic) s’est offert un tour d’honneur lors de la première journée en France, s’assurant une victoire confortable. Le Suédois a été le plus rapide de 44 secondes. Thibault Giraudon (Sherco) est deuxième, Harry Edmondson (Fantic) troisième. Leo Joyon (Beta) et Kevin Cristino (Fantic) sont respectivement quatrième et cinquième.

DIMANCHE 

EnduroGP – Freeman s’empare du titre

Avec la majorité des titres seniors décernés le samedi, il restait à couronner le champion EnduroGP. Avec 16 points d’avance sur son plus proche rival, Brad Freeman avait le dessus et était déterminé à aller jusqu’au bout.

Après avoir pris un bon départ dans la première cross test, Freeman a ensuite pris le dessus dans les suivantes pour prendre la tête. Clairement concentré sur la conquête du titre par une victoire, il s’est construit une bonne vingtaine de secondes d’avance à deux spéciales de la fin.

Ne rencontrant aucun problème, Freeman a terminé sa journée en tant que vainqueur de la course, mais surtout en tant que nouveau champion du monde d’EnduroGP. Avec sa couronne E3 de samedi, le pilote britannique est maintenant sept fois champion du monde d’Enduro .

“Je voulais aller chercher la victoire aujourd’hui pour remporter le titre”, a déclaré Freeman. “Je savais que la neuvième place serait suffisante pour faire le travail, mais ce n’est pas mon style ou la façon dont j’aime rouler, alors j’ai juste foncé.

“A deux spéciales de la fin, j’avais une bonne avance et j’ai ensuite assuré. Je suis très heureux de cette année et de la façon dont elle s’est déroulée. J’ai l’impression qu’un poids énorme a été enlevé de mes épaules maintenant. Je suis champion du monde d’EnduroGP et c’est une sensation extraordinaire !”.

Alors que Freeman contrôlait la tête de la course, les positions changeaient derrière lui. Steve Holcombe (Beta) était en furie, remportant la première cross test. Jaume Betriu (KTM), également auteur d’un excellent GP de France, s’est hissé à la deuxième place après la cinquième spéciale. Le nouveau champion E1 Andrea Verona (GASGAS) a été le suivant à se placer en deuxième position à la fin de la sixième spéciale, une position qu’il conservera jusqu’à la fin.

Après un départ timide, le vainqueur du premier jour, Josep Garcia (KTM), a passé sa journée à se remonter pour s’emparer de la dernière marche du podium devant Betriu lors de la dernière test spéciale. Bien qu’il n’ait pas pu monter sur le podium de l’EnduroGP, Betriu peut être satisfait de ses efforts en terminant quatrième, tandis que Holcombe termine pas loin derrière en cinquième position.

Avec Freeman couronné champion d’EnduroGP, Garcia termine le championnat en deuxième position, Verona complétant le top 3.

Enduro1 – Verona termine la saison sur une victoire

Avec le titre E1 était déjà acquis samedi, le nouveau champion Verona a toutefois remporté de façon convaincante la catégorie pour la dixième fois cette année. Davide Guarneri (Fantic) prend la deuxième place. Antoine Magain (Sherco) devance Matteo Cavallo (TM) de six secondes pour la troisième place, tandis que Davide Soreca (Husqvarna) complète le top 5.

Enduro2 – Garcia victorieux

La lutte pour la dernière victoire de la saison en E2a été très serrée entre Holcombe et Garcia.  Mieux en début de journée, l’Anglais a fini par céder face à Garcia. Derrière, ça a été tendu aussi entre Nathan Watson (Honda) et Hamish MacDonald (Sherco), Nathan prenant le dessus pour huit dixièmes de seconde. Will Ruprecht (TM) complète le top 5.

Enduro3 – Freeman réalise la saison parfaite

Après avoir défendu sa couronne E3 samedi, Freeman s’est assuré le Grand Chelem en s’imposant dimanche. Avec un parcours impressionnant en France, Betriu a confortablement terminé deuxième derrière Freeman.

Daniel McCanney (Sherco) les a rejoint sur le podium avec la troisième place, tandis que Jamie McCanney (Husqvarna) et Marc Sans (Husqvarna) terminent respectivement quatrième et cinquième.

endurogp             Comment on dit légende en espagnol ?

Enduro féminin – Sanz écrit une fois de plus l’histoire

Laia Sanz (GASGAS) écrit une fois de plus l’histoire en devenant championne du monde d’enduro féminin. De retour dans le championnat après avoir remporté le titre en 2016, Sanz a été tout simplement exceptionnelle tout au long de 2021 et remporte cette dernière journée.

En remportant sa cinquième victoire de la saison sur six possibles, le sixième titre d’Enduro de Sanz, ajouté à ses performances en Trial et Rallye FIM, fait d’elle l’une des pilotes de moto les plus décorées de tous les temps.

“C’est une journée incroyable”, a déclaré Sanz. “Remporter à nouveau le titre mondial après avoir été absente de ce sport depuis 2016 est spécial. Décrocher aussi le titre en Trial la même année est au-delà de mes espérances. Je ne remercierai jamais assez GASGAS pour son soutien qui m’a aidé à atteindre ces objectifs. ”

Sanz championne, la bataille pour le titre de vice-championne s’est jouée sur le fil entre Mireia Badia (GASGAS) et Jane Daniels (Fantic). Daniels avait un point d’avance sur Badia au début de la journée, mais Badia a battu Daniels de trois secondes et termine ainsi la saison en deuxième position.

Enduro Junior – Pavoni champion

Le dernier titre mondial à se jouer était le Junior, avec Matteo Pavoni (TM) qui a remporté la couronne. Pavoni disposait d’une avance confortable sur son plus proche rival, Lorenzo Macoritto (TM), et en terminant sa journée en deuxième position derrière Macoritto, il a fait plus qu’assez pour remporter le titre.

“C’est un moment incroyable”, a déclaré Pavoni. “Sans le soutien de ma famille et de mon équipe, je n’aurais pas pu remporter ce titre. Je suis tellement heureux de ce résultat et de la façon dont l’année s’est déroulée.”

Le vainqueur du premier jour, Jed Etchells (Fantic), finit troisième, avec Bernat Cortes (GASGAS) à seulement quatre secondes derrière en quatrième position. Max Ahlin (Husqvarna) complète le top 5.

Enduro Youth – Norrbin termine la saison 2021 en vainqueur

Terminant sa saison en beauté, Albin Norrbin (Fantic) a remporté sa neuvième victoire consécutive de la saison. Derrière lui, la lutte pour le titre de vice-champion a été serrée. Finalement, Harry Edmondson devance Kevin Cristino de sept dixièmes de seconde, complétant ainsi le triomphe Fantic. Léo Joyon (Beta) et Thibault Giraudon (Sherco) complètent le top 5.

Tous les résultats ici. 

endurogp