Matthieu Gagnoud. Photo M. Talayssat

Le Team TM Racing France a publié son compte-rendu après The Race, une épreuve chère au cœur de la structure et qui réussit plutôt à ses pilotes (4e place de Matthieu Gagnoud en photo ci-dessus, © M. Talayssat) même si la victoire est encore à venir.
« Depuis la création de cette épreuve en 2008, le Team TM Racing France n’a pas manqué une seule des six éditions de The Race. Nous sommes la seule structure présente chaque année : si nous ne l’avons jamais gagnée, nous pouvons nous féliciter d’avoir contribué à l’animer. 2e en 2008, 1 finisher en 2009, 3e en 2010, 2e en 2011 avec 2 finishers, 2 finishers en 2012 et 2 finishers en 2013 : comme dit la pub, on l’aura un jour on l’aura…
Trois pilotes TM Racing France ont donc pris le départ de The Race 2013 samedi dernier à Saint-Rémy-Sur-Durolle : Romain Boucardey, Alban Dauphin et Matthieu Gagnoud. Des deux tours prévus initialement, l’enduro de sélection a finalement compté trois tours et une demi-heure de chrono pour départager les pilotes et déterminer l’ordre de départ de la boucle du soir. Nos trois pilotes se sont bien illustrés sur cette première partie. Constant toute la journée, Romain Boucardey s’est placé en 3e position, Alban Dauphin a signé pour la première fois sur cette course une 5e place et Matthieu Gagnoud a assuré un 7e temps. D’excellents résultats dans cette première partie, au vu du plateau de pilotes Elites présents. La demi-heure de mécanique réglementaire a permis au Team de finaliser la préparation des machines pour l’enduro nocturne : batteries et éclairages additionnels, sangles, pneumatiques…

Alban Dauphin. Photo M. Talayssat

Niveau technique très relevé
Cette année, la course a bénéficié d’une météo presque printanière, et heureusement, car le Montoncel Racing Compétition s’est un peu « lâché » sur le niveau technique de la boucle du soir. Réduite de 10 km par rapport aux éditions précédentes, il a fallu le même temps aux pilotes pour la parcourir : bourbiers sélectifs, montées et descentes, les pilotes n’avaient que peu de répit entre chaque portion technique. Sans oublier le fameux pierrier final dans la carrière, remodelé pour l’occasion, qui a en a fait transpirer plus d’un et a offert au public le spectacle attendu.
Romain Boucardey. Photo M. Talayssat

Deux finishers à l’arrivée
Dès le premier tour, les pilotes ont imprimé une rythme d’enfer : à la fin de la première boucle, les cinq premiers pilotes étaient passés en trois minutes, et, à chaque difficulté, la hiérarchie était chamboulée. Alban a été très bien placé en début de course, en 2e position pendant un temps, mais a fait une mauvaise chute dans le 2e tour. Un poignet très douloureux, il a été conduit à l’hôpital. Les deux autres pilotes sont allés au bout avec un mental de guerrier, ne s’arrêtant que le temps d’un ravitaillement express pour rester au contact. Matthieu Gagnoud n’a même pas voulu prendre le temps de changer un levier d’embrayage. Très frais physiquement, il a régalé le public de son pilotage de franchisseur, notamment dans le pierrier ! Il termine The Race 4e, à 1 minute 15 du podium. De son côté, Romain Boucardey n’a pas seulement franchi des difficultés sur cette course, il a aussi passé un cap, en allant puiser dans ses réserves et en défendant sa 6e place jusque dans les derniers mètres du pierrier final, nous offrant un très beau moment de sport.
Le bilan est donc très positif pour nos deux finishers, Matthieu et Romain, et pour le team dans son ensemble. La structure mise en place, avec une douzaine de personnes présentes, a également très bien fonctionné. Sur une épreuve de ce format, l’information en temps réel sur le déroulement de la course, les positions des pilotes, les éventuels problèmes techniques, permet une réponse rapide et efficace. Sans l’implication de toute une équipe, le résultat ne serait pas le même. Merci à tous ceux qui ont contribué à cela toutes ces années, de près ou de loin. Et merci au Montoncel de nous offrir ce genre d’évènement chaque saison, et au public pour les encouragements et l’aide précieuse.
Place maintenant à la finale du Championnat de France à Vorey, malheureusement sans Alban Dauphin, qui doit garder son poignet immobilisé pendant deux semaines. »

Retrouvez l’actualité du Team TM Racing France sur Facebook

1 COMMENTAIRE

  1. nous y etions et c est dur
    rdv a aubusson enduo !!!! c est encore plus duuuuuuuurrrrrrrr!
    nous espèrons voir de grands pilotes a l enduo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici