abestone hard enduro

L’Abestone Hard Enduro en Italie a enfin lancé officiellement ce championnat du monde d’enduro extrême qu’on attendait avec impatience. Une course qui s’est déroulée en Italie, dans la station de sports d’hiver toscane d’Abetone. Une première organisée par l’ex-trialiste de niveau mondial Michele Bosi, désormais reconverti lui aussi au hard enduro.

Ouverture ou pas, ce sont bien les protagonistes habituels qu’on a retrouvé devant. Avec surtout un Billy Bolt en pleine forme et en pleine confiance également, qui a dominé les essais du vendredi, puis les qualifications du samedi avant de remporter la course principale dimanche, s’installant ainsi en tête du championnat. Mais ça n’a pas été si facile que ça en a l’air, Billy ayant dû se bagarrer toute la course avec l’autre ancien vainqueur du WESS Mani Lettenbichler. Les deux stars se sont livrés une bataille royale, Mani plus à l’aise dans l’ascension caillouteuse, Billy faisant son retard dans la descente dans les bois. Au terme des deux tours de 15 km, Billy Bolt remporte donc la première Abestone Hard Enduro avec 41 secondes d’avance sur Mani Lettenbichler.

 » J’ai passé un week-end de rêve pour être honnête ! » a déclaré Billy après la course. « Je voulais montrer que la vitesse que j’avais à la XL Lagares n’était pas un coup de chance, que je suis aussi prêt pour les remontées de ruisseau et les grimpettes et c’est ce que j’ai fait. La course en elle-même a été assez floue, c’était très intense. Je me suis raté dans un lit de rivière et Mani est revenu dans la roue, et on s’est battu à partir de là jusqu’à la fin. Il m’a eu dans le pierrier Minestrone, mais je me sentais fort dans la partie forêt. Dans le dernier tour j’ai tenté l’attaque, c’est passé et j’ai réussi à m’imposer ! » 

Abestone hard enduro
Billy Bolt, premier leader du championnat du monde de Hard Enduro.

L’inoxydable Graham Jarvis partait avec un déficit dès le départ, puisqu’il n’était que neuvième après les essais et qualifications. Le vieux lion a pourtant fait le boulot et complète le podium, mais 13 minutes derrière les deux avions ! 

Derrière ce trio autrichien, on retrouve la Beta de Jonny Walker qui prouve qu’il a encore de la vitesse malgré les blessures, puis Alfredo Gomez, Taddy Blazusiak sur la GASGAS et enfin les deux Sherco officielles de Mario Roman et Wade Young. 

Prochain rendez-vous pour les cadors de l’extrême, la Red Bull Romaniacs, du 27 au 31 juillet. 

Abestone Hard enduro
Jonny Walker termine quatrième avec sa Beta officielle.

Resultats Abestone Hard Enduro

1. Billy Bolt (Husqvarna) 1:44:36 ; 2. Manuel Lettenbichler (KTM) +41.686 ; 3. Graham Jarvis (Husqvarna) +13:37.827 ; 4. Jonny Walker (Beta) +14:35.019 ; 5. Alfredo Gomez (Husqvarna) +15:03.058 ; 6. Taddy Blazusiak (GASGAS) +17:52.934 ; 7. Mario Roman (Sherco) +27:48.692 ; 8. Wade Young (Sherco) + 29:42.319 ; 9. Michael Walkner (GASGAS) +30:15.407 ; 10. Francesc Moret Clota (Rieju) +45:24.961…