étape 1

L’étape 1 du Dakar 2023 qui s’est déroulée hier, après le prologue de samedi, a déjà fait une victime de taille en envoyant le tenant du titre Sam Sunderland au tapis. Le pilote GASGAS, tenant du titre, perd donc dès le départ toute chance de conserver son titre, comme en 2018 où il s’était blessé au dos après sa victoire en 2017. Omoplate cassée, un gros hématome dans le dos et une commotion cérébrale, voici le bilan de sa chute hier. « Je me sentais vraiment bien ce matin et j’étais en tête pour la courte partie de l’étape que j’ai parcourue quand je n’ai pas vu une pierre sous le sable dans un lit de rivière. J’ai fait une chute assez violente. » a déclaré l’Anglais sur les réseaux sociaux.

A part cet important fait de course, pas grand chose évidemment à signaler après seulement cette étape 1, sans compter l’échauffement de samedi sous forme de prologue, remporté par Toby Price. Hier, c’est un autre ancien vainqueur qui s’est imposé, en la personne de l’Américain Ricky Brabec, après les pénalisations pour excès de vitesse de Daniel Sanders et Pablo Quintanilla. Pour le moment, tous les favoris sont au rendez-vous mis à part ce pauvre Sunderland.

Premier français, Adrien Van Beveren était ce matin huitième du général à quatre minutes de son nouveau coéquipier Brabec. Les pilotes se sont élancés aujourd’hui pour 588 kilomètres dont 430 chronométrés avec un parcours entre Sea Camp et Alula. Au menu de cette étape 2, des pistes avec beaucoup de cailloux dans un premier temps à travers de superbes canyons, où la finesse du pilotage pourrait payer, puis une fin de parcours plus ouverte et sableuse, avec des dunes sur la fin.

Retrouvez le live timing en cliquant ici.