cody webb

Cody Webb étant en chômage technique faute de courses extrêmes, sa prochaine échéance n’arrivant pas avant début juillet, il a décidé de s’aligner en GNCC US avec sa Sherco du team FactoryOne le 31 mai, pour la 5e épreuve de la saison. Délaissant pour l’occasion sa 300 2T, Cody Webb sera au départ en catégorie XC2 au guidon d’une 250 4T plus adaptée aux spécificités de la discipline. 

Ce ne sera pas sa première fois entre les arbres du GNCC, puisqu’il avait déjà participé à l’épreuve de Loretta Lynn’s en 2011, avec une 26e place scratch au bout de l’effort. « Je suis très excité par cette opportunité de rouler en GNCC. Je m’étais fait botté les fesses et je suis sûr que ce sera la même chose cette fois, mais je me réjouis à l’avance du challenge, tant physiquement que mentalement. Avec du temps devant moi sans courses, je voulais utiliser ce temps pour apprendre quelque chose de nouveau. Je n’ai pas roulé sur une 250 4T depuis 2016. Je m’attends à prendre beaucoup de plaisir avec la petite moto, plutôt que de me faire emmener par une 450 ! Je vais aborder cette expérience avec humilité, mais je ne pouvais pas laisser passer cette chance de retourner faire une course ! J’ai hâte d’y être. » On rappelle que même si sa spécialité, en tant qu’ancien trialiste (il a représenté les USA sept fois au Trial des Nations !), est bien l’extrême, Cody Webb possède une belle pointe de vitesse qu’il avait d’ailleurs démontré aux ISDE 2017 à Brive, où il était aligné avec le team américain avec un podium à la clé, et, selon ses propres mots à l’époque, « beaucoup de courbatures ». Ce qui risque bien d’être une fois de plus le cas lors de ce GNCC, car tenir 3 heures à bloc dans la chaleur US n’a rien d’une partie de plaisir !