Pour les spécialistes des Classiques, l'Aveyronnaise sera le seul RDV 2020. Le tout pour le tout !

Seule rescapée au calendrier des cinq Classiques d’enduro 2020, la 18e édition de l’Aveyronnaise Classic, souvent boudée pour ses dates estivales en queue de calendrier, attire cette année tous les feux ! Jeudi, vendredi et samedi 20-21-22 août prochains, près de six cents pilotes s’élanceront du Nord de l’Aveyron pour trois jours de courses. Un format revu et corrigé pour satisfaire aux exigences sanitaires actuelles… mais pas que. Sylvain Evanno, le boss de l’organisation nous l’a confié, il y aura quelques beaux passages en liaison qui feront taire ceux qui disent que l’Aveyronnaise est la plus facile et la plus roulante des Classiques ! 

Garcia DNS

Au niveau du sport, Josep Garcia, vainqueur haut la main du Trèfle 2019, s’était engagé et devait venir tenter de tondre l’herbe sous le pied des spécialistes français. Malheureusement, Josep a chuté en s’entraînant jeudi dernier avec Kevin Panis et Kirian Mirabet. Samedi, son médecin lui a confirmé l’élongation de ses ligaments du poignet qui lui interdisent donc le départ de ce qui devait être, après deux Trèfles, sa troisième venue sur une Classique. Déçu mais amoureux de ces conditions de course, selon Kevin Panis qui nous a appris la nouvelle ce matin, l’officiel KTM Farioli s’est promis de revenir. Dommage pour le sport, mais c’est aussi une bouffée d’air pour les français qui n’ont plus en travers de leur route que l’anglais Jamie Mc Canney du team Yamaha Outsiders de Marc Bourgeois, tenant du titre. Face à lui, Christophe Nambotin (KTM), Jérémy Tarroux (Sherco), Julien Gauthier (Yamaha B2R) et Manu Albepart (Beta Atomic) forment le quinté le plus solide, mais il faudra aussi compter sur des pilotes comme Till de Clercq (HVA), Andrea Verona (TM), Jeremy Miroir (HVA Dafy), Kilian Mirabet (Honda), Kevin Panis (HVA) et les Beta boys Ivan Cervantes et Loïc Minaudier ou les jeunes Alexis Beaud (HVA), Hugo Blanjoue (Honda ORC) et Nathan Bererd (TM). Une pensée pourjohnny Aubert, vainqueur 2018, toujours en convalescence et que l’on n’oublie pas.

Pour suivre la course derrière les banderoles, rendez-vous sur le site de la course :

www.aveyronnaise-classic.com

Ultra bien fait, vous y trouverez les points GPS et les horaires des spéciales, même le road-book assistance. Et pour ceux qui n’auront pas la chance de participer, faire l’assistance ou suivre en spectateurs, Enduro Mag sera dans la course et on vous promet autant de Facebook Live que la connexion nous le permettra !