Retour sur ce début de Championnat du Monde FIM Maxxis de SuperEnduro après l’ouverture à l’Echo Arena de Liverpool (Grande Bretagne). Echos de paddock.

Découverte
L’an passé, après le premier Grand Prix de la saison, nous découvrions le jeune Polonais Pawel SZYMKOWSKI (KTM) qui avait surpris tout le monde dans la catégorie Junior. Cette saison, une nouvelle tête a débarqué en Junior et se nomme Andreas LINUSSON (S – KTM). Parfait inconnu sur la scène Internationale jusqu’alors, ce Suédois de 19 ans a littéralement explosé aux yeux de tous les observateurs dès la première finale Junior qu’il remporta avec une certaine aisance. Plus en difficulté lors de la deuxième finale à départ inversé, LINUSSON repart tout de même avec la 2e place au provisoire, à seulement 4 points de Jamie MCCANNEY (GB – HVA). Après ce début en trombe, le pilote KTM est d’ores et déjà à ranger parmi les favoris pour le titre…

Affaire de famille
Nous connaissions déjà Jane DANIELS (GB – HVA) qui avait terminé deuxième l’an passé à Tours à l’occasion de la première course de SuperEnduro Féminin et qui s’est aussi classée Vice-Championne du Monde d’Enduro. Mais nous ne connaissions pas son frère, Gary DANIELS (GB – Sherco) qui s’est présenté à Liverpool dans la catégorie Junior. Tandis que Jane (3e) s’offrait une bataille épique avec Sandra GOMEZ (E – Husaberg) et Emma BRISTOW (GB – Sherco), son frère, quand à lui, assurait une encourageante 9e place pour sa première participation à un SuperEnduro.

Minute de silence
Après l’annonce du tragique décès de Kurt CASELLI (USA) le matin de la course, ABC Communication et l’organisateur Thundersport GB ont décidé de faire une minute de silence en son honneur avant le début des hostilités. Une minute de silence pleine d’émotion et de recueillement qui fut parfaitement respectée par les 5 000 spectateurs de l’Echo Arena…

Surprenante BRISTOW
Durant l’intersaison, les observateurs annonçaient une bataille à quatre entre Laïa SANZ (E – Honda), Jane DANIELS, Sandra GOMEZ et Louise FORSLEY (USA – KTM). Mais personne n’aurait parié un centime sur la séduisante Emma BRISTOW (GB – Sherco). En effet, la trialiste, triple Vice-Championne du Monde, était inconnue en SuperEnduro et ne s’était engagée que pour le Grand Prix de Grande Bretagne. Mais après une finale dantesque où elle est venue menacer la reine SANZ, la Britannique a signé une clinquante deuxième place. Fort à parier que cela lui aura donné des envies de participer à l’intégralité du Championnat !

Dani GIBERT
Etonnant à Tours où il avait soufflé au roi Taddy BLAZUSIAK une victoire de manche, l’Espagnol Dani GIBERT (Husaberg) s’est engagé pour l’intégralité de la saison 2013/2014. Et alors que la majorité des bookmakers pensait que ce résultat n’était qu’un feu de paille, l’Espagnol a totalement confirmé en signant une belle 3e place, à seulement quatre points de David KNIGHT (GB – Sherco), avec comme faits d’armes, une remontée fantastique sur le pilote de l’Ile de Man en première manche, puis un duel à couteaux tirés avec BLAZUSIAK en seconde manche… A n’en pas douter, le pilote Husaberg, sera un sérieux client pour le podium final et prouve que le SuperEnduro est accessible à tout pilote privé talentueux.

Idoles
Rares ont été les Grand Prix EWC qui se sont déroulés au Royaume-Uni et cette première épreuve du Championnat du Monde FIM Maxxis de SuperEnduro fut un indicateur parfait pour savoir à quel point David KNIGHT était connu et reconnu dans son pays. Et c’est peu dire que KNIGHTER est une idole ! Bien sûr les fans encourageaient aussi les frères MCCANNEY, WALKER ou encore SAGAR mais rien de comparable avec le pilote Sherco soutenu par plusieurs centaines de fans de l’Ile de Man.

Super Pole powered by Akrapovic
Pour la première fois dans l’histoire du SuperEnduro, la Super Pole faisait son apparition à l’Echo Arena. Sponsorisée par Akrapovic, elle a réuni les six meilleurs temps des qualifications : Taddy BLAZUSIAK (PL – KTM), David KNIGHT (GB – Sherco), Cody WEBB (USA – Beta), Jonny WALKER (GB – KTM), Joakim LJUNGGREN (S – HVA) et le surprenant Danny MCCANNEY (GB – KTM). Au terme de celle-ci, c’est le roi BLAZUSIAK qui scratche le meilleur temps ainsi donc qu’un bonus de 3 points. Sans aucun doute, cette toute première Super Pôle de la saison a rencontré un franc succès auprès des pilotes, des managers, mais aussi et surtout du public…

TV
Nouvelle venue sur le SuperEnduro, la société Greenlight TV basée sur l’Ile de Man (GB) est ainsi devenue le partenaire d’ABC Communication pour cette saison 2013/2014. Avec de nombreuses caméras « Go Pro », le renfort d’un drone et une équipe de dix personnes, Greenlight TV avait mis le paquet pour cette ouverture de la saison.

Marques
KTM, Sherco, Husaberg, Husqvarna, Beta… c’est le Top 5 de la catégorie Prestige au soir de Liverpool qui voit donc cinq marques différentes occuper le haut du classement !

Passion
Les temps sont durs économiquement pour tout le monde. Mais la passion et l’amitié permettent à certains de réaliser leurs objectifs. En effet, Mario ROMAN (E – Husaberg) – en photo – ne fait plus partie du team officiel Bel-Ray Husqvarna et se retrouvait donc sans aucune aide financière. Mais c’est avec l’aide de son ex-coéquipier Jamie MCCANNEY que le Madrilène a pu participer à ce premier Grand Prix de la saison ; le Britannique lui ayant prêté sa moto d’entrainement. Après une encourageante 10e place dans une catégorie Prestige au niveau très relevé, espérons que ROMAN pourra poursuivre la saison avec peut-être le soutien d’un team…

Une info ABC Communication

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici