Pierre Alexandre Renet

Manu Albepart a vu fondre son avance au provisoire hier samedi. Pierre-Alexandre Renet remporte la journée d’hier, devant Christophe Nambotin et Albepart.

Manu Albepart a vu fondre son avance au provisoire hier samedi. Pierre-Alexandre Renet remporte la journée d’hier, devant Christophe Nambotin et Albepart.

Hier matin 513 pilotes ont pris la direction du Gévaudan et des contreforts de l’Aubrac. Un parcours de 200 kilomètres ponctué de 2 spéciales chronométrées, dont une spéciale en groupe à Saint Chély d’Apcher où les départs ont été donnés par vagues de 6 à 12 pilotes. Le premier concurrent est parti de Mende à 8 heures du matin, pour un retour à la spéciale de Mende La Vabre Lauze Boissons à 14h40, soit 6h40 de roulage. Le soleil a été de la partie toute la journée, mettant en valeur les paysages désertiques et féériques de l’Aubrac.

Le vainqueur de l’édition 2011, Pierre Alexandre Renet remporte cette journée, reléguant Christophe Nambotin à seulement 7 centièmes de seconde à l’issue de 17 minutes de temps cumulé en spéciale. Emmanuel Albepart est quant à lui troisième, à 4 secondes. Le jeune Jérémy Tarroux, qui a remporté toutes les classiques depuis le début de l’année réalise une bonne journée et pointe en 4e position, à 8 secondes de Pela. Julien Gauthier est 5e, le pilote Honda Zanardo Rodrig Thain, 6e. La première féminine, Ludivine Puy pointe en 70e position.

Dès 8h45, les pilotes se retrouvaient sur la spéciale de Grèzes Chausserans. Emmanuel Albepart entame bien cette journée et démontre aux plus sceptiques qu’il peut continuer à tenir tête aux cadors du championnat du monde d’enduro en réalisant le meilleur temps devant Christophe Nambotin et Julien Gauthier.

A Usanges, Pierre Alexandre Renet lance le premier signal fort en remportant sa première spéciale. Julien Gauthier, Jérémy Tarroux, Emmanuel Albepart et Christophe Nambotin suivent à moins de 8 centièmes.

Aux alentours de midi, à Saint Chély d’Apcher, sur la spéciale en groupe typée motocross,on retrouve à nouveau Pierre Alexandre Renet, Jérémy Tarroux qui semble enfin trouver ses marques sur cette épreuve qu’il découvre et Christophe Nambotin. Nambotin qui remporte la 4e spéciale du jour et sa première sur le Trèfle Lozérien AMV à Lestival devant Emmanuel Albepart qui reste ainsi au contact sur une spéciale tracée sur une prairie.

De retour à Mende, la traditionnelle spéciale de Mende La Vabre Lauze Boissons voit l’ex crossman Rodrig Thain réaliser le meilleur résultat et remporter lui aussi réaliser son premier meilleur chrono sur le Trèfle Lozérien AMV. L’extraordinaire Antoine Méo qui avait fait le scratch la veille est second à 38 centièmes. Il devance Pela de deux petits dixièmes de seconde.

Au cumul des deux journées, Emmanuel Albepart conserve la tête du classement général provisoire, mais son avance se réduit comme peau de chagrin, Pierre Alexandre Renet est désormais très proche, à seulement 4 secondes et Christophe Nambotin à 6 secondes. La victoire devrait se jouer entre ces trois hommes et pourrait bien tourner en la faveur des deux derniers, habitués aux spéciales défoncées du championnat du monde d’enduro, l’ordre des départs étant traditionnellement inversé le dimanche. On retrouve ensuite Julien Gauthier à 10 secondes et Rodrig Thain à plus de 30 secondes. Suivent Jérémy Tarroux,

Fabien Planet, Jérémy Joly (qui était remonté en 5è position, mais qui a perdu ce bénéfice de temps lors de la spéciale en groupe de Saint Chély d’Apcher). Le Finlandais Juha Salminen, 8 fois champion du monde d’enduro, qui découvre les classiques, est quant à lui 8e. Le double champion du monde d’enduro Antoine Méo est 10e, devant Romain Boucardey.

Christian Califano a bien pris le départ ce matin, avec le numéro 902. Il a roulé à son rythme toute la journée en compagnie du team manager KTM Eric Bernard.

Une équipe de l’émission Tout le Sport est arrivée à Mende ce matin et restera jusqu’à demain soir pour réaliser un reportage qui sera diffusé lundi soir.

Aujourd’hui, troisième et dernière journée de ce 26e Trèfle Lozérien AMV. Traditionnellement, en ce dernier jour, l’ordre des départs est inversé, les gros numéros partiront en premier. Réveil matinal pour les pilotes dont le premier s’élancera à 7h30 de la place du foirail de Mende pour un parcours de 162 km en direction des grands causses qui surplombent les Gorges du Tarn. Cette année, nous ne plongerons pas dans les Gorges, mais les concurrents pourront les admirer et flirter avec elles du côté de Laval du Tarn ou de Saint georges de Lévejac.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici