Laia Sanz a perdu la tête du classement féminin de l’EWC, absente sur l’une des deux manches du GP du Portugal pour cause de concurrence de dates avec les X-Games de Barcelone, où elle s’est imposée.
Laia est d’ailleurs confrontée à de multiples dilemmes, entre choix de marque et concurrence de date. En choisissant de défendre son titre ce week-end à Buzau (Roumanie) elle fait l’impasse sur le GP de Trial en Andorre…
Après avoir quitté Gas Gas, s’être alignée au guidon d’une KTM, la voilà sur une Honda 250 4T en Roumanie, ce qui pourrait laisser entendre un futur contrat en rouge de la multiple championne d’enduro et de trial. Reste que les observateurs s’interrogent sur la machine que Laia a passé aux vérifications techniques, équipée d’une fourche Marzocchi. Laia reste discrète sur ses projets.
«Toutes les courses sont très importantes et j’ai dû faire des choix, des sacrifices. J’assume ce risque. Le GP de Trial en Andorre est un de mes courses favorites. Je suis très concentrée sur l’objectif de gagner les deux jours en Roumanie pour arriver à la finale en France en bonne position pour l’emporter» a déclaré Laia qui n’a que deux points de retard sur Jane Daniels.

La moto de Laia au GP de Roumanie. © Photo ABC Communication

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici