En'Duo du limousin

L’En’Duo du Limousin 2022 s’est transformé en fiasco, et ce à cause de quelques personnes qui ont sciemment saboté la course, en défléchant le parcours et, pire, en envoyant les pilotes dans des mauvaises directions. Le résultat ? Des dizaines de pilotes perdus dans la nuit, certains qui sont tombés en panne d’essence. Plusieurs ont été retrouvés en état d’hypothermie.

Ça a été la catastrophe, mais c’est un miracle que ça ne soit plus grave », a déclaré Boris Labrousse, l’organisateur, à nos collègues de France 3.

Alors, quand peut-on dire que trop c’est trop ? Qu’une course qui a mobilisé des bénévoles pendant pas loin d’un an peut être mise à mal par quelques intégristes adeptes d’une écologie radicale ? Visiblement, les organisateurs ont l’intention de porter plainte, ce qui est un minimum. On a envie d’ajouter que tous les pilote devraient faire de même, ce qui inciterait peut-être le Ministère Public à s’intéresser à ces « casseurs ». Visiblement, personne n’est à l’abri : ni un match de foot/de rugby, ni un tableau dans un musée, ni le Tournoi de Roland Garros, ni l’En’Duo du Limousin…

Il va être grand temps de réagir collectivement si l’on veut espérer sauver nos quelques petites libertés restantes, compte-tenu de l’état actuel d’une société où l’intolérance est la nouvelle norme. On a vu que même un événement aussi prestigieux que les ISDE avait suscité un maximum de réactions négatives au niveau local, dans une région pourtant particulièrement réceptive à la discipline. Et maintenant en Creuse ? Si même dans ces quelques sanctuaires, ça devient compliqué, le sport va avoir du mal à se maintenir.

Quelles solutions ? Pierre Pallut l’avait déjà théorisé dans un ancien numéro d’Enduro Magazine : investir le champ politique, dans chaque commune, chacun à sa propre échelle. Nos voix comptent autant que les leurs. Se fédérer également, pour pouvoir peser plus. La FFM, à cet égard, devrait mettre toute son énergie dans la bataille, dès maintenant, en trouvant des lobbystes dignes de ce nom pour parvenir à faire entendre une parole de plus en plus minoritaire… Voilà, à nous, à vous de réagir. Cette En’Duo du Limousin 2022 pourrait bien être le début de quelque chose de nouveau. En bien comme en mal, l’avenir le dira.

Par Richard Angot.