Me voici de retour en France après une tournée Espagne-Portugal dont je risque de me souvenir longtemps. Après un Grand Prix d’Espagne au cours duquel j’avais du lutter contre la douleur nous enchainions sur le Grand Prix du Portugal, à Fafe dans la région de Porto. Le soleil andalou avait laissé place à la grisaille et aux averses. Une fois de plus j’étais là pour sauver mon championnat avec comme objectif principal de terminer les deux jours de course avec à la clé le maximum de points. La semaine précédente j’y étais parvenu, j’étais décidé à en faire autant cette fois encore. Dès les essais au training le jeudi j’ai compris que la course serait très dure. A peine monté sur la moto, le guidon en mains, la douleur s’est réveillée… Mon passage sur le Super Test du vendredi soir sous une pluie battante m’a permis de communié avec le sol portugais en me ratant sur un enchainement. Samedi le premier tour me donne de l’espoir. Le tracé est plutôt facile à rouler. Ma joie est de courte durée car dès le deuxième tour le parcours s’est défoncé. J’occupe la sixième place du classement et j’enchaine les spéciales en essayant de penser à autre chose. La journée est très longue mais je parviens à rester régulier. Je réussi à conserver ma place jusqu’à l’arrivée. Le lendemain je me retrouve rapidement cinquième du classement et la quatrième place est à portée. Une chute en spéciale qui m’impose d’arracher mon protège main pour pouvoir repartir me fait perdre trop de temps et je me satisfait d’une cinquième place pour cette seconde journée.

J’occupe la cinquième place du classement provisoire avec 58 points. David Knight occupe la tête du championnat avec 97points, suivi par Christophe Nambotin qui totalise 89 points et Simone Albergoni qui a 82 points. Oriol Mena, quatrième, a 66 points. Je suis très satisfait d’avoir pu sauver mon début de championnat et je ne remercierai jamais assez ceux qui m’ont apporté leur soutien pendant ces trois dernières semaines. Dans un mois nous serons en Italie pour le troisième Grand Prix de la saison et théoriquement je serai totalement réparé ! Je manquerai de roulage mais je suis persuadé que la motivation l’emportera.

 

A très bientôt !

Seb

Source Ciblekom

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici