TM 250 by TS Racing

« Là, elle rentre tout juste de l’enduro de Pierrefitte-en-Cinglais… Autant dire que j’ai passé un peu de temps au lavage ! » Pas facile, la vie d’enduriste francilien quand on sort à peine d’un hiver plus pourri qu’une barquette de fruits oubliée une semaine dans une voiture en plein soleil… Bref. Lassé de rouler KTM comme tout le monde, Alexandre Maury était en recherche d’une machine plus “sensationnelle”, au sens étymologique du terme. « J’ai eu pas mal de Katé, mais au bout d’un moment, j’ai eu envie d’autre chose. D’un moteur plus pêchu, notamment. La TM, je l’ai achetée neuve en octobre 2017 chez Tom Off-Road.

Thomas connaît super bien les TM, il est de bon conseil. J’ai dû l’utiliser environ un mois et demi comme ça, sans rien faire dessus. Mais du coup, c’est vrai que la moto d’origine possède quand même un moteur vachement typé, assez violent. La fourche était aussi trop dure. Et comme ma pratique est essentiellement d’aller rouler dans les pierres en Corse, où j’ai de la famille, et de faire du franchissement, il fallait arriver à l’adapter à ça. Ensuite, en traînant sur les forums TM Racing, j’ai rencontré Franck de TS Racing. Comme avec Thomas, il y a eu un bon feeling entre nous et j’ai décidé de la lui apporter. »

Forumeur

TS Racing, c’est un petit bouclard à Pavezin, dans la Loire, pas bien loin de Saint-Etienne, dont Franck Barrier, le taulier, est spécialiste des TM. Un de ces sorciers de l’ombre qui sait où taper pour en tirer le meilleur. Le cahier des charges transmis par Alex est donc simple : domestiquer le moteur au niveau des bas régimes sans toutefois en extraire la saveur et adoucir des suspensions un peu raides pour notre pilote. Autant de défis à relever qui ne devraient pas faire peur à cet expert ès-TM, qui jouit d’une certaine réputation de préparateur dans le microcosme des amoureux de belles Italiennes à sang bleu.

En douceur

Notre terrain d’essai est concentré mais les difficultés sont nombreuses et suffisantes pour se faire une idée du potentiel de l’engin. Déjà, en m’asseyant dessus, je constate en effet que les suspensions semblent plus souples que d’origine.

Essai complet de la TM 250 EN by TS RACING dans Enduro Magazine N°101