Pela (vainqueur)  : « En 27 éditions, jamais une Husqvarna n’avait remporté le Trèfle. Je suis très heureux d’offrir cette victoire à la marque.
Je m’étais bien préparé pour ce rendez-vous. Pour bien figurer au Trèfle, il faut vraiment le prendre au sérieux et passer du temps pour les reconnaissances. Il y a les meilleurs spécialistes de la discipline, les hommes forts du championnat du monde, et seul le scratch compte. J’ai pris la tête de la course dès la fin de la première journée et je ne l’ai pas quittée, remportant même toutes les spéciales du 3e jour. C’est une grande satisfaction pour moi. Je m’impose avec 36′ d’avance sur Antoine. C’est excellent pour le moral avant de partir pour la campagne nordique du mondial la semaine prochaine. »
Loïc Larrieu: « Je suis arrivé un peu malade sur la course et je n’ai pas reconnu les spéciales comme je l’aurais voulu. C’est une course où l’on n’a pas le droit à l’erreur car le plateau est très relevé. J’ai subi les 2 premiers jours mais dimanche, j’ai mieux roulé. Je termine 9e comme l’année passée. « 
Jérémy Joly : « Le Trèfle est une super course à disputer. Les meilleurs pilotes français sont présents et c’est toujours très serré. Je suis satisfait de mes résultats. Je remporte 2 journées en E3 et je termine 7e du classement général. Le Trèfle, c’est aussi une course où la pression est moindre qu’en championnat. Certains de mes partenaires étaient engagés en tant que concurrents et j’ai pu prendre du temps pour être avec eux aux CH ou en liaison. Nous avons partagé des moments sympas. »
Christophe Nambotin : « Ce Trèfle s’est moins bien passé que je ne l’aurais pensé. Du moins au niveau du résultat ! Vendredi je n’y étais pas franchement. J’ai manqué de sensations, j’ai fait quelques chutes et je me suis fait distancer. Sur une classique c’est super compliqué de reprendre des secondes. On a fait des réglages sur la moto du coup j’ai pu rentrer dans la bagarre samedi et dimanche, je fais deux fois deuxième. Je termine 4e au final à moins de trois secondes du podium. »
Antoine Méo : « Le Trèfle est la course de l’année où je viens pour rouler avec mes amis. On est une bonne équipe et j’en profite pour me détendre. Cela dit, lorsque je suis en spéciale, c’est le chrono qui compte et la bagarre a été rude avec Pela. Je termine second mais le plus important, c’est d’avoir pu partager des bons moments avec mes copains ».
Marc Bourgeois : « La première chose qui me vient est que j’ai fait trop d’erreurs. Chaque chute coûte cher en secondes et sur ce genre de course les écarts sont trop faibles pour pouvoir remonter facilement. J’avais fait un bon travail de repérage, je suis un peu déçu. Je termine cinquième chaque jour, j’aurais pu faire mieux. Même si je perds une place au classement général par rapport à l’année dernière j’ai le sentiment d’avoir progressé. Cette année la lutte était intense dans le top 10 et j’ai eu mon mot à dire. Sur les quatre pilotes qui me précèdent, trois sont en tête de leurs catégorie au championnat du Monde. »
Résultats : 1 Pierre Alexandre Renet – 2 Antoine Meo – 3 Jérémy Tarroux – 4 Christophe Nambotin – 5 Marc Bourgeois – 6 Emmanuel Albepart – 7 Fabien Planet – 8 Jérémy Joly – 9 Loic Larrieu – 10 Julien Gauthier
La vidéo du dernier jour

Trèfle Lozérien AMV, jour 3, la passe de trois… par Moto-Club-Lozerien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici