lundi, juillet 22, 2024
AccueilActusLe Team TM fait le bilan

Le Team TM fait le bilan

Après la troisième épreuve du championnat de France d’enduro, le Team TM Racing France fait le point sur les performances de ses pilotes et notamment d’Alban Dauphin en Elite E2.

 

Après la troisième épreuve du championnat de France d’enduro, le Team TM Racing France fait le point sur les performances de ses pilotes et notamment d’Alban Dauphin en Elite E2. 

« Pour ce troisième rendez-vous du Championnat de France d’enduro à Chabreloche (63), le Montoncel Racing Compétition a montré une nouvelle fois son savoir-faire en nous proposant une épreuve parfaite : organisation et aspects sportifs n’appellent aucune critique ! Ce sont de vrais pros… Malgré la météo en mode « giboulées de juillet » le dimanche, les assistances ont pu bénéficier d’un paddock « en dur » et propre sur le CH fixe, sans oublier tous les détails qui font la différence : accès aux spéciales réservés aux suiveurs à moto, parking secondaire à proximité du paddock etc. Un savoir-faire qui mériterait d’être partagé !

Sur le plan sportif, le moto-club a proposé trois spéciales plus techniques et piègeuses que d’habitude mais a également su réagir quand le terrain s’est détérioré avec les averses. La SP1 tracée dans un vallon en lisière de village offrait  au public une visibilité panoramique parfaite, la SP2 comportait quelques difficultés et la SP3, déjà en partie empruntée en 2009, était typée extrême.

En Elite E2, Alban Dauphin a fait preuve de courage en participant à la course malgré sa luxation aux côtes (consécutive à une chute il y a deux semaines sur un enduro de ligue). Il a tenu à être là pour marquer des points dans sa catégorie, où il vise le top 8, une place plus que jamais à sa portée. En dépit de la douleur, il est parvenu samedi à accrocher le bon wagon mais a dû rendre la main en fin de journée (12e). Le dimanche, il n’a pas regretté de prendre le départ : sa 10e place finale lui permet de remonter d’un rang au provisoire (9e) et de se rapprocher de son objectif. De l’avis des observateurs présents, Alban a changé, il a mûri ! Sa progression est une réelle satisfaction pour l’équipe.

Julian Cotton. Photo Mathieu Talayssat

Nous attendons que nos pilotes Junior et Espoir en prennent de la graine ! Julian Cotton et Adrien Tardy ont le potentiel mais manquent encore de constance. En Junior, Julian est capable d’intégrer le Top 5, comme il l’a prouvé dans les deux premières spéciales du dimanche, mais ses résultats manquent de régularité et trahissent peut-être un manque d’entraînement. 11e le samedi (il a été malade une partie de la journée), 9e le dimanche et 10e au provisoire, Julian doit viser plus haut, profiter de ses dernières années en Junior, et préparer d’ores et déjà la prochaine saison.

Adrien Tardy . Photo Mathieu Talayssat

Adrien Tardy est aussi l’auteur de coups d’éclat, mais il perd généralement tout le bénéfice de la journée dans les dernières spéciales, comme samedi où il était proche de la 6e place… avant de chuter dans le dernier chrono. Idem dimanche où il se montre capable d’être 5e dans une spéciale, puis 25e dans la suivante… 10e et 9e sur les deux jours, il est 11e au provisoire.

Notre objectif demeure celui de la progression, et il reste deux épreuves de championnat de France(Peyrat en septembre et Brioude en octobre) pour concrétiser.

D’ici là, Matthieu Gagnoud aura participé de son côté à l’Aveyronnaise Classic fin août. Juliette Berrez a été opérée la semaine dernière : tout s’est bien déroulé mais son poignet ne pourra pas agripper un guidon de moto avant un mois et demi. Bon rétablissement à elle ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


Retrouvez notre magazine

A Lire aussi

fantic 310 XEF

Vidéo : la Fantic 310 XEF contre la Kawasaki KX300 X

0
Best-seller du marché chez les 4T, les mid-sizes accueillent deux nouveautés cette année, avec l'arrivée entre les banderoles de la très attendue Fantic 310...