Red Bull Outliers

Organisée au cœur des Badlands du Canada, la Red Bull Outliers, dernière adition au calendrier du championnat du monde extrême, s’est tenue sur deux jours de course. Le samedi a commencé par un prologue de style endurocross urbain dans le centre-ville de Calgary. Cependant, des pluies torrentielles ont forcé les organisateurs à annuler l’action peu après le début, les conditions étant dangereuses.

Pour la course principale du dimanche, la région désertique et aride a offert un parcours d’enduro impeccable, avec des montées très raides, des dévers impitoyables et des descentes à faire peur. La bataille pour la victoire a duré deux heures et demie, le tout sous des températures élevées.

Le plus rapide au départ, Trystan Hart a rapidement placé sa KTM en tête. Déterminé à enchaîner à domicile après sa victoire sur la Red Bull TKO, le Canadien a donné le ton. Mais Manuel Lettenbichler n’était pas en reste et a rapidement pris la tête.

Pendant toute la durée de la course, le duo est resté au coude à coude. Lettenbichler a bien tenté de s’échapper, mais Hart l’a ramené a réussi à le reprendre. Hart a alors tenté sa chance, mais cette fois, c’est Lettenbichler qui est parvenu à le contenir.

Sachant que la victoire se jouerait dans la dernière montée, Lettenbichler a pris la tête sur la fin et est parvenu à prendre un léger avantage. Malgré une erreur à quelques mètres de la ligne d’arrivée, l’Allemand a terminé la montée pour battre Hart, de six secondes seulement !

En abordant la septième manche avec un seul point de retard sur le leader du championnat, la victoire de Mani lui permet de prendre quatre points d’avance au classement provisoire du championnat du monde FIM d’enduro dur, à une manche de la fin.

Manuel Lettenbichler : « Je suis fatigué mais très heureux d’avoir remporté la victoire sur cette Red Bull Outliers . C’était une bataille épique tout au long de la course. C’était si intense, nous étions tout le temps ensemble. Trystan la voulait vraiment et n’abandonnait pas, mais je n’abandonnais pas non plus. Et je l’ai fait, j’ai été chercher cette victoire. Pour le championnat, c’est aussi un bon résultat. Je suis maintenant en tête à une manche de la fin et Trystan a terminé deuxième aujourd’hui, ce qui ajoute quelques points supplémentaires entre Mario et moi ».

Pour Hart, bien qu’il n’ait pas remporté la victoire à domicile qu’il espérait, le Canadien a apprécié la bataille titanesque avec Lettenbichler, et en terminant deuxième, il était plus que satisfait de ses efforts du jour.

Troisième, Mario Roman n’a rien pu faire mais reste dans le coup pour le championnat, même s’il est moins fringant qu’en début de saison, on dirait. Graham Jarvis et Taddy Blazusiak complètent le top 5.

Tous les résultats ici. 

Trystan Hart : « C’était une course folle. Mani, Mario et moi-même nous sommes affrontés. C’était une bataille pendant toute la durée de l’épreuve. J’échangeais des places avec Mani et ça s’est joué à peu de choses entre nous deux. Chaque fois que je pensais m’échapper, je faisais une erreur et vice versa. C’était une sacrée course pendant deux heures et demie. »

Le Championnat du Monde FIM de Hard Enduro reprend avec la septième manche du championnat, le Hixpania Hard Enduro en Espagne, du 7 au 9 octobre.