Et de trois ! Marc Coma remporte sa troisième victoire au Rallye de Sardaigne sur les 6 éditions disputées. Le Catalan a pris le commandement de l’épreuve dès la première des cinq étapes, il ne l’a quitté qu’au soir de la deuxième étape… au profit de Alessandro Botturi pour se ressaisir dès le lendemain !
Pour Marc, cette victoire est synonyme de confiance comme celle qui l’a habité au Abu Dhabi Désert Challenge et au Sealine du Qatar après son forfait au Dakar 2013 (blessé au Maroc). Ce sont trois victoires consécutives qui le propulsent au devant de la scène mondiale et ce, à mi-calendrier du Championnat. Trois autres manches restent à disputer : Dos Sertoes au Brésil (les points compteront double), Ruta 40 en Argentine et les Pharaons en Egypte. Trois épreuves au cours desquelles, l’Espagnol, qui sera opposé à Paulo Gonçalves, défendra ses chances pour conserver le titre glané précisément l’an dernier en Egypte.
Pour Paulo Gonçalves, la familiarisation avec la Honda semble ne lui causer aucun problème. Il récupèrera sa machine définitive pour le Dakar 2014 au rallye des Pharaons. Par sa troisième place, l’Espagnol Joan Pedrero (Beta) se rappelle au bon souvenir de tous après avoir été abandonné par KTM, chez qui il assurait le rôle de porteur d’eau de Marc Coma.
Durant les cinq étapes de ce Sardaigne, Alessandro Botturi a démontré le potentiel dont il est capable ; Helder Rodrigues (HRC Honda) termine à la 10e place sans en perdre le sourire mais en raison d’une panne sèche ; Jordi Viladoms (Gas-Gas) a quitté la scène prématurément après une chute dans la première spéciale de l’étape 4… et, Cyril Despres, 4e n’a pas à rougir de sa prestation pour une première sortie au guidon de la Yamaha YZF450 dont il a tout à comprendre et apprendre…
Damien Miquel (Yamaha), le Corse français qui occupait hier soir la 9e place du général a chuté dans la dernière spéciale du rallye, il s’est fracturé la clavicule.
Marc Coma (vainqueur) : «Gagner pour la troisième fois est déjà à titre personnel, satisfaisant. Consolider ma place en tête du Championnat du Monde FIM en est une autre ! L’équipe a travaillé dans le bon sens, physiquement, je suis à 100%. La plus grande différence de cette édition sarde sur les précédentes : la météo. Par contre,  sur le plan navigation, elle était très difficile cette année. L’édition fut stressante en sollicitant une très grosse concentration en particulier dans le rôle d’ouvreur, ce qui m’est arrivé de nombreuses fois…»
Paulo Gonçalves (2e) : «Un rallye très difficile pour nous tous en particulier sur le plan de la navigation. Je termine 2e, mieux que je ne l’espérais car, c’est la seconde fois uniquement que je viens ici et l’expérience joue un grand rôle. Je suis très content de mes trois deuxièmes places au Championnat du Monde, j’espère les améliorer avec une victoire sur la Ruta 40…»
Joan Pedredo (Beta), 3e : «Je suis très heureux par ce résultat. Aujourd’hui, à 10 km de l’arrivée de la spéciale, je me suis encore égaré…J’ai perdu Gonçalves dans ma mésaventure. Mais, ces erreurs sont effacées par mes premières victoires en spéciale et surtout mon premier podium dans une manche du Championnat du Monde. Il y a 6 mois, je n’avais plus de moto, plus de programme… J’avais même l’intention d’arrêter la compétition. Tout bascule maintenant… toutes les solutions d’avenir son à étudier !»
Cyril Despres (Yamaha) 4e : «C’est toujours agréable de participer à ce rallye. Il y a quinze jours, je ne pensais pas y être ! Merci à Antonello (Chiara) de m’avoir accepté à la dernière minute ! Beaucoup de choses se sont précipitées en amont de cette épreuve. Le Sardaigne conserve son charisme : navigation, concentration et un plateau très relevé. Bravo à Maroc, Paulo et Joan qui forment le podium de l’édition. Nous venons d’accomplir une belle course, les chronos très serrés le prouvent.»
Alessandro Botturi (Yamaha), 5e : «Je suis certainement celui qui peut nourrir le plus de regrets. Celui de ma panne d’essence bien évidemment mais surtout celui de ne pas avoir à ce jour, un vrai team dans lequel je pourrai évoluer dans de bonnes conditions, assuré désormais d’être à mon meilleur niveau…»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici