Revenu chez lui à Saint-Bonnet-le-Château (Loire), Romain pilote du Team Casteu, livre ses impressions après son premier Dakar qu’il a terminé à la 33e place.“C’est tout d’abord énormément de plaisir. Je suis passé par toutes les émotions. C’est une aventure sportive et humaine difficile à imaginer tant que l’on a pas vécu. Pour moi, le décès de Thomas (Bourgin) a été difficile. Je le connaissais bien c’était quelqu’un qui vivait pour réaliser son rêve.
Romain est aussi très heureux de son classement : “C’est super pour un premier Dakar. Je suis très content du résultat . Arriver au bout était l’objectif principal, même si David m’avait dit que je pouvais rentrer dans le Top 50. J’ai joué sur la régularité, je me suis bien écouté, je n’ai pas essayé de me surpasser. A la journée de repos, j’étais 30e et il restait six jours. Et il y a eu le problème de David. Perdre des places pour mon coéquipier ce n’était pas un problème. Je me suis arrêté pour l’aider, c’était naturel. Je ne me suis pas posé la question”.
La “grosse déception” de David est maintenant à oublier et Romain pense à l’avenir : “Avec David, on a parlé ensemble du prochain Dakar. Quand on en a fait un, on a qu’une envie, c’est d’y retourner. Mais, personnellement, je dois me reconcentrer sur mon métier, on ne peut pas tout faire. Un dicton dit “Sans un peu de travail, on a peu de plaisir”.
Ce Dakar restera bien présent dans sa mémoire :
“Des souvenirs ? Il y a tellement. Mais le meilleur souvenir reste l’arrivée sur le podium final où mon père m’attendait, des retrouvailles pleines d’émotion… Puis aussi cette équipe extra et professionnelle qui m’a permis d’aller au bout de mon défi personnel”.

Retrouvez toutes les photos de Romain Souvignet au Dakar 2013 sur le site Casteu.fr

Infos et photo casteu.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici