Sardegna Rally

L’ex-porteur d’eau de Marc Coma chez KTM et, depuis la fin de l’année dernière un des fers de lance du Bordone-Ferrari Racing Team, s’est imposé sur le rallye de Sardaigne.

Qui pouvait imaginer à Arbatrax, au départ de la dernière étape du Rallye de Sardaigne que le Bordone-Ferrari Racing Team réaliserait le doublé ? Qui pouvait croire que Alessandro Botturi aurait la peau de Marc Coma et lui raflerait la deuxième marche du podium ? Pas plus l’intéressé qui semblait voler dans les deux dernières spéciales du jour, pas plus Marc qui, à l’arrivée comptait ses points au mondial et se consolait avec l’assurance du titre. Son cinquième ! Accueilli par Cyril Despres venu en toute amitié de l’Andorre pour assister à l’arrivée de ce rallye qu’il affectionne tout particulièrement le Français interrogea le nouveau champion sur le détail de la journée. « Un problème de frein à l’arrière n’explique pas tout ! » avoue l’Espagnol. « J’ai roulé vite, sans m’égarer, je pense que les autres ont été plus rapides que moi ! »

Alessandro Botturi doué pour le rallye

Le matin avant le départ alors qu’il accusait un retard de 1mn 30, l’ex-rugbyman lâchait : « Je vais essayer » avec une conviction qui parlait d’elle-même. « J’y suis arrivé » lâcha-t-il à l’arrivée « et malgré les recommandations de Jordi Arcarons (le manager du team) qui bien sûr m’avait conseillé de ne prendre aucun risque. » Mais Botturi n’a pas démérité au cours de la semaine, avec deux victoires en spéciale et une d’étape. Pour cet enduriste, c’est une progression fulgurante qu’il démontre, bien que le rallye de Sardaigne soit très tendance enduro.

Succès pour le Bordone-Ferrari Racing Team

Et le vainqueur de cette 5e édition du Rallye de Sardaigne est : Jordi Viladoms ! Une première, pas une dernière ! Jamais de sa carrière l’ex-porteur d’eau de Marc Coma chez KTM et, depuis la fin de l’année dernière un des fers de lance du Bordone-Ferrari Racing Team, n’a vécu un tel bonheur. L’espagnol âgé de 32 ans, semble s’être métamorphosé depuis son intégration dans l’équipe italienne. Il ne s’en cache pas d’ailleurs : « C’est un ensemble de choses : être dans un team structuré, bien entouré, avec des motos et du roulage en essais privés ou en course… Le team est superbe et je suis heureux de leur offrir leur première victoire… »

Stéphane Peterhansel ne peut se passer de moto

Quant à Stéphane Peterhansel 6e au final, il aura rempli sa mission avec tout de même cette envie de gagner qui le démange même si, il s’en défend. La moto reste sa passion même si l’auto reste sa profession actuelle ! Stéphane va rejoindre dans les prochains jours la base d’essais du team X-Raid à Erfoud afin de poursuivre le développement du moteur de série dans le Mini.

A Ruben Faria la dernière spéciale

Est-ce le fait que le « patron » (Cyril Despres) était à l’arrivée ou la contrariété qui l’habitait après avoir écopé de 45 minutes de pénalité dans la 4e étape (pour une coupe sur la piste) toujours est-il que Ruben Faria a signé le meilleur chrono dans la dernière spéciale (ES8). La spéciale 7 est revenue à la révélation de ce rallye : Alessandro Botturi.

Michael Metge impressionnant

Troisième de la dernière spéciale, le sudiste Michael Metge effectue son tout premier rallye-raid. Ce pilote nîmois qui n’a pas fait de bruit durant l’épreuve a réalisé de belles performances dans ce coup d’essai. « Au fil des jours, je me suis amélioré et j’ai surtout mis les conseils de Peterhansel en application… Ce fut payant ! »

Résultats :

1, Jordi Villadoms

2, Alessandro Botturi

3, Marc Coma

4, Helder Rodrigues

5, Paolo Ceci

6, Stephane Peterhansel

7, Paulo Goncalves

8, Gerard Farres

9, Joan Pedrero

10, M. Lucchese

11, Jakub Przgonski

12, M. Graziani

15, Ruben Faria…

La 4e étape en images

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici