Décidément, ce Will Ruprecht est on fire depuis les débuts de l’Assoluti d’Italia cette saison. Le néo-pilote TM, puisqu’il est parti dans les valises de Jarno Boano de chez Beta jusqu’à chez TM Racing, n’en finit plus d’enchaîner les performances. Avec cette quatrième victoire sur six manches disputés, le jeune australien est plus que jamais en tête du classement provisoire mais, surtout, doit commencer à donner des sueurs froides aux deux anglais de chez Beta Steve Holcombe et Brad Freeman ! Les deux champions du monde terminent dans cet ordre au classement, malgré une météo qui lui été pourtant favorable, avec de la pluie et un terrain très glissant ! Il n’empêche que même si Ruprecht explose en ce début de saison, ces deux-là restent tout de même très solides à chaque sortie et sauront à n’en pas douter répondre présent en EnduroGP. 

Un autre qui a répondu présent, c’est bien « notre » Théo Espinasse. Le français n’avait jusqu’ici pas fait de miracles sur l’Assoluti, mais il décroche dimanche une excellente quatrième place au scratch devant des pointures comme Matteo Cavallo, Andrea Verona, Hamish MacDonald ou Danny McCanney. Grosse performance, donc, pour le jeune sudiste. En parlant de sudiste, Loïc Larrieu, lui, a eu du mal à cause d’un genou douloureux. 24e scratch, c’est très loin de ses attentes. D’autres français avaient fait le déplacement, comme le solide Ardéchois Antoine Basset, beau 13e scratch, ou encore Luc Fargier, 34e, et le jeune Killian Lunier, 50e. 

Tous les résultats ici.