Christophe Nambotin

A l’issue de la troisième et dernière journée, c’est le pilote KTM Christophe Nambotin qui remporte le 26e Trèfle Lozérien AMV. Il devance de 3 petites secondes le vainqueur de l’édition 2011, Pierre Alexandre Renet. Les deux hommes se sont livrés une formidable bataille et le suspense a duré jusqu’à la toute dernière spéciale

A l’issue de la troisième et dernière journée, c’est le pilote KTM Christophe Nambotin qui remporte le 26e Trèfle Lozérien AMV. Il devance de 3 petites secondes le vainqueur de l’édition 2011, Pierre Alexandre Renet. Les deux hommes se sont livrés une formidable bataille et le suspense a duré jusqu’à la toute dernière spéciale. Nambotin confiait hier être venu pour se faire plaisir, mais il s’est vite pris au jeu… Compétiteur un jour… Compétiteur toujours… Le duo infernal relègue le second, Emmanuel Albepart à 19 secondes. Albepart qui a fait un excellent début d’épreuve, conservant la tête les deux premiers jours au

classement provisoire. Mais le pilote Beta n’a pas pu contenir les machines Nambot/Pela, surtout en ce dernier jour où l’ordre des départs est traditionnellement inversé, favorisant les concurrents habitués aux spéciales défoncées du championnat du monde d’enduro.

Suivent Julien Gauthier (4è à 29 seconde), Jeremy Tarroux (5è à 51 seconde), Rodrig Thain (6e à 1 minute), Fabien Planet (7e à seulement 2 centièmes de Thain), le champion du monde d’enduro Junior en titre Jérémy Joly (8e), Juha Salminen (9e) et Marc Germain (10e), un Marco qui n’aura été que l’ombre de lui-même durant cette 26e édition, par manque de temps, d’entraînement et de repérages.

Le message de Christophe Nambotin a été clair d’entrée de jeu ce matin, en remportant la spéciale en ligne tracée sur les pistes rapides du Causse de Sauveterre, « la piste du Dakar » comme la surnommait le « chef » des traceurs, Christian Boulet, il indiquait à ses concurrents qu’il faudrait compter sur lui toute la journée. Derrière, on retrouve les deux autres hommes forts de ce Trèfle Lozérien AMV, Pierre Alexandre Renet (second à 4 secondes) et Emmanuel Albepart (troisième à 5 secondes). Julien Gauthier montre lui aussi qu’il faudra compter sur lui en réalisant le 4e temps, juste devant le pilote EEAT Kevin Rohmer).

A Laval du Tarn, spéciale technique tracée à flan de colline, Pierre Alexandre Renet réalise le meilleur temps devant le pilote Kawasaki Julien Gauthier, Jeremy Tarroux et Emmanuel Albepart. Les 4 hommes étant séparés de moins d’une seconde… Augmentant d’un cran la pression et l’intérêt sportif de cette édition.

Pela récidive à Malbosc, mais Nambotin, n’est qu’à 18 centièmes. Le finlandais Juha Salminen réalise sur cette spéciale son meilleur résultat sur le Trèfle Lozérien AMV, 3e à 3,6 secondes du leader.

Avant dernière spéciale du jour, la Nojarède, tracées sur un sol calcaire, où Christophe Nambotin continue de jouer au chat et à la souris avec son ami Pierre Alexandre Renet, prenant l’avantage cette fois pour 8 centièmes devant Planet et plus d’une seconde devant son rival du jour.

Quant il entre sur la dernière spéciale du jour , Mende La Vabre lauze boissons, Pierre Alexandre Renet nous confie que sauf erreur de Nambot, une seconde victoire sur le Trèfle Lozérien AMV vient de lui échapper, 6 secondes les séparent, et il sait qu’il va être très difficile de les combler. Il réalise le meilleur temps, réduit l’écart de 3 secondes, mais pas assez pour atteindre son objectif. Christophe Nambotin cueille son premier Trèfle Lozérien AMV.

Ultime rendez vous, le Trophée Thierry Castan, cross final qui regroupe les 30 premiers au classement général, est remporté par l’ex crossman Jérémy Tarroux.

Les 250 premiers au classement général

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici