xls

Faire l’Enduro Top en Honda 125 XLS ? C’est le pari décalé entrepris par Greg Gilson, chantre de « l’esprit SMALL CC SAVAGE ». A savoir se faire plaisir en enduro avec des petites motos pas forcément bien chères, même si le phénomène Youngtimers a quand même tendance à faire monter les prix de ces machines artificiellement. C’est ce que cette vidéo veut démontrer.

Une initiative qu’on ne peut ici, chez Enduro Magazine, que trouver louable, puisque notre ancien grand Manitou Bruno Péchaud organisait déjà des joutes DTMX/XLS il y a plus de 10 ans avec son fameux Bol d’Air. Avant que le concept ne soit racheté à grand coups de klaftiz, la monnaie touchkane, par BlackYack, la première boisson « désérnegisante », et re-baptisé BYTZIP (Black Yack Trapanelle Zépreuve Intergalaktik Plaisir).

Le BYTZIP était une épreuve uniquement ouverte aux trapanelles 125 cc avec frein à tambour. Dans le règlement, il était stipulé que les concurrents devaient se vêtir d’une tenue inadapté à la pratique de « l’offrode » et être porteur d’une moustache naturelle. Endurance foutraque, épreuve loufoques, mélangeant top enduristes mondiaux et amateurs. Tous les participants devaient aussi se munir d’un sens certain de la dérision et de beaucoup d’humour.

Une filiation présente dans cette vidéo, puisqu’un des organisateurs du BYTZIP, Damien Riou, est aussi le préparateur officiel des machines de Greg. Le Mitch Payton de l’XLS, le Guillaume Porte de la trapanelle, c’est bien lui. Et comme j’ai déjà eu moi-même l’occasion de le constater, les machines qui sortent des ateliers de Moto7, à Privas, ont beau avoir de la bouteille, c’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe.