étape 2

L’étape 2 du Dakar 2022 entre Ha’il et Al Qaisumah a permis de rentrer au coeur du sujet. Fini l’échauffement, place à l’action avec quelques 453 km de liaison et 338 de spéciale à parcourir. Une nouvelle fois, il y a eu beaucoup de rebondissements, avec d’abord un leader surprise, le Portugais Rui Gonçalves et sa Sherco. Il se trouve que Rui avait zappé quelques waypoints et a donc été rétrogradé ensuite.

On a longtemps cru que cette étape 2 était pour Joan Barreda, le très véloce pilote Honda. Et finalement, oui, il l’a fait, en devançant la GASGAS de l’Anglais Sam Sunderland de plus de cinq minutes. Kevin Benavides assure la troisième place avec le statut de meilleur représentant KTM. Trois marques différentes sur le podium !

Meilleur français, Adrien Van Beveren prend la huitième place à 11’34 du vainqueur. Xavier De Soultrait, bien en début d’étape, a perdu du temps sur une erreur de navigation au km 220 et termine 28e de la journée.

Mauvaise nouvelle, on a déjà perdu l’ex pilote de MotoGP Danilo Petrucci sur casse mécanique.

Au général, une GASGAS en chasse une autre, puisque Sam Sunderland prend la tête, devant Van Beveren à 2’51 et Sanders à 3’29. Des écarts insignifiants pour le moment !

Les résultats complets ici. 

Paroles de pilotes : 
Sam Sunderland : « C’était une journée intéressante aujourd’hui et elle s’est certainement déroulée un peu plus facilement qu’hier, ce qui est ce que je voulais. Je suis parti sixième et je me suis concentré sur le fait de pousser fort pour rattraper les leaders. Il y avait quelques difficultés de navigation, mais j’ai trouvé le chemin assez rapidement et j’ai rattrapé Van Beveren. Nous avons ensuite rattrapé quelques autres gars de tête et à partir de là, nous nous sommes relayés pour naviguer et c’était une façon assez cool de terminer l’étape. »

Daniel Sanders : « Aujourd’hui, c’était assez dur au départ car le temps était assez nuageux et l’étape était super rapide au début. J’ai eu une bonne journée jusqu’à ce que, après un arrêt essence, je descende du mauvais côté d’un canyon et perde un peu de temps. J’ai dû passer par-dessus pour m’en sortir, mais une fois de retour sur la bonne ligne, j’ai continué jusqu’à l’arrivée. C’est un peu frustrant, mais j’ai pu rattraper du temps dans les dunes, donc dans l’ensemble, ce n’est pas une mauvaise journée ».

Kevin Benavides : « Aujourd’hui a été une bonne journée, surtout après une journée si difficile hier. Je suis parti de l’arrière et j’ai pu pousser très fort. La spéciale d’aujourd’hui était vraiment rapide par endroits, mais aussi assez compliquée – vous deviez savoir où attaquer et où vous concentrer sur votre navigation. Ce n’est que le deuxième jour et tout peut arriver au Dakar – il y a toujours des hauts et des bas. J’attends avec impatience les prochains jours ».

Toby Price : « Aujourd’hui cette étape 2 s’est bien mieux passée qu’hier, et j’ai pu reprendre un peu de temps sur les leaders. C’est toujours difficile de perdre beaucoup de temps en début de course, mais il est encore très tôt et il y a encore beaucoup de courses. La moto est vraiment bonne – je me sens vraiment à l’aise – alors continuons demain et voyons ce qui se passe. »

Matthias Walkner : « J’ai fait une bonne étape 2 aujourd’hui, je suis parti troisième donc ça allait être assez difficile. Après le ravitaillement, les gars devant ont fait une erreur, je suis resté sur la mauvaise ligne aussi pendant un petit moment, mais j’ai ensuite réalisé mon erreur et j’ai pu revenir sur la trajectoire. Pour le reste de l’étape, je roulais avec un autre couple de pilotes et nous nous relayions pour ouvrir. La navigation était vraiment délicate, mais je pense que nous avons fait du bon travail. »