xl lagares

La XL Lagares est la dernière victime en date du Coronavirus. En effet, après l’annonce par le WESS que le championnat est « suspendu », la célèbre extrême portugaise, qui se déroule habituellement à Porto pour le prologue devant un public nombreux, puis dans la campagne alentour là aussi devant des fans déchaînés, jette l’éponge à son tour devant les contraintes. Pas de WESS, pas de spectateurs autorisés, les organisateurs ont en effet préféré dire stop, la mise en place d’un tel événement n’étant selon eux pas viable sans la présence des tops riders et, surtout, des milliers de passionnés ou de simples badauds qui donnent cette couleur unique à cette épreuve. « Ce ne sont pas les nouvelles que l’on voulait annoncer, mais étant donné les circonstances, nous y sommes obligés. » a déclaré Paulo Moreira Melicia, l’organisateur. « Nous étions prêts à passer outre les contraintes pour que le championnat WESS puisse tout de même se disputer avec le plus grand nombre de courses possibles, mais avec l’annonce de son annulation, il n’y avait plus aucun intérêt à organiser. La course est prête, mais nous ne pouvons pas accueillir de public. Nous organisons la course pour les pilotes mais aussi pour le public. C’est normalement un grand événement pour les spectateurs dans les rues de Porto mais aussi pour la course principale dans les collines. Avec les restrictions en place ce ne serait pas la course que nous voulons organiser. Nous nous concentrons déjà en 2021, où nous aurons un XL Lagares au niveau. » 

Reste à voir quelle décision va prendre l’organisateur de l’Hixpania, en Espagne, un pays lui aussi touché par de lourdes contraintes. Côté Red Bull Romaniacs, pas de nouvelles, mais si vous suivez les réseaux sociaux de la course, on peut voir les traceurs et les organisateurs au travail. En attendant, la Sea To Sky, en Turquie, est elle toujours au programme du 23 au 26 septembre.