Rallye des pharaons

La 15e édition du Rallye des Pharaons (1er au 6 octobre) a pris sa physionomie définitive : après avoir été « dessinée » informatiquement, les experts des reconnaissances, avec le “gourou“ du road-book, Stéphane Le Bail, ont transformé la théorie en pratique.

La 15e édition du Rallye des Pharaons a pris sa physionomie définitive : après avoir été « dessinée » informatiquement, les experts des reconnaissances, avec le “gourou“ du road-book, Stéphane Le Bail, ont transformé la théorie en pratique. Le parcours effectué avec leurs 4×4 ont permis de tracer une longue ligne de plus que 2500 kilomètres dans des sites plus beaux les uns que les autres, dans la magnificence du désert égyptien. Ils sont allés chercher, mètre par mètre, toutes les situations spécifiques de ce désert de sable qui n’a nulle part ailleurs son égal! Le résultat s’ajuste sur six étapes copieuses et axées sur un mixte de pilotage et de navigation.

Ainsi, le Rallye des Pharaons maintient non seulement sa réputation mais aussi et surtout sa tradition: c’est une épreuve complète, dure et particulièrement idéale comme banc d’essai pour tous les engins des quatre familles qui participeront ensuite au Dakar ou à l’Africa Eco Race.

Les organisateurs proposent un grand défi: ce sera un “vrai” rallye tout-terrain, avec des difficultés distinctes, de grandes joies, des souffrances pour de nombreux pilotes privés mais qui seront charmés par l’étreinte du désert égyptien, par son univers minéral qui réserve toujours des surprises et des panoramas grandioses à chaque kilomètre.

Mahmoud Nour El Din, expert des coins les plus inconnus du désert égyptien s’applique depuis trois ans au tracé de ce rallye international exceptionnel: “Nous rentrons d’une très belle reconnaissance… L’itinéraire est vraiment superbe. Très varié. Chaque jour, le parcours proposera une alternance entre franchissement de dunes, pistes, hors-pistes, cailloux… en permanence dans un décor extraordinaire. Cette année le niveau de la course sera élevé. Chaque jour, lors des franchissements, les dunes seront parfois très molles. Le tracé traverse toutes sortes de dunes, Seif (cassé), dos de baleine et barkane. Des grands ergs avec de très hautes montées, d’autres plus petites mais avec du sable très mou et surtout les fameuses dunes Cathédrales ou cette année, le challenge sera de récupérer tous les WPM ou WPS… Le cap restera secret pour que la navigation de cette édition soit absolue. Certaines pistes possèderont de nombreuses traces, les navigateurs devront suivre en permanence le road-book pour éviter de se perdre et dans d’autres secteurs, le hors-piste avec des franchissements de dunes ne les épargneront pas. Les étapes 3 et 4 seront les plus dures. Clairement, les 2ème et 5ème étapes possèderont aussi des passages de dunes très difficiles. De temps en temps les concurrents rouleront sur des pistes rapides mais il faudra rester très vigilants car il y aura quelques bosses et des marches avec des dangers de niveau 2 et 3. Globalement, le parcours de cette édition est superbe pour les pilotes et les navigateurs. Une belle aventure en « no man’s land »…”

Le sommaire descriptif de Mahmoud fait déjà rêver! Pour se convaincre de ses paroles, il est possible de visionner – en avant-première – les images des reconnaissances au bout de ce lien !

Une synthèse sur les difficultés qui attendent les concurrents au cours d’une semaine inoubliable (1er au 6 octobre) pour tous ceux qui participeront à cette 15e édition du Rallye des Pharaons. La réalisation du parcours est une pure merveille… A vous de venir le découvrir!

Infos www.pharaonsrally.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici