La saison sportive 2009 s’était achevée sur une double victoire lors de la finale du championnat du Monde à Saint Flour et sur la première place au scratch aux ISDE. L’objectif était de profiter de l’intersaison pour progresser encore et consacrer du temps à la mise au point de sa moto. Malheureusement, une légère intervention chirurgicale au niveau du ménisque en décembre dernier a perturbé le programme hivernal de Christophe. Malgré ce contretemps, celui-ci a pu travailler et arriver avec le sentiment d’être prêt pour ce premier rendez-vous. Cette année le challenge est de taille puisqu’il s’agit d’une part de conserver son titre de champion de France et d’autre part de poursuivre sur sa lancée sur la scène mondiale…

Interview :
Dans quel état d’esprit as-tu abordé l’épreuve de Champagne-Mouton ?
Christophe NAMBOTIN : “J’étais bien dans ma tête et j’avais le sentiment d’être dans le coup. Mon opération du genou cet hiver m’a fait prendre du retard mais dès la mi-février je savais que d’un point de vue physique tout irait bien. J’ai travaillé sur la mise au point de ma moto et à peine quelques jours avant de venir à Champagne Mouton j’ai trouvé de très bonnes bases de réglages. Je ne négligerai pas le championnat de France pour me focaliser sur le Mondial. Les deux championnats sont importants pour moi. L’arrivée d’Antoine MEO en France et le fait qu’il soit dans la même catégorie que Johnny AUBERT donnent au championnat des allures de championnat du Monde. Sportivement parlant l’intérêt est grand pour tous les pilotes, le niveau monte d’année en année. En tous cas ce premier week-end de course avait des allures de Grand Prix !”
Comment s’est passée ta course ?
CN : “Samedi je voulais tester du matériel en condition réelle. Au fur et à mesure des spéciales j’ai amélioré mes temps. J’ai conservé la tête de ma catégorie toute la journée. C’était rassurant de voir qu’en vitesse pure j’étais toujours dans le coup. Je gagne la journée mais ma joie a été de courte durée ! J’ai été disqualifié pour m’être trompé au pointage. J’avais la tête dans mes réglages et par étourderie, je paye le prix fort ! Dimanche j’étais confiant sur la moto, mes réglages de la veille étaient au top et j’ai pris beaucoup de plaisir. J’ai retrouvé un style aérien qui me permet de garder beaucoup de vitesse. Je gagne au scratch devant Johnny pour une seconde, c’est une performance rassurante pour la suite du programme.”
 As-tu le sentiment d’être à 100% pour le Mondial les 10 et 11 avril prochains ?
CN : “Pas encore. Je suis toujours en phase préparatoire. Ma vitesse de ce week-end m’a surpris, mais cela ne modifiera pas mon programme. Je ne vais pas tout chambouler à deux semaines de l’ouverture en Espagne ! D’un point de vue mental, mon résultat de dimanche m’a vraiment renforcé, j’ai rechargé mes batteries. Cela dit, je me méfie de l’excès de confiance et j’aborderai chaque épreuve avec humilité.”
Le week-end prochain, christophe NAMBOTIN participera au KENNY FESTIVAL et les 10 et 11 avril le championnat du Monde commence à Valverde del Camino en Espagne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici