Fantic Honda
Conçues au Japon et endurisées en Italie, la nouveauté Fantic 250 XEF, qui efface sa filiation Yamaha, et l’établie Honda RedMoto RX, qui au contraire met en avant son origine ailée, semblent avoir la même AOC. Elles ne peuvent pourtant pas être plus différentes sur le terrain ! Entre une Fantic rageuse à prendre avec des pincettes et une Honda docile qui marche à la baguette, il est bien difficile de faire un choix tant elles apportent chacune quelque chose de différent mais d’intéressant. C’est comme les sushis, avec ou sans gingembre ? Ou la pizza, avec ou sans huile piquante ? 

 

Entre une Fantic italo-japonaise et une de la dernière version de la WRF, revue de fond en comble en 2020, qui dérivait directement, et pour la première fois de son histoire, du modèle cross. Plus légère, plus puissante que ses devancières, c’était une bête de spéciale qu’on avait essayée en version course avec celle de Julien Gauthier dans le numéro Honda RedMoto nippo-ritale, voilà deux AOC opposées sur le papier… Mais que l’on sait identiques “en vrai”, comme n’a cessé de le répéter tout au long de cet essai notre cameraman Matt’, 20 ans, en charge de produire les images pour la vidéo de cet essai à retrouver sur notre chaîne YouTube.

Match Fantic Honda

D’un côté, une Fantic qui ressemble sacrément à ce qu’on appelait, à l’époque où Yamaha homologuait encore des enduros, une WRF. Et pour cause, la belle Italienne n’est autre qu’une WRF 2021 dépouillée de son kimono et fardée d’un rouge à lèvres et de beaux jupons blancs de madone. Inutile de chercher quelques signes ostentatoires Yamaha quelque part. Arrivederci le bleu, place à du rouge Ferrari. Même le marquage Yamaha sur le carter d’embrayage a disparu. La marque revival est évidemment partie 108. Une base idéale que tous les pilotes de la marque composaient depuis deux décennies en mixant les modèles YZF et WRF. Un travail et un coût que eux seuls se permettaient. Fantic a hérité pile au bon moment de la base de la WRF, mais ne s’en est pas contenté.

Outre ses propres plastiques et cosmétiques, elle lui a aussi greffé une “vraie” ligne d’échappement, signée Arrow, qui libère nettement plus le moteur que la ligne d’origine du temps des Yam. On y reviendra. Ajoutez à cela un ECU spécifique développé par GET, en plus de quelques détails type poignées Domino, housse de selle antidérapante, ressorts de fourche et settings de suspensions plus souples ainsi qu’une plaque-phare à LED et vous obtenez ainsi une moto aussi hybride qu’une pizza au sashimi.

Retrouvez l’intégralité de ce face à Face entre la Fantic 250 XEF et la Honda RedMoto CRF 250 RX dans Enduro Magazine n°114

 

FANTIC 250 XEF

Prix : 9 490€
LA TECHNIQUE
// MOTEUR
Cylindrée [cm3] : 249
Alésage x course [mm]: 77×53,6
Injection [mm] : électronique Ø 44
Boîte : 6
Démarrage : électrique

// PARTIE-CYCLE
Cadre : double poutre en aluminium
Fourche [mm] : KYB Ø 48, déb. 310
Amortisseur [mm] : KYB, déb. 317
Freins à disque AV/AR [mm] : Ø 270/245

// MESURES
Empattement [mm] : 1 480
Garde au sol [mm] : 335
Hauteur de selle [mm] : 955
Poids vérifiés tous pleins faits (kg) : 113, 15
Réservoir [l] : 7,9

HONDA CRF 250 RX
Prix : 10 399 € (tarif licenciés)

LA TECHNIQUE
// MOTEUR
Cylindrée [cm3] : 249
Alésage x course [mm]: 79×50,9
Injection : PGM-FI avec 3 modes de sélection EMSB
Boîte : 5
Démarrage : électrique

// PARTIE-CYCLE
Cadre : double poutre en aluminium 7e génération
Fourche [mm] : Showa Ø 49, déb. 305
Amortisseur : Pro-Link Showa, déb. n.c.
Freins à disque AV/AR [mm] : Ø 260/240

// MESURES
Empattement [mm] : 1 486
Garde au sol [mm] : 329
Hauteur de selle [mm] : 961
Poids vérifiés tous pleins faits (kg) : 113, 30
Réservoir [l] : 7,3