championnat du monde fim superenduro
Fim_Superenduro_Jerusalem_2022_

Les concurrents du Championnat du Monde FIM SuperEnduro ont fait découvrir une discipline folle à des spectateurs enthousiastes à l’idée d’accueillir une première épreuve de cette envergure sur le sol Israélien. Billy BOLT (GBR-Husqvarna) a continué sa domination affichée depuis le début de la saison. Le Britannique a pris une sérieuse option sur son deuxième titre dans la discipline reine. Sa domination fut une nouvelle fois sans partage.

Billy BOLT enflamme le Championnat du Monde FIM SuperEnduro

Les organisateurs, de la troisième manche de la saison, suivent le protocole à la lettre. La soirée débute évidemment avec La SuperPole Akrapovic. Meilleur temps des essais chronométrés Taddy BLAZUSIAK (POL-GasGas) semblait en mesure de venir perturber la hiérarchie des grilles de départ. Hélas, pour le Polonais, dès le premier virage, sa GasGas s’immobilise moteur calé. Taddy lâche 10 secondes dans cette mésaventure. Il va devoir s’élancer de la 7e place des finales 1 et 3. Le meilleur chrono est établi par le leader du championnat Billy BOLT qui parvient à passer sous les barres des 34 secondes (0’33.609). Il s’élancera devant Colton HAAKER (USA-Husqvarna) une nouvelle fois rapidement dans le match et le challenge de cette piste très étroite et très lente. La technique de Cody WEBB a fait merveille, il s’élancera en première ligne au guidon de sa Sherco. Il devance de peu Jonny WALKER (GBR-Beta), 4e de cette SuperPole.

La soirée fut ensuite un formidable récital de la part de l’officiel Husqvarna. Dans les trois finales du soir, BOLT n’a pas concédé la moindre place à ses adversaires. Il empoche les 3 manches en affichant une insolente domination. Le Britannique avoue qu’il n’est pas à son aise sur une piste aussi étroite et technique que celle de la Pais Arena. Il s’est pourtant montré à son avantage sur un tracé qui ne laissait aucun temps de récupération et qui poussait les organismes à la limite. Colton HAAKER a pris le meilleur départ en signant un nouveau Holeshot. Mais le californien se fait rapidement rattrapé par son collègue de chez Husky. BOLT s’envole alors en tête. HAAKER doit ensuite subir les assauts de l’autre homme en forme du moment: Jonny WALKER. Le pilote privé s’est une nouvelle fois fait remarquer par son aisance en piste, il reste le plus solide des poursuivants de BOLT. Toujours à la recherche de sa première couronne, le Britannique fait preuve de beaucoup de constance cette saison. Il termine deuxième de cette première manche devant Cody WEBB qui est enfin parvenu à faire fuir ses démons de 2022, le pilote américain s’est montré convaincant toute la soirée, ses performances sont en hausse, un peu tard sans doute, mais en hausse.

Le show BOLT se poursuit en seconde manche. Celle-ci  fut menée un temps par Taddy BLAZUSIAK, mais le Polonais souffre de ses avants-bras (tout comme à Budapest) et il se fait passer successivement par BOLT et WALKER. Une fois de plus, le sextuple champion du monde a fait parler le métier pour sauver un podium profitant d’une erreur tardive de WALKER. L’officiel GasGas empoche la deuxième place de cette manche derrière un intouchable Billy BOLT et l’infortuné WALKER qui monte sur la boîte malgrè un fin de course compliquée.

Le clou de sa domination, BOLT l’enfonce en dernière manche. Il termine cette ultime course avec plus de 18 secondes d’avance sur son plus proche adversaire. Les observateurs de l’enduro reconnaissent que la technique de Billy BOLT est sans faille et s’adapte parfaitement à tous les terrains et à toutes les conditions de course. Le Britannique est l’illustration type du parfait pilote de SuperEnduro actuel. Cette nouvelle victoire de manche porte son avance au championnat à 50 points !!! Il possède presque deux courses d’avance avant la grande finale de Riesa. Il faudra être surhumain pour le faire tomber de son trône. Cette dernière finale se termine pas un nouveau TOP 3 pour Jonny WALKER deuxième devant Colton HAAKER. Le Californien perd pour un petit point sa place sur le podium du 1er Grand Prix d’Israël. Taddy BLAZUSIAK termine troisième de cette soirée inoubliable. Il est devancé par le régulier Jonny WALKER qui s’incline face à la maestria de Billy BOLT premier vainqueur de l’histoire d’un championnat du monde de sport mécanique en terre israélienne.

Plusieurs coups de cœur sont à distribuer pour cette belle soirée de première. À commencer par les organisateurs de cette nouvelle épreuve qui a déjà glané ses galons pour s’inscrire en longueur dans le calendrier du Championnat du Monde FIM de SuperEnduro. Le GP d’Israël fut une réussite qui a ravit fans, pilotes, équipes et les promoteurs du SuperEnduro. Il faut aussi souligner la belle performance générale du local de l’étape Suff SELLA sur sa KTM. Le jeune israélien découvrait la catégorie prestige, il termine 7e de son GP à la maison.

La prochaine épreuve du Championnat du monde FIM SuperEnduro sera la grande finale disputée sur deux soirées dans la SachsenArena de Riesa en Allemagne. Nous vous donnons rendez-vous les 19 et 20 mars prochains pour confirmer ou non le nouveau sacre de Billy BOLT.

Ce qu’ils ont dit: 

Billy BOLT: “Je suis particulièrement satisfait de ma dernière manche. J’ai fait un départ absolument parfait. Je suis aussi satisfait d’avoir accompli une course sans crash, pas une erreur. Je tiens à remercier mon équipe qui bosse sans relâche pour me fournir une moto toujours impeccable. Merci aussi à ma famille, ma compagne pour leur soutien sans faille depuis toujours.

Taddy BLAZUSIAK: “La soirée fut difficile, mais j’ai encore une fois pu prouver que je suis rapide et que je peux me battre avec les meilleurs. Nous avons connu quelques soucis physiques et mécaniques mais rien ne peut me décourager, je me battrai jusqu’au dernier tour de cette saison.

championnat du monde fim superenduro
Fim_Superenduro_Jerusalem_2022_

Communiqué SuperEnduro