samedi, juin 22, 2024
AccueilA LA UNEMarc Bourgeois Vice-Champion de France d'enduro

Marc Bourgeois Vice-Champion de France d’enduro

Marc Bourgeois a abordé la finale du Championnat de France à Ambert le week-end dernier avec l’ambition de conserver la deuxième marche du podium général. Après avoir mené en début de course, l’officiel Yamaha a chuté dans un pierrier et termine troisième le samedi. Le lendemain, Marc a conclu quatrième à l’issue d’une lutte très serrée avec ses adversaires directs. Une prestation néanmoins suffisante pour maintenir son classement au général et terminer la saison Vice Champion. retour sur sa course…

Comment s’est déroulée cette finale ?
Marc Bourgeois : « Les choses ont bien commencé pour moi. Les spéciales auvergnates sont vraiment ma tasse de thé. Dans le premier tour nous roulions sur le l’herbe et j’ai pris les commandes de l’épreuve. J’étais même premier au scratch. Ensuite ça s’est creusé et la pression s’est faite sentir ! Christophe Nambotin est remonté et je me suis retrouvé en bagarre avec Jérémy Tarroux et Loïc Larrieu. Une chute dans un pierrier m’a coûté très cher, malgré tout j’ai pu contrer Loïc mais pas Jérémy. Le lendemain je termine quatrième, les écarts étaient infimes. L’essentiel est d’avoir conservé ma place sur le podium final. »
Quelle synthèse fais-tu de ce championnat de France 2014 ?
MB : « Il y a vraiment du rythme, nous sommes clairement passé à un stade supérieur en termes d’intensité de pilotage. En E1 mes trois adversaires principaux font la saison de Mondial et ça se sent. D’un côté c’est une bonne chose, cela hisse le niveau des pilotes français en général. Personnellement j’en ai tiré un grand profit. Au fil des épreuves j’ai gagné en vitesse et en engagement. Je dirais presque que cette saison de championnat de France m’a préparé pour m’engager sur le championnat du monde 2015 avec des ambitions. « 
Ta prochaine course ?
MB : « Les Six Jours ! Je dois rester en bonne condition physique, sans trop en faire malgré tout, histoire de rouler sur ma fraicheur là bas. Six jours de course c’est éprouvant à tous points de vue et ma priorité est d’arriver sur place reposé et impatient de reprendre le guidon ! J’en profite pour remercier Yann mon mécano, l’ineffable Didi et Vincent qui m’ont bien aidé encore ce week-end. Je n’oublie pas non plus mon suiveur de luxe en la personne de Marc Germain ! « 

Retrouvez Marc Bourgeois sur sa page Facebook !
Source : Newsletter Marc Bourgeois, photo Mathieu Talayssat 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


Retrouvez notre magazine

A Lire aussi

enduro magazine #130

Enduro Magazine #130 : tous dans les kiosques !

0
Retrouvez toute l’actualité de ces deux derniers mois dans Enduro Magazine #130, avec un focus sur David Castera et la 47e édition du Dakar....