Cela fait désormais quatre ans que le Championnat du Monde Maxxis FIM d’Enduro a ouvert ses portes à la catégorie féminine. Cette saison, l’élite féminine mondiale pourra se départager sur quatre Grand Prix. En commençant par l’Espagne, en passant par le Portugal et la Roumanie puis en finissant en France lors de la finale, les enduristes féminines, dont le courage n’a rien à envier à leurs homologues masculins, auront droit ainsi à une saison intense.
L’Enduro Women ouvrira donc le bal les 11 et 12 mai prochain à Puerto Lumbreras (Espagne). A moins de deux semaines de ce Grand Prix, faisons un état des lieux de la catégorie…
La favorite
-Laïa SANZ (E – Gas Gas) : avec le départ à la retraite de Ludivine PUY (F), la voie vers le titre pour la Championne du Monde 2012 semble déjà tracée… Boulimique de compétitions, (Dakar, Championnat du Monde de Trial, d’Enduro et maintenant X-Games) la Catalane devra cependant se ménager si elle veut éviter les blessures qui pourraient la priver d’un second sacre…. Sans aucun doute, Laïa est la pilote à battre en 2013 !
Des outsiders aux dents longues…
D’Audrey ROSSAT (F – KTM) à Jane DANIELS (GB – Husaberg) en passant par le duo Australien Jemma WILSON (Honda) – Jessica GARDINER (Sherco), ces pilotes pourraient viser quelques victoires et donc un podium final …
– Audrey ROSSAT (F – KTM) : troisième l’an passé derrière le duo SANZ – PUY, la Française n’a qu’un seul objectif : remonter sur le podium et améliorer sa position finale. ROSSAT s’impose comme la grande favorite pour la place de vice-Championne mais aura fort à faire avec la «jeunesse qui monte» (BERREZ, GARDINER, DANIELS…)
– Jessica GARDINER (AUS – Sherco) : débarquée fraîchement d’Australie l’an passé, ce petit bout de femme a progressé tout au long de l’année pour au final accrocher un podium lors de la Finale. A seulement 20 ans, GARDINER possède une marge de progression certaine et peut légitimement viser le podium final…
– Jemma WILSON (AUS – Honda) : auteur d’un bon début de saison l’an passé, sa montée en puissance fut stoppée nette par des blessures graves aux deux jambes. Tout comme sa compatriote GARDINER, « Jemm » est jeune (24 ans) et sa marge de progression est importante. Une sérieuse cliente pour la 2e place …
– Juliette BERREZ (F – Yam) : sur l’EWC depuis 2011, la Française a montré un grand talent mais a souvent joué de malchance… En 2013, changement de crémerie pour Juliette qui passe de TM à Yamaha et qui devrait rapidement s’adapter à sa nouvelle monture si elle veut venir jouer des coudes pour le podium.
– Jane DANIELS (GB – Husaberg) : la jeune Britannique fut la révélation de la mi-saison 2012. Débarquant en Italie, elle a scoré deux podiums et une quatrième place en quatre journées de course avant de finir deuxième à Tours lors du SuperEnduro. DANIELS, 19 ans à peine, a un brillant avenir et pourrait être capable de venir chatouiller Laïa d’ici quelques années !
Il ne faudra pas les oublier…
Dans cette catégorie Féminine très ouverte derrière Laïa SANZ, il ne faudra pas non plus les oublier…
– Samantha TICHET (F – KTM) qui sort d’une saison 2012 encourageante (4e le dimanche en Italie) et qui devrait prétendre une nouvelle fois au Top 10 tout en visant quelques coups d’éclats…
– Géraldine FOURNEL (F – Husaberg) qui revient enfin de blessure et qui devrait retrouver le niveau qui été le sien en 2011.
– Toni JARDINE (ZAF – KTM) qui donnera encore un peu plus d’exotisme à la catégorie Féminine et qui s’est parfaitement préparé cet hiver.
Mais la question majeure est de savoir si une de ces filles peut bien contrarier Laïa SANZ dans sa quête d’un deuxième titre mondial. Auteur d’un duel intense avec Lulu l’an passé, la 12 fois Championne du Monde de Trial peut raisonnablement viser la saison parfaite mais sans aucun doute, ROSSAT, DANIELS et GARDINER ne lui laisseront pas la partie facile tandis que BERREZ, WILSON et FOURNEL… pourraient brouiller les cartes dans une catégorie qui apporte fraîcheur et charme à l’EWC. Rendez-vous donc dès le vendredi 10 mai en soirée à Puerto Lumbreras (Espagne) pour prendre la température !

Les Championnes du Monde Enduro Women depuis 2010
2012 : SANZ (Gas Gas – Espagne)
2011 : PUY (Gas Gas – France)
2010 : PUY (Gas Gas – France)

Une info www.enduro-abc.com Photo ABC Communication

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici