Fly Formula Helmet

Haut de gamme du géant américain Fly Racing, le casque Formula s’appuie sur trois systèmes de sécurité différenciés : une coque 12k, une mousse de polystyrène expansé (EPS en anglais) qui utilise la technologie “Conehead ”, et sept “Energy Cells” spécifiques qui absorbent et dissipent efficacement l’énergie.

Le casque Fly Formula est né d’une volonté de Craig Shoemaker, le boss de Western Power Sports, gros distributeur US propriétaire notamment de Fly Racing, d’entrer sur le marché des casques très haut de gamme avec un produit ultra technologique, capable de rivaliser avec les meilleurs et plus sûrs déjà en place comme 6D, pour ne citer qu’un exemple. Trois ans et des centaines de milliers de dollars (on parle même d’un million…) ont été nécessaires en recherches et développement pour y arriver, en collabora- tion avec des sociétés spécialisées, pour sortir un produit digne de la vision du boss. Trois système de sécurité différenciés caractérisent le Formula: une coque 12k, soit 12000 filaments de carbone par bande, plus légère avec une résistance à la pénétration supérieure à celle de la fibre de carbone 3K courante. Ensuite, une mousse de polystyrène expansé (EPS en anglais) qui utilise la technologie “Conehead”, soit des formes coniques pour associer une mousse de densité ferme à une autre de densité beaucoup plus faible selon les endroits. Enfin, une autre exclusivité, les “cellules d’énergie”. Ces sept “Energy Cells” spécifiques au Fly Formula, en forme de labyrinthe, sont stratégiquement placées dans la doublure EPS. Fabriquée en RHEON®, un matériau “actif” sensible à la vitesse de déformation qui absorbe et dissipe efficacement l’énergie lorsqu’il se déforme, elles maximisent ainsi

Le  CASQUE Fly Formula prouve que la fabrication de casque haut de gamme n’est pas que l’apanage des constructeurs de casques

l’absorption des impacts linéaires et rotatifs à faible vitesse. Voici pour la théorie.
En pratique, on apprécie déjà qu’il soit livré dans un véritable sac de transport plutôt classe, avec une visière de rechange. Chacun se fera son propre avis sur le look, mais celui-ci a l’avantage de faire dans la relative sobriété, ce qui n’est déjà pas si mal. Avec un poids de 1305 g environ, le Formula se place dans la moyenne, ni poids plume ni enclume. Et s’il est mon préféré du moment, ce n’est pas pour rien. Déjà, il taille correctement. A savoir qu’un S correspond à un S. Ensuite, il est agréable à porter. Bien équilibré, il ne vous tire pas dans un sens ou un autre et se fait oublier assez vite, ce qui est significatif.

Fly Formula Helmet casque Fly Formula Helmet

Les mousses sont douces au toucher, confortables et faciles à démonter/remonter avec un système de pressions pratiques et constant dans le temps. Pas besoin d’avoir fait un Bac +8 remontage pour parvenir à les remettre après lavage. Autre caractéristique que l’on note vite, son aération très efficace. A tel point que s’il fait vraiment froid, on risque- rait presque de se les cailler. C’est le seul très léger bémol qu’on pourrait lui trouver, avec également le manque de réglage possible de la visière, qui ne bouge quasiment pas. Mieux vaut donc que celui d’origine vous convienne… C’est mon cas. On pourrait parler aussi du tarif, élevé (entre 500 et 700 euros selon les marchands, les colo- ris…), mais on ne peut pas avoir un haut de gamme carbone haute technologie au prix d’un mauvais polycarbonate chinois. Et au moins, vous avez l’assurance de disposer de ce qui se fait de mieux en matière de protection, comme avec un 6D ATR2, un Bell Moto 10, un Alpinestars M10 ou un Leatt 9.5, entre autres.