Le Championnat du Monde FIM Maxxis d’Enduro a rendez-vous ce week-end en Suède, et plus précisément à Enköping, à environ 75 km au nord-ouest de Stockholm, pour la 5e épreuve de la saison.
Après Ostersund en 2008 puis Karlsborg en 2012, l’EWC revient donc en Suède deux ans après. C’est le Göta MS – Motorcykel och Snöskoter qui aura le privilège d’organiser cette deuxième étape de la tournée Scandinave. De son côté, la SVEMO (fédération suédoise de moto) ne manquera pas l’occasion du retour de l’EWC sur ses terres afin de proposer un événement de grande envergure. Le Moto Club n’en est pas à sa première organisation d’une course motorisée étant donné qu’il a organisé à sept reprises une manche du Championnat de Suède d’Enduro et trois de Motocross.
Le parcours de 58 kilomètres sera à emprunter à 4 reprises pendant les deux jours de course avec deux contrôles horaires à chaque tour. Le paddock se situera dans le centre-ville, au Sport Center. L’Xtreme Test et le Cross Test 1 seront localisées près de Skälby, la Cross Test 2 tout près du paddock et l’Enduro Test ainsi que le KTM Super Test sont situés sur la route en direction d’Uppsala. A noter que le terrain sera bien sûr assez sablonneux…
Avec près de 135 engagés, ce Grand Prix de Suède débutera dès ce vendredi 13 juin à partir de 19h avec le KTM Super Test aux portes d’Enköping.

E2, une catégorie bouleversée
La catégorie Enduro 2 a pris un tout autre visage lors du Grand Prix de Finlande avec la blessure à long terme d’Antoine MEO (F – KTM) (en photo, © Future7media). Désormais, Pierre-Alexandre RENET (F – HVA) est le nouveau leader et il compte déjà 28 points d’avance sur Johnny AUBERT (F – Beta) et 48 unités sur Alex SALVINI (I – Honda). Alors que l’Italien n’a plus qu’une infime chance de remporter un deuxième titre consécutif, le pilote Beta, de plus en plus proche d’une première victoire, conserve encore de sérieux atouts mais il devra contrecarrer les plans du Champion du Monde E2 2012 pendant les deux journées s’il veut rapidement réduire l’écart… Mais l’on a vu à Heinola que l’écart se resserrait aussi entre le tri o de tête et ses trois poursuivants Oriol MENA (E – Beta), Lorenzo SANTOLINO (E – Sherco) et Jonathan BARRAGAN (E – HVA). L’officiel Sherco échouant à seulement 18 centièmes d’un premier podium le Samedi. En bataille pour la quatrième place du provisoire, MENA mène pour l’instant les débats mais SANTOLINO est de plus en plus menaçant et consistant tandis que BARRAGAN devra hausser son niveau aussi durant la première journée de course afin de pouvoir réellement prétendre au podium d’autant plus que Mirko GRITTI (I – KTM), en forme en Finlande, se rapproche dangereusement…
E3, Cervantes sera-t-il remis ?
Le Grand Prix de Finlande a permis de rajouter encore plus de piment et de suspens à une catégorie qui n’en manquait pas. Si Ivan CERVANTES (E – KTM), en difficulté avec sa cheville, reste un leader fragile il devra résister du mieux possible aux assauts de son jeune et fougueux coéquipier Matthew PHILLIPS (AUS – KTM). L’Aussie en est à trois victoires consécutives et ne semble pas vouloir s’arrêter en si bon chemin… Il compte bien arriver à Lumezzane avec un minimum de points de retard… L’Espagnol devra aussi se méfier de Matti SEISTOLA (SF – Sherco) qui semble de plus en plus proche d’une première victoire en Enduro 3 sur la Sherco, mais aussi de Mathias BELLINO (F – HVA) qui compte bien consolider sa 3ème place au classement provisoire. Derrière, Luis CORREIA (P – Beta) tentera une nouvelle fois d’accrocher son premier podium de la saison tandis Aigar LEOK (EST – TM) en regain de forme est aussi attendu en haut du classement tout comme un Jérémy JOLY (F – KTM) décevant en Finlande et qui devra se ressaisir… Antoine BASSET (F – Gas Gas), Fabien PLANET (F – Sherco) et Deny PHILLIPAERTS (I – Beta) sont aussi dans le même cas que l’ex champion du Monde Junior.
Chez les E1, après avoir fait chuter Christophe NAMBOTIN (F – KTM) une seconde fois, Eero REMES (SF – TM) semble avoir pris goût à la plus haute marche du podium. Mais la réaction du Français le Dimanche montre que l’officiel TM devra frapper très fort s’il veut une nouvelle fois réduire l’écart… Encore second au classement provisoire, Cristobal GUERRERO (E – KTM) devra rapidement hausser le rythme pour empêcher REMES de lui voler cette place et aussi éviter le retour des Sherco Boys Anthony BOISSIERE (F) et Jérémy TARROUX (F)… De son côté, Thomas OLDRATI (I – HVA), après un encourageant Grand Prix de Finlande, tentera une nouvelle fois de rentrer parmi les cinq meilleurs pilotes de la catégorie tout en allant chercher la 6ème position provisoire de Jaume BETRIU (E – HVA). Il faudra aussi compter sur Rudy MORONI (I – KTM), très en vu à Heinola, et qui ne cesse de progresse et de se rapprocher des meilleurs de la catégorie. Attention aussi à Jakob MORHED (S – Honda) qui sera à domicile et prêt à montrer qu’il peut se battre avec la crème de la catégorie.
En Junior, Loïc LARRIEU (F – HVA) est tout proche de sa première victoire de la saison, comme en atteste sa deuxième place de dimanche dernier avec seulement 49 centièmes de retard sur Danny MCCANNEY (GB – Beta). Il semblerait que si le Français débloquait son compteur, tout pourrait s’enchaîner et le Britannique devrait alors sortir le grand jeu pour une fin de saison passionnante. On attend beaucoup mieux de Giacomo REDONDI (I – Beta), qui a perdu de précieux points à Heinola mais aussi de Nicolo MORI (I – KTM) et Alessandro BATTIG (I – Honda). Il faudra garder un œil sur les performances des régionaux Oliver NELSON (S – KTM), Lars LÖFGREN (S – KTM), Tommi SJOSTROM (S – Gas Gas) ou encore Aleksi JUKOLA (SF – Beta). En FIM Youth Cup 125cc, Davide SORECA (I – Yam) est en danger, après sa lourde chute Finlandaise, face à la montée en puissance d’Albin ELOWSON (S – HVA), qui évoluera à domicile ce weekend, et de Matteo BRESOLIN (I – KTM), retrouvé après plus d’une saison et demi d’errements. Jérémy MIROIR (F – Yam) devra se reprendre après des résultats quelque peu décevants en Finlande…
Enfin, en Women Cup, la question sera de savoir si Laïa SANZ (E – Honda) aura retrouvé tout ses moyens physiques. Tour à tour, Jane DANIELS (GB – HVA) et Jessica GARDINER (AUS – Sherco) l’attaqueront afin d’aller chercher la double Championne du Monde et pourquoi pas réduire l’écart sur un terrain qui lui est peu favorable. Attention aussi à Samantha TICHET (F – KTM), de plus en plus à l’aise et qui voit le podium lui tendre les bras. Les locales Emelie KARLSSON (S – Yam), Emmily SMALSJO (S – Gas Gas), Amanda ELVIN (S – KTM) et Sanna BERGMAN (S – HVA) ainsi que les Finlandaises Marita NYQVIST (SF – Yam) et Hanna MERTSALMI (SF – Yamaha) ou encore la Norv&eacute ;gienne Katrine RYE-HELMBOE (Honda) resteront très dangereuses sur un terrain qu’elles apprécient tout particulièrement…

Nul doute que cette seconde étape scandinave sera un grand cru et plusieurs surprises et rebondissements sont à attendre. Rendez-vous donc les 13, 14 et 15 Juin à Enköping pour le 5e Grand Prix du Championnat du Monde FIM Maxxis d’Enduro où un public fervent et connaisseur venu soutenir les 55 Suédois engagés est attendu en nombre.

Information :
– Enköping (Comté d’Uppsala) ;
– 75 kilomètres au Nord-Ouest de Stockholm et 46 km à l’Ouest d’Uppsala ;
– Vendredi 13 juin : KTM Super Test : 19h00 ;
– Samedi 14 et dimanche 15 juin : départ 9h et arrivée vers 16h30 ;
– Organisation : Göta MS ;
– Sites Internet : www.enduro-abc.com;
– Circuit : 58kms – 4 tours ;
– Entrée Gratuite ;
– Aéroport : Stockholm (75 km).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici