le silk way rally

Le Silk Way Rally, qui devait servir d’ouverture au championnat du monde des rallyes tout-terrain FIM après l’annulation des deux premières, vient d’être officiellement annulé lui aussi. Le rallye devait se tenir du 2 au juillet, et rejoindre Kazan depuis Moscou. 

Suivant les recommandations du ministère des sports russe, les organisateurs ont choisi de tirer un trait cette année sur l’épreuve qui comptait à l’origine huit étapes. L’incertitude en ce qui concerne le trafic aérien, les ouvertures des différentes frontières et les mesures de quarantaines toujours en place pour les étrangers qui entrent sur le territoire russe rendaient le tenue du rallye impossible en l’état actuel. « On avait fait un travail remarquable, mais cette décision doit être comprise et acceptée. Nous avons une approche responsable et aujourd’hui, la santé de tous est la priorité absolue. » a déclaré l’organisateur Vladimir Chagin, pilote de camion légendaire du rally-raid. « La situation mondiale est encore très sensible et nous devons faire avec les mesures de quarantaine dans beaucoup de parties de la Russie. Avec ces incertitudes, on ne pouvait pas terminer le travail de préparation, et ainsi nous sommes contraints d’annuler cette édition 2020. Mais dès la semaine prochaine, nous allons tirer avantage de cette situation de break forcé pour commencer à préparer avec autant d’enthousiasme que possible la prochaine édition, qui s’annonce aussi excitante que possible. » La suite ? Il ne reste que deux manches à disputer, le Rally Dos Sertoes du 14 au 23 août au Brésil, puis le Rallye du Maroc du 8 au 13 octobre au Maroc. A moins que la FIM ne parvienne à recaser un des annulés précédemment en fin de saison, comme on en parle pour Abu Dhabi. A suivre. 

On se souvient que l’an dernier, c’est le pilote officiel anglais Sam Sunderland qui avait remporté Le Silk Way Rally, puis le championnat du monde des rallyes tout-terrain dans son ensemble.